Revendications du RSP : Meeting de condamnation le 7 février

526 4

Suite aux sorties du Régiment de Sécurité Présidentielle(RSP), 19 Organisations de la société civile ont animé une conférence de presse ce 05 février 2015 pour affirmer leur conviction : « Les manipulations, les intimidations et la contre-révolution ne passeront pas ».

Remise en cause de la transition. Face à la presse, Me Guy Hervé Kam, porte-parole du Balai citoyen est revenu sur les faits déroutants du mercredi 4 février. Il a notamment soulevé la coïncidence du remous causé par le RSP avec l’ « activisme débordant du CDP annonçant la candidature du général Gilbert Diendéré ».

En cela, il voit une « tentative de remise en cause du consensus national et de prise en otage de la transition ». Cela est d’autant vrai qu’en empêchant la tenue du conseil de ministre, le RSP remet le processus en retard, étant entendu que des décrets relatifs à l’organisation des élections sont attendus, notamment pour ce qui est du fichier électoral.

Dissolution et redéploiement. « Que le RSP comprenne que les choses ont changé et sache entrer dans le train de la république », réclament les OSC par la voix de Me Kam. Bien entendu que l’armée a sa place, bien entendu que le RSP est bien formé, mais son rôle n’est pas de protéger le président, « cela revient à la gendarmerie », martèle l’avocat.

Le RSP ne doit donc plus « exister en tant que régiment », il « doit être redéployé ». Cela est d’ailleurs conforme à la recommandation du collège des sages de 1999 qui exigeait aussi la dissolution du RSP, rappelle le porte-parole des OSC.

Meeting à la place de la révolution. Face à ces « comportements illégaux » du RSP, les OSC appellent à une grande mobilisation du peuple pour signifier à ce régiment qu’il doit être au « service du peuple et de la démocratie ». Pour cela les OSC avec les partis politiques appellent à un meeting national. A Ouagadougou, le rassemblement aura lieu à la Place de la révolution ce samedi 7 février à 8h.

Issouf NASSA

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 4 commentaires

  1. tu n’a encore rien compris.Il faut faire la diff?rence entre les revendications corporatistes et celle politique. souvient toi que SAGNON, DJIGUIMDE sont partis parce que les agents de leur departement n’en voulais pas.pourkoi tu protege ZIDA.si tu as pris l’argent il faut dire car plus rien ne sera comme avant.

  2. Aujourd hui Blaise n est pas l?.cette phrase est valable pour tous,k ce soit ceux ki prennent tjr d gros salaires avec Zida en t?te et ceux ki confondent arm?e et pillage des ressource.le peuple dit ?a suffit, les vampire arr?tez d boire notr sang.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *