Burkina : Le CSC sur le point de suspendre DSK Distribution

503 0

Ceci est un communiqué du Conseil supérieur de la communication (CSC) sur l’opérateur de bouquet DSK distribution. L’organe de régulation menace de suspendre DSK pour non respect de ses obligations vis-à-vis de l’Etat burkinabè à qui il doit 22 millions de F CFA. 

Le Conseil supérieur de la Communication informe l’opinion publique burkinabé et les abonnés de l’opérateur de bouquet MMDS, DSK Distribution qu’il applique, à compter de la fin du mois de février 2015, la règlementation en vigueur contre celui-ci, pour le non-respect de ses obligations financières vis-à-vis de l’Etat, conformément aux termes de l’arrêté n°2006-13/MININFO/MFB du 07 février 2006, portant tarification et répartition de la contribution financière des sociétés de radiodiffusions sonores et télévisuelles domiciliées sur le territoire burkinabé.

Malgré les rappels, le délai de grâce accordé et une mise en demeure pour l’amener à respecter les obligations légales liées à l’exploitation du droit de diffusion dont il bénéficie, DSK Distribution reste redevable à l’Etat de la somme de vingt-deux (22) millions de francs CFA au titre des arriérés de 2012, 2013 et 2014.

Le délai de rigueur initialement fixé au 30 octobre 2014 étant largement épuisé, le CSC se réserve le droit de procéder à la suspension des programmes de DSDK Distribution.

Le Conseil supérieur de la Communication présente ses excuses aux abonnés de DSK distribution pour les désagréments que pourrait entrainer la mesure.

Le Bureau de Presse et de la Communication du CSC

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *