Insécurité : Un « co-évadé » de Bala le pétrolier retrouvé

731 0

Les filets du commissariat de Nongr-Maâsom viennent une fois de plus d’appréhender un réseau de braqueurs de 9 voleurs à mains armées et 3 receleurs. Parmi ces neuf, figure ZONGO Amedé qui était enfermé à la MACO, mais s’est évadé avec Bala le pétrolier.

C’est par une information anonyme que le commissariat a été mis au courant que “des personnes armées se trouvant dans le quartier Tanghin secteur 17 de Ouagadougou se livraient à des actes de vols à mains armées“.

Suite à une enquête immédiatement ouverte, 12 personnes ont été interpellées, dont 9 présumés voleurs et 3 receleurs. Le chef de gang, Zongo Amedé qui avait été condamné à huit ans de prison ferme pour vol à main armée n’avait purgé que 3 mois.

 En effet,  le 18 octobre il s’est évadé de la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) en compagnie de Diakité Moussa dit Bala le pétrolier. Amédé Zongo a déclaré en mooré ne s’être pas évadé. Selon ses affirmations, Bala Le Pétrolier aurait « payé » leur évasion. Une nouvelle donnée qui prouve que l’affaire Bala le Pétrolier n’a pas encore connu son épilogue.

En attendant, son interpellation s’est passée le 6 février 2015. Interpellation musclée comme le fait savoir Toni Joseph, commissaire principal de police : « une lutte s’est engagée entre lui et les éléments qui ont été obligés de tirer sur sa jambe, lorsqu’il tentait d’utiliser son arme ». Un des leurs, Wilfried Traoré est toujours en cavale.

Les faits de braquage dont ils sont auteurs ne se comptent plus. Un de leur forfait est le  braquage de la Station d’essence(Total) de Dassasgho. A Somgandé également,  ils ont agressé une dame, emportant son véhicule Mercedes, son pistolet automatique…

Au titre du butin, l’enquête a permis de retrouver 8 motos, deux pistolets automatiques, un sac de cannabis, deux bouteilles de gaz.

Contrairement au simple vol qui est qualifié de délit, « le vol à main armée est un crime » qui fait encourir une peine d’au moins 5 ans d’emprisonnement précise le commissaire Toni Joseph. Si entre temps, ils ne s’évadent pas bien entendu !

Au commissariat, 7 victimes étaient présentes pour récupérer leurs biens volés.

I.S

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. si bala a pay? pr sn evasion, une enquete doit etr faite pour areter l corrupteur e ceux ki etaient en garde c jr l?. Vous passez votr tmp a areter des criminel e des homm d mauvaises foi les lib?rent. Ces gsp sont plus q des criminels dont ils doivent etr aret? e emprisonn? pr 1ans avk une amende

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *