Capitaine Dao : “Le RSP n’est pas en marge de la transition”

1112 9

Le Président de la transition, Michel Kafando, a reçu la haute hiérarchie militaire en fin d’après-midi ce 6 février 2015 au palais présidentiel de Kossyam, sur la crise qui secoue le Régiment de sécurité présidentielle (RSP). A l’issue de la rencontre en début de soirée, le porte-parole du RSP, capitaine Abdoulaye Dao, a lu une déclaration indiquant que l’unité n’était pas en marge de la transition, qu’elle était partie intégrante des forces armées burkinabè et ne veut perturber d’une quelconque manière le processus de la transition.

Le président de la transition a reçu les chefs militaires
Le président de la transition a reçu les chefs militaires

Le porte-parole indique seulement que des revendications liées au rétablissement « de l’ordre hiérarchique normal », notamment les différentes nominations, dans le RSP ont été signifiées au ministre de la Défense. Le capitaine Dao affirme qu’ils ont été satisfaits et que tout est rentré dans l’ordre. Voici sa déclaration en intégralité.

Le Régiment de sécurité présidentielle tient à rassurer toute la population qu’il n’est pas en marge de la transition voulue par le peuple burkinabè. Il est engagé pour une issue heureuse du processus et du calendrier de la transition qui permettrait de mettre en place un pouvoir légitime issu des élections démocratiques.

Loin de nous un quelconque agenda caché pour perturber ou interrompre cette marche du peuple qui doit d’ailleurs se souvenir du rôle joué par notre unité pour éviter un bain de sang lors des évènements de fin octobre 2014.

Certaines décisions d’ordre organique au sein de notre corps en ont perturbé le fonctionnement normal. Ces dysfonctionnements ont été signifiés à son excellence Monsieur le Premier ministre, ministre de la défense nationale et des anciens combattants dans le souci de faire rétablir l’ordre hiérarchique normal.

Les concertations avec la haute hiérarchie militaire, sur instruction du Président de la transition,  chef suprême des armées, son excellence, Michel Kafando, autour de nos points qui sont exclusivement en rapport avec le fonctionnement normal du service, ont abouti à un résultat satisfaisant. Et nous remercions tous ceux qui, avec hauteur d’esprit, y ont contribué.

Nous réaffirmons notre appartenance à l’ensemble des forces armées nationales et c’est ensemble que nous allons remodeler notre pays au bénéfice et à la fierté de tous.

Vive le Burkina Faso !

Capitaine Abdoulaye Dao

Porte-parole du RSP



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 9 commentaires

  1. Le changmement que l’on desire tant ne peux s’obtenir sur une courte dur?e. Contunions simplement a mener cette lutte mais de fa?on raisonnable pour aboutir a l’ideal voulu par tous.

  2. Une seule question a ce groupe du RSP. ????Quelle loi ou un article de loi vous donne le droit de destituer un premier ministre nomm? par un pr?sident du Faso en accord avec le peuple ???? Non, vos caprices d?passent les bornes, et peuvent perturber la transition et l?alternance politique et ?conomique de notre pays. Aucun r?giment d?une garde pr?sidentiel dans tous les ?tats du monde entier ne comporte comme vous, les fillettes de Mr. Blaise Compaor?. Parlant de votre r?le sur le d?saveu du peuple les 30 et 31 octobre 2014, de ne pas tirer sur le peuple aux mains nus, est une obligation et de votre devoir en tant qu?un r?giment de l?arm?e r?publicaine du Burkina dont sa lettre et son esprit est de prot?ger le peuple et non de tuer le peuple. Vous n?avez aucune excuse pour votre conduite dictatoriale sur un peuple meurtri par vos crimes. Vous n?aviez aucunes excuses de d?sob?ir un premier ministre choisi par un pr?sident du Faso en accord avec le peuple. Vous ?tes comme tous les r?giments de l?arm?e Burkinab?, sauf que vous ?tes sans aucune formation de discipline, sauf tuer votre peuple. Je demande au pr?sident Kafando de mettre fin aux activit?s de Gilbert Diend?r?, et reform? le RSP pour une paix au Burkina.

  3. RSP, vous auriez d? communiquer plus t?t pour vous faire comprendre par le peuple.C’est une erreur qu’il ne faut plus commettre. votre mutisme est la preuve que vous ?tes de vrais soldats sans plus mais nous sommes dans un contexte de politisation ? outrance donc il faut que vous communiquez.Du courage je sais que le peuple vous comprendra un jour et fera la part des choses.

  4. MERDE … j’ai honte pour mon pays …alors que je me croyais INT?GRE! Fallait-il humilier la souverainet? nationale pour des causes assez futiles comme les revendications ?go?stes des cadres qui croient que leur pouvoir sera ad vitam … Le PEUPLE int?gre doit se lever …car la Transition est en p?ril avec les 2 t?tes de l?Ex?cutif sous otage. Je le dis tout simplement parce que des militaires ont refus? de respecter leur ministre de tutelle, et apr?s de rencontrer le Chef de l??tat (qui a accepte car il y ?tait oblig? …bien sur ?a ne se cache pas la) sans son Ministre charg? de la d?fense. Bref, le FASO est pris en otage par un groupuscule sur-arm? et hyper bien form? militairement par l’ex Pr?sident du Faso

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *