Le RSP parle : “Il y a longtemps que ce corps ne parle plus en termes de Compaoré”

1159 25

Une fois n’est pas coutume ! Nous avons reçu un communiqué de presse signé du “Service de communication du Régiment de sécurité présidentielle”(qui existe, selon nos informations) sur le débat actuel qui est mené sur son sort. Le communiqué fait l’historique du RSP, de ses missions et attributions et aussi des affaires de crimes de sang (Nobert Zongo, David Ouédraogo) qui sont mêlées  à l’image de ce corps d’élite. Le texte fait aussi un éclairage sur l’importance de ce régiment pour la sécurité du Burkina dans un contexte marqué par la prééminence du terrorisme. La Grande muette… parle.

Le Régiment de Sécurité Présidentielle (R.S.P.) est, à tort ou à raison, vu par l’opinion nationale, voire internationale, comme un Corps lié à un individu, surtout à « l’ancien Président, Blaise COMPAORE », pour commettre des « basses besognes ».

Et certains ont travaillé et travaillent toujours à faire croire que ce Corps de Troupe n’a plus sa raison d’être dans le « nouveau Burkina Faso démocratique », où le Président intérimaire, lui-même a déjà affirmé qu’il ne se sent nullement menacé. Donnant du coup raison à ceux qui soutiennent qu’il faut dissoudre le R.S.P.

Dans un tel contexte où le faux, la rumeur, l’intoxication, etc. prennent le dessus sur la réalité et la vérité, il est nécessaire de rappeler comment et pourquoi le RSP a été créé, comment il a évolué. Il est surtout important de dire à quoi le RSP peut servir aujourd’hui dans un contexte sous-régional instable et sous diverses menaces où les autres pays prennent soin de disposer d’Unités d’élites, garantes de stabilité.

 HISTORIQUE DU R.S.P.

Le 1er Bataillon du C.N.E.C., Centre National d’Entraînement Commando de PÔ est l’ancêtre du R.S.P. Et cela date d’avant l’arrivée de Blaise Compaoré au pouvoir. En effet, lorsque les capitaines s’emparent du pouvoir après les C.S.P. 1 &2, le C.N.E.C. est la structure de Corps de Troupe qui assure la Sécurité du Président Thomas SANKARA. Avec un système rotatif de personnels qui servent à la fois dans divers détachements sur le territoire, au Centre d’Entraînement de PÔ, au Conseil de l’entente et au Palais de Koulouba.

La donne ne change pas fondamentalement lorsqu’arrive le Président Compaoré au pouvoir en 1987. Seul changement, le gros du C.N.E.C., à Ouagadougou, est rebaptisé « Régiment de Sécurité Présidentielle » (Décret n° 95-482/PRES/DEF du 21 novembre 1995 portant création d’un Corps Spécial dénommé ‘’Régiment de Sécurité Présidentielle’’ au sein des Forces Armées).

Le C.N.E.C. de PÔ est alors détaché comme entité indépendante, un corps à part chargé essentiellement de former les stagiaires commandos. Le RSP se met officiellement en place au cours de l’année 1996. Le vendredi 09 janvier 1998, une cérémonie officielle marque la remise du drapeau et l’installation du Chef de Corps.

Le R.S.P. connait une évolution successive dans son organigramme et ses missions. Un second décret vient ainsi le mettre sous l’autorité du Chef d’état-major de l’Armée de Terre, l’officier qui le commande prenant rang de Commandant de Région Militaire (Décret n°2000-326/PRES/PM/DEF du 20 juillet 2000 portant rectificatif du décret N° 95-482/PRES/DEF du 21 novembre 1995). Ainsi donc, le Régiment, son Chef sont désormais sous les ordres directs de l’Armée de Terre (et non plus seulement du Chef d’Etat-major particulier comme à sa création).

 ORGANISATION ET MISSIONS DU R.S.P

Le Régiment de Sécurité Présidentielle est une Unité de l’Armée de terre, avec rang de Région Militaire. Il compte à ce jour environ 1.300 hommes. Presque tous fantassins et commando-parachutistes, et beaucoup de spécialistes (Transmission, Santé, Matériel, Génie, Armement, Sport, Mines et explosifs, Informatique, Administration, etc.)

La plupart des officiers et sous-officiers qui y sont affectés sont triés dès leur sortie d’école en fonction des résultats et du profil. Et tous les soldats qui ont l’honneur d’y être mutés sont d’abord tamisés, à la présentation au drapeau chaque année au Groupement d’Instruction des Forces Armées (GIFA de Bobo) : tests physiques, tri. Puis passage au CNEC de PÔ, et nouveau tri pour ne retenir que les meilleurs. Avant même de pouvoir arriver au CAMP NAABA KOOM II du R.S.P.

Les hommes du Régiment sont soumis régulièrement à des recyclages chaque semestre pour garantir leur efficacité.

Le Régiment est constitué :

  • d’un Groupement des Unités d’Intervention GUI (avec 03 Compagnies d’Intervention)
  • d’un Groupement de Commandement et des Services GCS (avec 01 Cie de Services et la Compagnie d’Appui)
  • d’un Groupement des Unités Spéciales GUS (avec 01 Groupe de Sécurité Rapprochée, GSR, 01 groupe d’Intervention Anti-terroriste GIAT et 01 Groupe de Recherche, Identification et Neutralisation des Explosifs RINEX).

Le RSP accomplit à la fois les missions ordinaires de l’Armée de terre et des missions spécifiques.

Les missions ordinaires de l’Armée de Terre :

  • Assurer la défense extérieure et intérieure du territoire national en application de la doctrine d’emploi des forces armées : intégrité du territoire, souveraineté, sécurité intérieure, etc.
  • Participer, conformément à la constitution, à des missions de sécurité à l’étranger dans le cadre des conventions bilatérales, multinationales ou internationales; (participation à toutes les missions extérieures des Forces Armées Burkinabè : les bataillons Laafi au Soudan qui sont à la 7ème vague ; les bataillons Badenya qui sont à la 4ème; les bataillons Gondaal au nord-Mali qui sont à la 1ère; en plus des missions d’observations et participation aux PC multinationaux).
  • Soutenir l’action des forces nationales de sécurité; à savoir la Gendarmerie, la Police, la Douane, les Pompiers, les eaux et forêts, etc.
  • Participer au développement socio-économique de la nation. (construction d’infrastructures, fourniture de services comme santé, transport, éducation, formation, catastrophes naturelles, protection des biens, etc.)

Les missions spécifiques du RSP: en plus des missions ordinaires précitées, accomplies dans un cadre républicain (le Président du Faso étant une institution de la République), le R.S.P. a pour missions spécifiques :

  • Défendre les institutions républicaines: il reste indéniable que les risques d’instabilité liés à des changements violents de régime (coups d’états), hors le cadre normal de la Constitution, a longtemps été une source successive d’incertitudes au pays. Le Burkina a connu au bas mot une quinzaine de coups ou tentatives de coups d’états.

La stabilité sur ce plan a été, c’est indéniable, intimement liée à la qualité de la Force qui défend les institutions depuis plus de deux décennies. En coordination avec les forces de Police et de Gendarmerie qui sont déjà présentes à la Présidence (Renseignements, Honneurs, Fanfare, escorte motorisée).

  • Assurer la sécurité du Chef de l’Etat, et celle de toute autre personne par lui désignée. Assurer l’escorte en véhicule, la protection rapprochée, avec capacité de lutter efficacement contre toute action terroriste.

Mission d’actualité, notamment grâce à l’unité de Sécurité Rapprochée. C’est essentiellement du personnel aguerri aux missions de protection de personnalités, formé par des assistances françaises, libyennes, marocaines, israéliennes.

Aujourd’hui, le Régiment est autonome et forme ses propres hommes depuis une quinzaine d’années. Il a aussi formé les sécurités de divers pays à leur demande et sur plusieurs vagues ces dix dernières années : Guinée Conakry, Sao Tomé, République Centrafricaine, et récemment ivoiriens. <b>Nous pensons que ce capital géopolitique ne doit pas être perdu…

  • Assurer la défense sur zone (sécurisation de périmètres, localités, installations ou infrastructures) ; le jalonnement des itinéraires sur ordre avec les Unités d’intervention du GUI et l’Unité d’Appui-feux du GCS. Avec capacité d’intervention rapide en toutes circonstances. C’est le cas lors de manifestations Nationales, sorties du Chef de l’Etat, etc.

Il est à préciser que le GFAT, Groupement de Forces de l’Armée de Terre déployé au nord Burkina au début des défaites de l’Armée malienne face aux rebelles et islamistes en 2011 était d’ossature principalement RSP avec apport d’autres unités. Hommes et armements, déployés en quelques jours seulement…

  • Assurer la lutte contre le terrorisme, la criminalité, les risques liées aux risques de bombes en agglomérations, à l’aéroport, etc. avec le GIAT et le RINEX.
  • Participer aux opérations anti-gang et « coup de poing », sur ordre, avec les Unités de Gendarmerie, de Police, de Douane ou des eaux et forêts.

Presque tous les officiers supérieurs actuels du Corps ont participé, avec les unités d’intervention du Corps et subordination à la Gendarmerie du Camp Paspanga, aux opérations coup de poing dans certaines provinces hautement criminogènes, particulièrement dans les années 1990. Ces missions peuvent êtres redéfinies…

Quelques anecdotes :

  • Une alerte à la bombe a été donnée, suite à appel anonyme en 2004, pour un vol d’une compagnie aérienne provenant de Niamey. Le GIAT et le RINEX ont été sollicités par la sécurité aéroportuaire ; l’avion et les bagages évacués et scannés, l’avion fouillé de fond en comble par le robot et le personnel anti bombes du RSP. Aucune bombe ne fut retrouvée.
  • Le RSP a aussi été sollicité le 03 février 2013 pour un colis suspect détecté lors d’un enregistrement bagages à l’aéroport de Ouagadougou. Le colis du passager Touareg suspect a été déplacé par notre robot télécommandé, puis détruit à l’écart par le même robot du RINEX.
  • Une alerte d’enlèvement de deux étrangers syro-libanais ou israëliens (venus pour affaires et de passage), a été signalée par les services de Police il y a quelques années. La triangulation d’appel les plaçait aux environs du quartier Samandin. Le GIAT du RSP a intervenu toute une nuit, et les intéressés présumés victimes d’un guet-apens mafieux ont été retrouvés sains et saufs, abandonnés par les bandits.
  • Il est quasi certain qu’avec la menace islamiste qui se rapproche de plus en plus (des drapeaux de Boko Haram ont été aperçus à Zinder lors des casses anti Charlie Hebdo), le R.S.P. sera fortement sollicité bientôt. On touche du bois…
  • De tous les challenges de tir au pistolet automatique organisés par la coopération policière française sur les quinze dernières années (Police, Gendarmerie, RSP), seules deux n’ont pas été remportées par le Régiment, qui n’a de toutes façons jamais quitté les deux premières places.
  • Le RSP a participé à l’arrêt des débordements lors des mutineries de 2011 à Bobo-Dioulasso, de concert avec d’autres forces de Défense et de Sécurité.
  • LES CHEFS DE CORPS SUCCESSIFS DU R.S.P.

Le R.S.P. a connu plusieurs chefs de Corps depuis sa création en 1995.

Lt/Col Ousseini OUEDRAOGO (02/04/96 – 27/11/97)

Chef de bataillon Yaya SERE (27/11/97 – 01/09/99)

Commandant Adinaly ATOGODAN (01/09/99 – 24/04/2007)

Lt/Col Omer BATIONO (24/04/2007 – 14/04/2011)

Col Boureima KERE (Chef de Corps depuis le 15 avril 2011).

Quelques renseignements sur la tenue spécifique et les primes de risques.

Il est à noter que le 25ème RPC de Bobo-Dioulasso, anciennement CITAP (Centre d’instruction des Troupes Aéroportées constitue aussi une autre Unité d’élite, à effectif beaucoup plus réduit et avec d’autres missions également spécifiques). La tenue militaire du 25ème RPC est spécifique, tout comme le R.S.P. a la sienne ; les deux diffèrent de celle du reste de l’Armée de Terre. La spécification de la tenue n’est donc pas une exception R.S.P. au sein de l’Armée de terre…

En rappel, le personnel de Gendarmerie et de Police employé à la Présidence bénéficie des mêmes primes légales que le R.S.P., en plus de leurs primes spécifiques internes « primes de risque Gendarmerie ». (La garde Rouge et l’Escorte motorisée, entités de l’Escadron Escorte et d’Honneurs de la Gendarmerie). Elles ont été fixées par Décret, en même temps que les primes de feu des pompiers, de risques de la Gendarmerie, etc.

 L’ETAT DU R.S.P. APRES BLAISE COMPAORE

Le R.S.P., conçu pour être une force d’élite courageuse, solidaire, bien formée et régulièrement entraînée, est au service des Burkinabè pour la défense, vaille que vaille de la Patrie des Hommes intègres. Il n’est pas lié à un individu.

Les périodes qui auront fortement terni l’image du R.S.P. sont essentiellement l’affaire David Ouédraogo : kidnappé en décembre 1997 dans une maison isolée du Conseil de l’Entente, et torturé par des militaires qui s’avèreront au fil des enquête n’être que deux sous-officiers et quelques militaires du rang peu lettrés, et obéissant en cachette probablement à des ordres d’un civil, à l’insu de la hiérarchie, pour de l’argent.

Lors du procès du 17 au 20 août 2000 au tribunal militaire de Ouagadougou, Marcel KAFANDO, Edmond KOAMA, Ousséni YARO, seront lourdement condamnés et deux soldats relaxés.

Puis l’autodafé odieux de Sapouy en décembre 1998, avec (presque) les mêmes suspects sérieux. Avec la suite que l’on connait.

Il a été suffisamment démontré que ces cas erratiques n’étaient pas imputables à l’ensemble de la Troupe. La quasi majorité du millier d’hommes du Régiment ont appris les deux affaires grâce à la presse, en même temps que le commun des burkinabè.

Du dehors, on pense le RSP est divisé aujourd’hui. En réalité, des hommes du rang se sont sentis inquiétés d’une dislocation inutile pour des préjugés peu argumentés.

Le mouvement d’humeur du 30 décembre semble sonner comme un élan de solidarité d’hommes et de femmes (et oui, il y a beaucoup de personnels féminins commandos), qui souhaitent être utiles en tant que structure forte, républicaine, et sans la stigmatisation de garde prétorienne au service d’un individu.

Il y a déjà longtemps que ce Corps ne parle plus en termes de « COMPAORE »… La révolution des 30 et 31 octobre a touché toutes les couches socio-professionnelles.

Dans ses nombreuses revendications au Premier Ministre, Ministre de la Défense, la troupe aurait demandé entre autres la non dislocation du RSP ; la nomination du colonel-major Boureima KERE à l’état-major particulier de la Présidence et du lieutenant-colonel Céleste COULIBALY comme Chef de corps. Probablement pour leur passé intègre, leur humilité et l’ardeur au travail, mais aussi pour avoir des garanties que plus tard le gros de la troupe ne soit pas inutilement sacrifié.

Pour le Général Gilbert DIENDERE, qui n’est plus à présenter, il a été souhaité que l’on exploite ses compétences indéniables, comme conseiller par exemple ; au lieu de s’en débarrasser. Des américains auraient dit : « si vous n’en voulez plus, donnez-le nous… ». Il est l’un des rares officiers généraux de la sous-région qui maîtrise autant les questions sécuritaires dans la zone sahélo-saharienne.

Jusqu’à présent, la sécurité du Président KAFANDO et de sa famille est assurée par le même moule du RSP.

 REFORMES EVENTUELLES DE LA STRUCTURE : QUEL AVENIR ?

La doctrine d’emploi des forces est la base essentielle de son efficacité. Une Unité comme le R.S.P., qui n’admet en son sein que du personnel physiquement apte, aguerri aux techniques commandos et parachutistes, régulièrement entraînée sera ce que le commandement voudra qu’il soit. Mais avant tout, la qualité de son personnel est une garantie de stabilité à l’intérieur du territoire qu’à nos frontières.

Il est curieux que des voix de l’extérieur du BURKINA FASO soutiennent vaille que vaille la disparition d’une unité comme le R.S.P., comme pour mieux fragiliser le BURKINA face au péril islamiste qui a conduit à la quasi banqueroute de certains Etats. Dont la qualité du personnel et le dévouement à la Nation laissait à désirer…Le piège géopolitique est clair : tuer le « chien méchant » du supposé puissant voisin, pour passer en préséance.

Le R.S.P. fut une constituante majeure du G.F.A.T., le Groupement des Forces de l’Armée de Terre, envoyé rapidement contenir nos frontières du péril islamiste en 2011. Avec du personnel organique déjà habitué à s’entraîner ensemble sur tous types d’armement. Ce même personnel a franchi la frontière malienne pour constituer avec le reste des Forces de l’Armée, le contingent de la MISMA au Mali, qui évoluera en MINUSMA.

Si de nouvelles tâches peuvent être assignées au Régiment, comme les patrouilles contre les braquages ou l’escorte de convois ou de cars, le décharger de certaines missions anciennes peut s’avérer périlleux. Rappelons-nous comment sont encore fragiles nos Etats, où de simples mouvements d’humeur dans des casernes ont entraîné des putschs ou des déstabilisations graves.

Si la Guinée Bissau ou le Mali entretenaient des Unités d’élites aux missions aussi bien définies que le R.S.P., il est fort probable que les autres ne viendraient pas faire la police à l’intérieur de leurs frontières. Le Togo l’a bien compris avec son R.C.G.P. (Régiment Commando de la Garde Présidentielle) et le Niger avec son Camp Parachutiste.

Les chefs militaires actuels sont rompus aux questions de Droit, de Droit humanitaire surtout, et ont étudié dans les universités comme les autres Burkinabè d’un certain niveau intellectuel.

Il faut rappeler que tous les officiers des Forces Armées passent par la case « Université » avant de finir leur formation ; quelle que soit l’Académie de formation.

Et tous les stages militaires actuels tiennent fortement compte des connaissances académiques. L’emploi des Forces répond simplement à une doctrine, qui est définie par le Politique… Le RSP sera donc ce que les politiques voudront qu’il soit. En toute lucidité, en toute sérénité.

Le service de communication du RSP


NDLR : Le titre est de la Rédaction B24

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 25 commentaires

  1. A mon avis,Sachant que le plus grand camp militaire ce trouve ? D?dougou, et si on associ le RSP au RPC et on les installe ? D?dougou,si je me trompe pas ces deux r?giments sont des unit?s d’?lite donc on peut les associer

  2. Sachant que le plus grand camp militaire ce trouve ? D?dougou, et si on associ le RSP au RPC et on les installe ? D?dougou,si je me trompe pas ces deux r?giments sont des unit?s d’?lite donc on peut les associ

  3. A toutes celles ou tous ceux qui soutiennent le RSP doivent comprendre une seule chose ????la plaie entre ce r?giment et peuple est b?ante a cause des crimes odieux, comme le peuple s?est endurci avec les trahisons de l?ex-parti parti politique le CDP et ses alli?s a cause de la corruption, les achats de conscience pour s??terniser au pouvoir et bloquer l?alternance politique et ?conomique qui est le volant de l??mergence d?un pays du 21e si?cle. Pour un nouveau Burkina dans la paix, il faut tout effacer sans piti? et recommencer a z?ro avec l?espoir. La question de la dissolution du RSP du CDP de l?ADF/RDA et le Front r?publicain urge, car ?a devient une question br?lante, et les prochains troubles (pr? et/ou post) ?lectoraux sont attendus pour tr?s bient?t avec ces charognards pr?tent a reprendre le pouvoir pour les continuit?s des crimes, l?injustice, l?impunit?, et la corruption a ciel ouvert. Les responsables de la transition doivent ?carter ces trois partis et ses responsables avant les ?lections coupl?es du mois d?Octobre, car ils sont allergiques a l?alternance politique avec la jeunesse du pays que nous aimons tous.

  4. vous dites que un civil a pu utiliser des ?lements du RSP pour faire ses basses besognes et je suis d’accord avec vous et on sait de qui il s’agit. la question maintenant est: ce mr qui a pu s’enfuir gr?ce ? un g?n?ral qu’on connait aussi, a t-il toujours des ?l?ments au sein du RSP? ces ?l?ments font-ils parti de ceux qui ont abouti ? leurs fins ces derniers jours?

  5. Je salue les auteurs de cet article qui nous permettent de mieux comprendre cette institution. Cependant, nous demandons ? ce que le RSP ne cherche pas ? faire bras de fer avec un gouvernement qui a ?t? mis en place par tous les composants de la soci?t?. Nous donnons plain pouvoir ? ce gouvernement d'agir pour le peuple et au nom du peuple toute d?cision jug?e utile par ce dernier. Par ailleurs, nous pensons que ce n'est pas ? une institution de nommer des personne voulu par elle. En plus vous savez que le G?n?ral que vous proposez comme conseill? n'est pas du tout aim? par le peuple, et que beaucoup se m?fie de sa cr?dibilit?. Une fois de plus, merci pour l'ouverture de dialogue et que Dieu vous assiste dans le processus de la nouvelle vision gouvernementale. Que Dieu prot?ge notre tr?s fi?re patrie!!!!!!

  6. Le RSP, en r?sum?, supplie de ne pas les dissoudre avec un argumentaire loin de me convaincre.
    Quelques questions:
    Qui est le civil qui a utilis? des soldats pour commettre les meurtres?
    Le RSP avait -il denonc? cela? Avait-il depos? une plainte contre ce civil?
    Qui a accompagn? Blaise Compaor? ? Abidjan et au Maroc avant de revenir au Burkina? Est-ce C?leste Coulibaly son aide de Camp, que vous avez impos? comme chef d’?tat major particulier du Pr?si Kafando?
    Pourquoi Diend?r? refuse son affectation au Camp Guillaume?

    Pour finir je propose une retraite de Gilbert Diend?r?. A d?faut, qu’on dise aux am?ricains de venir le prendre. Le Burkina a assez souffert des agissements de ce Monsieur.

  7. OK,pas trop de d?bats.
    On maintient le RSP sous un autre nom avec de nouvelles missions, et le d?logement rapide de leur camp de Kosyam.
    J’ai trop de mes IUTS qui sont rentr?s dans leur formation donc les dissoudre est une perte pour moi comme pour beaucoup de concitoyens.
    Boko haram n’est plus loin d’ici.
    Les burkinab?s ne comprennent rien quoi.Ils sont un corps d’?lites, bien trait? donc utilisons les ? fond. C’est tout. C’est Blaise qui les a habitu?s ? bien se former bien mang? et prendre des primes tout en restant dans les climatiseurs.Comme plus rien ne sera comme avant, alors les fr?res,utilisons les utilement.Maintenant ils vont mouill? maillot comme la BAC ou CRS.

  8. Vous aurez bien ?crit un journal on s’en moque. Vos camarades qui sont dans les autres corps sont des militaires et vous irez les rejoindre top ou tard.

  9. voil? une des raisons du plus que le RSP soit dissous….autant de mission pour une unit?? qui a tu? les manifestants pendant l’insurrection? Selon amnistie c’est la garde pr?sidentielle..

  10. Notre trentaine de martyrs tomb?s mortellement les 30 et 31 octobre 2014 est l’oeuvre de quel groupe?Certes vous ?t?s bien entrain? seulement contre votre peuple.Quelle ignominie!Un vrai soldat ne se bat pas pour de l’argent ou des avantages quelconques.Vous,vous vous battez pour de l’argent.Au lieu d’un soldat vous ?t?s des chasseurs de primes.Si Gilbert est int?gre ou loyal pourquoi vous aviez saccag? chez lui en 2011?Nous voulons la justice rien d’autre.

  11. En lisant cet article on a bien l'impression que c'est le RSP qui fait presque le bon boulot? Alors le reste dorment dans les camps et attendent leur solde? C'est compr?hensible parce que vous vous d?fendez d'instaurer la stabilit?; c'est totalement puisse que vous ?leminez, afin des incontr?lez illettr?s de votre corps ?lemine ceux qui veulent d?noncer ce que bcp ne savaient pas? et c'est encore normale parce que seuls vous,savez comment travaillent les t?rroriste parce que vous les courtoiyez, n'est-ce pas? on se rappelle que vous preniez le th? avec les djihadistes ? ouaga 2000 non?c'est ?a non? jusqu'? vous riez au ?clats? Quelles sont ceux qui ?tait au lib?ria? quel accord militaire lie le Lib?ria au Burkina-Faso? Vous parlez tant?t de sauvegarde d'int?grit? t?rritorial et tous les trimestres on nous pr?sente de nouvelle carte du Faso plus r?duite que celle qu'on avait de la peine ? d?ssiner au Primaire,de peur d'omettre des localit?s.Aujourd'hui ces localit?s n'existent plus. O? sont-elles? Vous ne pouvez pas r?pondre vous les avez rendu aux voisins tromatis?s par votre complicit? ? titre de dommage et int?r?t.
    C'est bien,en tout cas on ne renie jamais un fr?re.Nous sommes burkinab? et on a lutt? a contre gr? pour que vous,vous r?trouvez la raison, nous nous soyons libres et ?pannouie, et ensemble nous r?d?finissons l?s r?gles et principes fondamentaux de notre famille.Alors chose faite,acceptez le dialogue. On aime souvent dire "? quelque part,quelque temps le fr?re o? la soeur devient p?re ou m?re".et qui dort avec le "roi" ne per?ois pas son autorit?.Pour dire que Zida est choisi pour ?tre le garant de la bonne conduite de notre famille par le peuple que vous m?me vous ?tes,il est le seul qui peut parler avec vous sous la supervision du Chef de famille,notre papa Kafando.discuter avec eux pour dire clairement vos attendes et ob?issez sans r?serve aussi ? leurs ordres. Tout le monde sait que vous aviez des familles que vous nourrissez,on va jamais dimunier votre salaire,c'est mm pas faisable,si ?a arrivait,informez nous sans crier nous on s'aura quoi faire.
    si on se comprend ainsi,acceptez partager votre exp?rience avec le reste de l'arm?e et nous vous serons reconnaissant. Merci

  12. Peuple du Burkina Faso les voila enfin pour une justification depourvue de logique et pire insultante.Au Faso,combien de militaires avons nous comme effectif de notre armee je ne le sais point mais si seulement 1300 soldats qui se disent elitistes et que dire du reste.Nos camps sont bour?s que de plainsantins selon votre analyse.Nous voulons une arm?e dans toute son enti?ret? apte et capable de nous d?fendre et non une poing n?e au pass? lugubre et enferique.Nous voulons aussi savoir combien de burkinab? ont ?t? sauvagement tortur?s et enterr?s dans votre camp et par vos services.Comprenez bien que le peuple ne demande pas votre radiation de l’arm?e mais votre reconverti on apr?s une justice bien rendue.De grace ?pargnez nous de ce que les am?ricains pensent de Diendier? Gilbert ce que les burkinab? pensent c’est ce qui importe.Qu’il aille aux ?tats Unis s’il en a le pouvoir.Si son maitre ce fameux m?diateur troubleur est aujourd’hui encombrant pour Alassane et non pour la Cote D’Ivoire car aucun ivoirien ne voudra le sentir.Qui choisirez vous entre un protecteur cannibale et un assistant assagi?Loin de tout cela vous ?t?s tr?s mal plac? pour vous jeter des fleurs.RSP aujourd’hui est source d’instabilit? pour notre pays.Dites nous les tueurs d

  13. La fronde men?e contre le PM, mini de la d?fense et contre le conseil des ministres constitue un acte de r?bellion d ? in subordination et de haute trahison passible de peine criminelle. Une arm?e disciplin?e et r?publicaine ne conteste pas les choix strat?giques de son chef pour restructurer les forces de d?fense

  14. Oui tous ses arguments a berner le peuple viennent d??tre ?tudier pour avoir une raison de ne dissoudre ou reformer de ce r?giment : C?est maintenant que vous ?claircissez vos actions sans nomm?s les personnes grad?es qui ont conduit ces missions fant?mes parmi les soldats moutons au MALI et autres. Aucun de vos ?l?ments chouchout?s et prot?g?s par Blaise Compaor? ne sortait du territoire pour une mission en danger, on choisis les moutons de l?arm?e de terre pour affronter les dangers et non les universitaires grad?s a vos bureaux uniquement a pr?parer les suivis des faits et gestes de ceux qui peuvent dire la v?rit? sur le r?gime Compaor?. Des exemples d?exploits de fouiller un avion ou d?busquer un colis dans un pauvre pays peuvent se faire par un simple policier ou un gendarme, Berner le peuple avec des arguments th?oriques et dont les pratiques ne sont pas prouv?s, peuvent ?tre fabriqu?s par un ancien directeur de cabinet d?un pr?sident complexe dont il est complices depuis 27 ans et dictes a l?arm?e ce qu?il faut dire. Si tous les chefs des r?giments de l?arm?e Burkinab? pouvaient s?exprimer sur ce ber nage au peuple, 99% vous diront les contraires. Mais comme vous ?tes sp?cialis? dans les ???si tu la ferme pas tu y passe, car nous avons toutes les armes, aucun chef d?un r?giment ne sortira de son trou car Blaise Compaor? a toujours la main sur son RSP.???? Quand a vos crimes dont vous accusez les pauvres soldats dont vous aviez sacrifier, le peuple, et le conseil des sages n?oublient pas la v?rit? et vos demandes bidons de pardon, berner le peuple pour exister et continuer vos besognes ne marche pas avec 98% de la population qui savent que les cerveaux des responsables du RSP sont lav? a l?eau de javel et reprogrammer pour des crimes contre le m?me peuple. Les mensonges ????? Le CNEC n?a jamais assurer la s?curit? de Thomas Sankara, si c??tait le cas le pauvre serait toujours en vie, et ce n?est pas P. Vokouma ancien haut-commissaire qui r?sidait a PO et ambassadeur a nos jours qui me dira le contraire car il pouvait stopper les ?l?ments du CNEC d?aller canarder Thom.???? Et vous oubliez qu?au centre de Ouagadougou Cl?ment Ou?draogo a re?u une grenade dont Diend?r? a s?curis? les lieux pour qu?il agonise et mourir. Berner le peuple en oubliant vos actes crapuleux est tr?s facile, le peuple pardonne mais n?oublie pas : Les capitaines Henri Zongo et Jean-Baptiste Lingani fusill?s, Wattamou Lamien, Yacinte Kafando, Thomas Sankara, Kinda, et tant d?autres. Je ne vous accuse pas, car vous aviez eu les cerveaux lav?s a l?eau de javel malgr? votre bonne formation militaire r?publicaines par une famille assoiff?e de pouvoir pour verser le sang du peuple. Si le peuple demande de vous reformer ou de dissoudre votre r?giment et vous affecter dans d?autres r?giments, c?est pour que vous vous retrouviez vous-m?me, et reconnaitre la lettre et l?esprit de l?arm?e r?publicaine qui est de prot?ger son peuple et son repr?sentant. Quant ? Diend?r?, les Etats Unis peuvent le r?cup?rer, sa connaissance de l?ext?rieur est simplement un malin de trafic d?armes pour s?enrichir, et il est soutenu par tous les trafiquants d?armes des Etats Unis et ailleurs. Souvenez-vous d?un article qui citait le Burkina comme le pays le grand acheteur d?armes ? Souvenez-vous aussi ce que disait Georges Clay Kieh Jr m?diateur pendant la guerre du Liberia???Blsaise compaor? et ses proches sont enrichis gr?ce a partir des commissions que leur ont pay? Taylor, sur les exportations ill?gales d?armes et les ressources naturelles du Liberia et qui a tu? plus de 200.000 personnes. Dans le groupe du RSP je connais des universitaires 50 fois mieux que Diend?r?, et parmi les chefs des r?giments, quelques-uns ont plus d?exp?riences que Diend?r? mais on les oblige par les armes de se taire. Reformer le RSP n?est pas dit d?oublier ses ?l?ments, mais les dire qu?ils appartiennent a une arm?e r?publicaine et doit ob?ir comme une arm?e r?publicaine, agir avec ce qui est mieux pour le peuple et non tu? le peuple. Comment un ZIDA peut manquer de respect a un TRAORE ? Si vous me r?pondez cette question, l?alternance politique avec son arm?e sera dans la paix.????

  15. La qualit? des hommes du RSP n’est pas ? d?montrer ? un Burkinab?. Tout le monde en est convaincu. Le RSP est c?l?bre par son efficacit? qu’il confirme ? toutes les occasions. C’est m?me une fiert? nationale, car il n’est pas ais? de trouver en Afrique, un corps d’?lite aussi efficace presque sur tous les fronts.
    Cependant, dans le contexte national actuel, les agissements du RSP ces derniers mois ont r?ussi ? convaincre le citoyen burkinab? d’un certain nombre d’intentions :
    * Le RSP est si conscient de sa force qu’il se croit tout permis au point de se foutre des institutions du Faso, de vouloir mettre les autorit?s nationales au pas, tout en narguant le peuple. Sinon, pourquoi se permettre d’aller interrompre tout un conseil des ministres. De quel droit le RSP se le permet ? Cela ne devrait se produire que dans un sc?nario de coup d’Etat. Donc une mani?re de prouver au peuple et ? toutes les institutions que c’est le RSP qui prime le droit et le peuple. Oubliant du coup que le RSP, quelque soit sa force, doit demeurer au service du peuple et des institutions du Faso.
    * Le RSP fait partie de ceux qui comptent tout mettre en oeuvre pour emp?cher la r?ussite de la transition, afin de permettre le retour de Blaise COMPAORE. M?me si ce serait vrai, nous savons tous que le RSP ne l’avouera jamais. Inutile donc de chercher ? d?mentir publiquement. La meilleure fa?on de nous convaincre, c’est d’inscrire toutes ses actions dans le cadre r?publicain.
    Personnellement, je suis contre la dissolution de ce corps d’?lite, car ce serait un g?chis pour tout le Burkina. Mais au regard de la situation actuelle du pays, il est plus que n?cessaire que :
    . Le RSP soit rebaptis?,
    . Ses missions soient red?finies,
    . Son effectif soit renouvel?,
    . Il se soumette ? la hi?rarchie militaire comme tous les autres corps qui constituent notre arm?e nationale.
    Que Dieu b?nisse le Burkina Faso!
    Amen!!!

  16. je vous donne ma t?te ? couper, je vous croierai jamais jusqu’aux ultimes secondes de ma minable vie!! vous n’?tes que des assassins! Pourquoi n’avez vous pas manifest? parce qu’un civile a utilis? vos hommes illettr?s pour tuer des citoyens (zongo, david..?.)Qui ne dit rien consent! On va vous disloquer propre! celui qui n’est pas d’accord rejoint son village!

  17. Si l’on s?me le bon grain, il n y a pas de raison qu’on r?colte de l’ivraie. Se prot?ger, se prot?ger! Qu’avons nous fait pour ?tre la source d’attaque? Rien que la r?ponse par l’amour ? la guerre met en s?curit? pour un long terme. Les coups d’?tats surgissent quand il y a une gestion calamiteuse des ?tats (sauf celui du 15 octobre 1987). Les saintes ?critures nous enseignent que seul l’amour triomphera de la guerre. Aujourd’hui, les nations qui usent de leur puissance en armement pour dompter d’autres ?tats n’en finissent pas de payer le prix. Pourquoi de nos jours les m?diations se multiplient pour r?soudre les crises? C’est parce que la guerre n’a pas r?solu les probl?mes. Donc nourrissons nos nations d’amour et on br?lera toutes nos armes sans inqui?tudes. C’est pourquoi j’ai hautement salu? la d?cision de l’?v?que de Bobo de ne pas ?tre Pr?sident de la Transition qui doit ?tre en m?me temps Chef Supr?me des Arm?es. Dieu b?nisse tous les pays du monde et donne donne de a sagesse ? tous les dirigeants.

  18. Mes chers amis du RSP, dans votre plaidoirie, vous avez volontairement oublie de citer plusieurs autres affaires de meurtres qui vous collent a la peaux comme du chewing gum. Nous allons vous rafraichir la memoire avec quelques uns de ces meurtres qui sont toujours ranges dans vos placcards?
    1) Affaire Dabo Boukary
    2) Affaire Guillaume Sessouma
    3) Affaire Oumarou Clement
    4) Affaire Gaspard some
    5) Affaire JBernadette Tiendrebeogo
    6) Affaire Tuina
    7) Affaire Ottis
    8) Affaire du pere Celestino
    Et j’en passe, c’est juste un petit rappel, qu’en dites vous?

  19. Combien de fois notre territoire a ?t? charcuter par les voisins ? Mali,Niger maintenant c?est le Benin avec Koualou qui est pratiquement retirer.Et que fait le RSP pour l?int?grit? du territoire national ? Et puis cette histoire de Diendier? ,arr?ter nous tous ?a. Si les am?ricains le veulent laissez-le partir. De toute fa?on c?est faux,lui-m?me sait que c?est ici au Burkina qu?il est tranquille. Les associations des droits de l?homme l?attendent de pieds fermes,donc arr?tez de nous divertir svp.
    Personne n?est indispensable. M?me le Chris a ?t? crucifier mais la terre a continuer de tourner.
    Censurer moi encore le web master de toute fa?on les autres sites sont l? !!!!!

  20. Que la r?flexion se poursuive.
    D'une part, il faut se dire que celui qui d?j? ?t? mordu par un serpent a de bonnes raisons de se m?fier m?me d'un ver de terre et d'autre part, il faut faire attention ? ne pas s'empresser de tuer son chien au pr?texte qu'il est m?chant ou galeux au risque de se faire mordre par la ch?vre du voisin. Puisse le Bon-Dieu et les Anc?tres indiquer le chemin de sortie sans casse.
    On pourrait juste d?connecter le RSP de la pr?sidence – tout en le rebaptisant et en le d?localisant.
    Ce sont des investissements faits avec l'argent du contribuable (qu'il s'agisse de la formation et de l'entretien des effectifs que du mat?riel sophistiqu? qui s'y trouve) et il serait aussi regrettable de jeter tout cela par la fen?tre et le regretter si des groupes arm?s terroristes venaient ? menacer s?rieusement le pays!

  21. Le RSP est bel et bien li? ? un individu Blaise Compaor? et sa famille.

    LE RSP A FAIT ET FERA LES SALES BESOGNES DES FR?RES Compaor?

    Pas convainquant cet article

    Pas convainquant cet article

    Pas convainquant cet article

    Pas convainquant cet article

    Pas convainquant cet article

  22. Le RSP est bel et bien li? ? un individu Blaise Compaor? et sa famille.

    LE RSP A FAIT ET FERA LES SALES BESOGNES DES FR?RES Compaor?

    Pas convaincant cet article

    Pas convaincant cet article

    Pas convaincant cet article

    Pas convaincant cet article

    Pas convaincant cet article

    Pas convaincant cet article

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *