Côte d’Ivoire : Grâce collective pour 3 000 prisonniers

Le gouvernement ivoirien vient de prendre un décret graciant 3 000 détenus. Sont exclus de cette grâce, les détenus de la crise post-électorale de 2010-2011, selon la décision du gouvernement annoncé mercredi.

Tout en précisant que cette grâce collective concerne les 3.000 détenus de droit commun dont les infractions ne sont pas très graves, ce décret évoque aussi l’état de précarité ou de vulnérabilité mais aussi le comportement exemplaire de ces prisonniers.

Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement ivoirien, a insisté sur le fait que les prisonniers de la crise post-électorale de 2010-2011 dont certains sont actuellement entendus par la Cour d’assises d’Abidjan, ne bénéficient pas de la présente mesure. Plus de 300 d’entre eux s’étaient mis en grève de la faim en décembre pour exiger leur libération.

Ce décret est le deuxième en date après celui d’août 2014 où plus de 3 000 prisonniers, représentant environ 30% de la population carcérale ivoirienne, avaient déjà été graciés par le président Alassane Ouattara, à l’occasion de la commémoration de la fête de l’indépendance.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page