Le Mobile Money est « le service financier du futur » selon Bill Gates

466 0

Le milliardaire américain Bill Gates considère que le Mobile Money transformera la vie de deux milliards de personnes qui n’ont pas accès aux services financiers classiques dans les pays émergents.

Prenant en exemple le cas du « M-pesa » kényan, le fondateur de Microsoft a expliqué, selon des propos rapportés par des médias internationaux, qu’il est certain de voir dans les 15 prochaines années, les portefeuilles numériques remplacer les systèmes bancaires d’ailleurs « inefficaces et pas structurés ».

« D’ici à l’an 2030, 2 milliards de personnes qui n’ont pas actuellement de compte bancaire feront des économies et réaliseront des paiements avec leur téléphone.

Et grâce à cela, les fournisseurs de services de transfert d’argent par mobile offrirons un large éventail de services financiers, des comptes d’épargne au crédit d’assurance », estime Bill Gates.

Pour lui, ce n’est pas seulement en Afrique que le Mobile Money va représenter une révolution. Au Bangladesh, le service financier le plus croissant, le produit mobile « b-Kash » : « Moins de quatre années après son lancement, il a enregistré près de 2 millions de transactions par jour, pour une valeur total de 1 milliard de dollars chaque mois », s’est étonné Bill Gates.

Ce système de transactions est en train de contourner celui bancaire notamment au Kenya où une partie non négligeable de la population ne dispose pas de compte en banque. Rappelons que la capitale kényane, Nairobi, a été désignée, selon un classement, la ville la plus intelligente d’Afrique en matière d’innovation technologique.

Par ailleurs, au Burkina Faso, plusieurs systèmes de transferts mobiles notamment « Airtel Money », « MobiCash Venega » de Telmob, « Biweb » de la banque BOA sont en expansion et pourraient, eux aussi, conquérir les marchés internationaux.

Noufou KINDO

Burkina24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *