Concours « Genie TIC » et « Imagine Cup » : A vos claviers !

514 2

Dans le cadre de la promotion des talents dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication (TIC), le ministère du développement de l’économie numérique et des postes a procédé, ce vendredi 6 février 2015 à Ouagadougou à travers « Faso Innova-TIC », au lancement de deux grands programmes : « Genie TIC » et « Imagine Cup » de Microsoft.

« Saisir les énormes avantages qu’offrent les TIC afin d’améliorer les conditions de vie des populations en encourageant, récompensant et en accompagnant les jeunes talentueux ».

C’est autour de ce principal idéal que le ministre du développement de l’économie numérique et des postes, Amadou Nébila Yaro, accompagné de ses homologues du commerce, Hyppolite Dah, de la recherche scientifique, Jean Noël Pooda et de l’ancien ministre des télécommunications, Alain Roger Pierre Coefe, a procédé au lancement officiel de « Faso Innova-TIC » qui comprend deux programmes majeurs.

Le premier programme dénommé « Genie TIC » consiste à recruter, par voie de concours, des porteurs de projets ou des créateurs d’entreprises. Il s’agit pour les initiateurs de ce programme porteur d’emplois, d’engager et mobiliser la jeunesse burkinabè à faire aussi mieux que les réseaux sociaux tels que Facebook ou Google.

Lancement de Imagine Cup et Faso Innova-TIC
Lors du lancement officiel de Imagine Cup et de Genie TIC

Les inscriptions, pour ce programme, commenceront à partir du 15 février 2015 et prendront fin le 31 mars 2015. La proclamation des résultats est prévue pour le 15 avril prochain. Le 1er prix de « Genie TIC » s’élève à 7 millions FCFA, le 2e à 5 millions et le 3e prix à 3 millions.

« Imagine Cup Burkina 2015 »… Le second programme, « Imagine Cup », est une initiative du géant américain, Microsoft, en partenariat avec le ministère burkinabè du développement de l’économie numérique et des postes. Le Burkina a donc été associé à l’édition 2015 de cette prestigieuse compétition d’envergure internationale : « Imagine Cup Burkina 2015 ».

C’est en fait un concours annuel international à l’endroit des élèves et principalement des étudiants du monde entier. Pour y participer, il faut créer une équipe de 1 à 4 étudiants, initier un projet innovant et s’inscrire sur le site « www.imaginecup.com/country/details/bf » dans une des catégories suivantes : Jeux vidéo, Innovation et Citoyenneté mondiale.

Le concours a été également lancé ce vendredi 6 février et la date limite d’inscription est fixée au 6 mars 2015 à 20 heures. L’équipe finaliste pourra prendre part à la finale mondiale courant le mois de juillet à Seattle, aux USA. Le premier prix de ce programme est d’une valeur de 50.000 Dollars (environ 28 millions FCFA).

Le ministre du développement de l’économie numérique et des postes, Amadou Nébila Yaro, avant de déclarer le lancement officiel des deux programmes, dit exprimer un sentiment de satisfaction. Il a par ailleurs « salué l’implication directe du Premier ministre qui accorde un énorme intérêt à ces programmes ».

Notons que l’éducation, l’agriculture, l’élevage, la santé et le commerce sont les cinq principaux domaines intéressés par le programme « Genie TIC ». Pour s’inscrire, il faut naviguer sur les plateformes « www.innovatic.gov.bf » ou « www.innovatic.bf » et choisir le programme souhaité : Genie TIC ou Imagine Cup. A vos claviers !

Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Je ne suis pas contre Microsoft, mais je pr?f?rerais que l’Etat oriente sa vision vers des technologies qui ne sont pas li?es ? un ?diteur sp?cifique. Je pense qu’on est entrain de rentrer dans la strat?gie Microsoft qui consiste ? travestir l’informatique en faisant croire aux profanes que les outils informatiques se r?sument ? Windows. Cela n’est pas du tout pour aider nos enfants qui risquent d’avoir le cerveau format? ? ne consommer que du Microsoft, malgr? tous les bugs, virus et autres ?l?ments opaques de leurs syst?mes.

    Je suis d’ailleurs contre ces concours qui ne font que cr?er des soit disant “sp?cialistes” qui ternissent, souvent sans le vouloir, aupr?s du public, par leur incomp?tence notoire (ils ne connaissent que les solutions Microsoft), l’image de ceux qui font vraiment de l’informatique l’un des leviers ?conomiques de notre pays.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *