OMD : L’appel d’Action 2015 au gouvernement burkinabè

659 0

Ceci est une déclaration du Mouvement Action 2015 adressé au gouvernement sur les efforts à fournir pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Le mouvement action/2015 BURKINA FASO exhorte le gouvernement à user de son influence pour exiger un plan d’action contre la pauvreté, les inégalités et les changements climatiques lors des négociations essentielles qui auront lieu la semaine prochaine à New York (du 17 au 20 février 2015).

Ces négociations détermineront la vision globale pour l’ensemble des Objectifs de développement durable à venir, qui constitueront des accords essentiels déterminant les objectifs mondiaux pour la prochaine génération. Ces négociations représentent un tournant pour les gouvernements qui auront la possibilité de mettre en place des accords ambitieux, et action/2015 les exhorte à donner la priorité à la lutte contre la pauvreté, les inégalités et les changements climatiques.

Face aux inquiétudes croissantes concernant l’éventuelle exclusion du thème de la lutte contre les inégalités du document final, nous incitons le gouvernement du BURKINA FASO à réclamer un engagement ferme envers la réalisation de chaque objectif, et de ne considérer ces objectifs réalisés que lorsqu’ils auront été atteints pour tous les groupes de la société. Dans le cadre des accords précédents, même si des progrès considérables avaient été réalisés, trop de groupes avaient été laissés de côté, les progrès réalisés ne bénéficiant qu’en dernier lieu aux populations les plus pauvres et marginalisées.

« La semaine prochaine, le gouvernement du BURKINA FASO aura l’opportunité de défendre les droits des populations les plus pauvres et les plus marginalisées ainsi que de façonner l’un des accords les plus importants de notre époque.

« Au mois de janvier, le lancement de l’initiative action/2015 a montré que des centaines de milliers de personnes dans le monde entier, y compris au BURKINA FASO, veulent voir leur gouvernement obtenir des résultats ambitieux lors des négociations de cette année, axées en priorité sur la lutte contre la pauvreté et les inégalités. Cette semaine à New York, les négociateurs doivent démontrer qu’ils sont à l’écoute et exiger que les objectifs annoncés au mois de septembre ne soient considérés comme réalisés que lorsqu’ils auront été atteints pour tous les groupes de la société.

Fondamentalement, le mouvement action/2015 est convaincu que les nouveaux Objectifs de développement durable et les négociations de Paris sur le climat en décembre représentent une occasion unique de garantir l’égalité pour tous et d’assurer que chacun a droit et accès aux mêmes opportunités.

Ce principe a également été appuyé par un groupe de 32 personnalités internationales influentes dont Bill Gates, Desmond TUTU, Shakira et Leymah Gbowee, au cours du lancement de la campagne action/2015 au mois de janvier. Ils ont adressé un lettre aux dirigeants du monde, dont le Président du Faso, les informant que s’ils ne saisissaient pas pleinement l’occasion qui se présente cette année, ils risquaient de « conduire un monde somnambule tout droit à l’un des échecs les plus retentissants de l’Histoire récente ».

Le mouvement action/2015 a pour priorité de garantir des résultats ambitieux lors de deux sommets déterminants organisés cette année. Le premier est le Sommet sur les Objectifs de développement durable au mois de septembre à New York, qui établira de nouveaux objectifs mondiaux, lesquels constitueront un cadre d’action pour mettre un terme à toutes formes de pauvreté, de discrimination et d’inégalités. Le second est le Sommet de l’ONU sur les changements climatiques au mois de décembre, qui doit établir de nouveaux objectifs en matière de lutte contre les changements climatiques, ce qui représente une étape cruciale vers une planète plus sûre.

Ces engagements, décidés ensemble, devraient constituer la base de plans d’action pour lutter contre les problèmes mondiaux les plus urgents.

Pour obtenir plus d’informations pour les médias ou des entretiens avec les porte-paroles, veuillez contacter :

Cheick Fayçal TRAORE,

Coordonnateur national, Coalition Yikri, [email protected], +226 70 70 86 05.

Pour plus de détails sur action/2015, veuillez consulter le site www.action2015.org



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *