Gourcy : Le MPP invite les autorités de la transition à « recadrer » des militants CDP

Le dimanche 8 Février 2015, s’est tenue à Gourcy dans la province du Zondoma, une assemblée générale provinciale du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Au cours de cette rencontre, certains participants, selon le Secrétaire général de la Section provinciale du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), ont tenu des propos « enflammés, guerriers, provocateurs et incendiaires à l’endroit du MPP et de la Transition ».

Au cours d’une AG organisée par des militants CDP à Gourcy, ce dimanche 8 février dernier, certains participants auraient rivalisé en propos enflammés, guerriers, provocateurs et incendiaires à l’endroit du MPP et de la Transition.

Dans une déclaration parvenue à Burkina24 en date du 10 février 2015, le SG de la Section provinciale du MPP, Dominique Ouédraogo, « pour des raisons de décence morale », dit préférer « taire pour le moment les insanités qui ont été proférées lors de cette rencontre ».

Mais il dit vouloir insister particulièrement sur les menaces prononcées sur la sécurité et la vie de certains militants du MPP pris pour cibles comme étant la cause des malheurs du CDP.

« La section provinciale du MPP Zondoma attire l’attention de l’opinion publique nationale sur le comportement de ces individus qui seront pleinement responsables de toute dégradation de la paix sociale dans cette province », peut-on lire dans la déclaration.

La section provinciale du MPP, à travers cette missive, invite donc « les autorités de la Transition à se pencher sur la question et à recadrer ces individus pour qui l’impunité est une seconde nature. Au demeurant, la responsabilité directe du CDP est engagée à travers les dérives de ses mandataires locaux et il est normal que sa direction nationale en soit interpellée ».

En conformité avec sa ligne politique et à ses directives, le MPP Zondoma, selon les termes du SG provincial, « s’inscrit son action dans la recherche continue de la paix, de la cohésion, de la démocratie et du progrès social partagé ».

Cette Section provinciale du MPP ne pense donc pas « se laisser distraire dans la poursuite de ses objectifs par les survivances des forces rétrogrades et obscures ». Pour l’instant, elle invite ses militants et sympathisants au calme et à la retenue.

Synthèse de Noufou KINDO

Burkina24

Sources : Déclaration de la Section provinciale du Zondoma du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Un commentaire

  1. La question de la dissolution du CDP de l?ADF/RDA et le Front r?publicain urge, car ?a devient une question br?lante, et les prochains troubles (pr? et/ou post) ?lectoraux sont attendus pour tr?s bient?t avec ces charognards pr?tent a reprendre le pouvoir pour les continuit?s des crimes, l?injustice, l?impunit?, et la corruption a ciel ouvert. Les responsables de la transition doivent ?carter ces trois partis et ses responsables avant les ?lections coupl?es du mois d?Octobre, car ils sont allergiques a l?alternance politique avec la jeunesse du pays que nous aimons tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page