Egypte : 22 morts dans des heurts dans un stade

309 0

Les autorités égyptiennes ont décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre le championnat de football après que vingt-deux supporters aient trouvé  la mort au cours d’une bousculade dans un stade du Caire, selon la BBC.

Le match devant opposer le club de Zamalek à celui d’Enppi a tourné au drame après que la police ait tiré des gaz lacrymogènes contre les partisans du club de Zamalek.  De nombreuses victimes ont été écrasées dans la débandade.

Selon la BBC, la version officielle des faits par les autorités égyptiennes rapporte que des supporteurs du club de football de Zamalek cherchaient à entrer de force dans l’enceinte du stade pour assister à la première rencontre du championnat de première division ouverte au public depuis 2012.

Le bilan officiel fait état de 22 personnes tués et de 25 blessés. Ce scénario rappelle la dernière suspension du championnat égyptien en 2012, suite aux émeutes à un match à Port-Saïd faisant 74 morts.

Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes pour les disperser, et les supporteurs ont tiré des feux d’artifices, selon la police et des témoins.

Toutefois, cet incident majeur n’a pas empêché la tenue de cette rencontre, ce qui a renforcé la colère des supporteurs. Quant au portier de l’équipe de Zamalek, Omar Gaber, il a été suspendu temporairement par son club pour avoir refusé de jouer.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre