le nouveau commandant du groupement central des armées

Groupement central des armées : Le colonel major Sié Toué est aux commandes

839 0

Le colonel major Sié Toué remplace le colonel major Rabwinga André Kaboré à la tête du groupement central des armées. Le cérémonial de prise de commandement a eu lieu ce 3 février 2015 à Ouagadougou.

«Officiers, sous-officiers, militaires de rang du groupement central des armées, de par le président du Faso, vous reconnaitrez désormais pour chef, le colonel major Toué Sié ici présent, et vous lui obéirez, en tout ce qu’il vous commandera, pour le bien du service, l’exécution des règlements militaires, l’observation des lois, et de succès des armées du Burkina Faso ».

C’est à travers ces mots du général de brigade Pingrenoma Zagré, chef d’état-major général des armées, que le colonel major Sié Toué a été officiellement reconnu commandant du groupement central des armées.

Il remplace le colonel major Rabwinga André Kaboré appelé aux fonctions du chef d’état-major de l’armée de terre. Son prédécesseur a exhorté ses collaborateurs à l’épauler dans sa tâche.

le général de brigade Pingrenoma Zagré, chef d’état-major général des armées (au centre), entouré des commandants sortant et entrant du groupement central des armées
le général de brigade Pingrenoma Zagré, chef d’état-major général des armées (au centre), entouré des commandants sortant et entrant du groupement central des armées

« Je vous demande d’accorder au commandant du groupement central des armées entrant, le colonel major Toué Sié, la même confiance que j’ai obtenue de vous. Investissez-vous avec enthousiasme loyauté et dévouement pour des victoires encore plus éclatantes », a demandé le colonel major Rabwinga André Kaboré, qui s’est dit convaincu des potentialités de son remplaçant, pour relever les défis qui l’attendent.

Né le 11 octobre 1958, le colonel Major Sié Toué est entré au prytanée militaire du Kadiogo (PMK) en 1976 et a occupé entre autres, des fonctions de chef de corps du bataillon du génie militaire, instructeur permanent à l’école des cadres des forces armées, chef de corps du 1er régiment d’infanterie commando de Dori et commandant du troisième bataillon de la première promotion du SNP.

Devenu colonel major depuis juillet 2013, il est aussi décoré chevalier de l’ordre national, détenteur de la médaille d’honneur militaire.

Le commandant du groupement central des armées, tenant le drapeau lors de sa prise de commandement
Le commandant du groupement central des armées, tenant le drapeau lors de sa prise de commandement

Fort de cette expérience, le colonel Major Sié Toué a pris l’engagement de donner le meilleur de lui-même, pour renforcer les acquis déjà engrangés. Pour cela, il compte sur le soutien de ses collaborateurs, pour faire en sorte que le groupement central des armées joue toujours sa partition aux côtés des autres grandes activités militaires, afin de toujours assurer la défense du Burkina Faso.

Mouniratou LOUGUE

Burkina24



Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Colonel Si?, vous voil? un des responsables des r?giments de notre pauvre arm?e manipul? par un r?giment appel? RSP qui se prend pour le Dieu de la terre : Si vraiment vous ?tes un responsable de l?arm?e Burkinab? dont sa lettre et son esprit est de prot?ger le peuple et non de tuer le peuple, prenez votre responsabilit? a deux mains et de remettre ce r?giment dans la discipline comme tous les r?giments : Un r?giment qui se permet d?insulter un premier ministre nomm? par un pr?sident chef des arm?es, est un r?giment de voyou et drogu?s par une pr?tention impardonnable. Ce r?giment doit imp?rativement ?tre dissous au nom du peuple qui d?sire la paix au Burkina et une alternance politique et ?conomique apais?. Je profite de ce message r?pondre a l?internaute le Citoyen qui pr?tend ?tre un ancien du RSP sur ZOODMAIL : ?????Le citoyen relis mes messages depuis 2012, j?ai toujours dis ? notre Blaise Compaor? de ne pas toucher ? l?article 37 comme le veut son fr?re Fran?ois, ce m?me Fran?ois ?tait devenu le Co cr?ateur du RSP dont il les confie des missions pas tr?s catholique, et crois devenu le Dieu tout puissant a travers ce RSP. Personne, je dis personne ne peut me d?vier de l?image que j?ai de Blaise Compaor? et de sa bonne ?quipe Roch Marc Kabor?, Salif Diallo, Simon Compaor?, Feu Ludovic Tou, et autres qui ont r?aliser les 90% des 6 engagements du programme de l??lection pr?sidentiel de 1998 dont les Burkinab? sont fier y compris l?id?e du b?tisseur Blaise qui est la Zone de Ouaga 2000. Toi le citoyen tu es fan d?un RSP devenu dangereux pour l?alternance politique du Burkina, ce r?giment ne peut rien contre des attaques des terroristes au peuple Burkinab?, il y a des r?giments m?me la carence d?armes, peuvent sauver courageusement la face que les filles de la pr?sidence. Le probl?me du RSP est ‘une question qui devient br?lante, et les ?lections prochaines est une dynamite, et le RSP va jouer ses caprices et mettre le feu au Burkina par ceux qui vouent a ce r?giments, et peuvent l?utiliser comme d?habitude pour faire peur et verser le sang de nos compatriotes. Pourquoi ?tes-vous si allergiques ? toutes analyses de reformer le RSP ? La r?ponse est simple, c?est pour l?utiliser ? vos profits comme l?a fait Fran?ois Compaor?, saboter la d?mocratie et la paix au Burkina, forcer le peuple, et camoufler un coup d??tat d?guis? et autres. Grace ? ce RSP, Blaise Compaor? a effray? le peuple avec des crimes odieux et r?gner en dictature durant 27 ans. Pour que rien ne sera comme avant, le RSP doit ?tre reform? avec une lettre et un esprit de prot?ger le peuple et non tu? le peuple pour une question politique et de l??go?sme personnel. Le citoyen, ne d?fend pas ce qui est ind?fendable, car tu sais que mes analyses sont des v?rit?s. Tu sais que je dis la v?rit?, pourtant tu adopte des tournures burlesques qui s?ach?vent sur tous dont j?ai perdu.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *