Gilbert Ouédraogo chez le Dima de Bousouma : « Nous avons reçu consolation »

924 5

Après sa majesté le Mogho Naaba, Me Gilbert Ouédraogo, s’est rendu le 12 février 2015 au palais du Dima de Bousouma à Ouagadoudou. C’est ainsi une démarche de « réconciliation nationale » qui se poursuit auprès des autorités morales du Burkina.

A sa majesté, Me Gilbert Ouedraogo, président du parti allié à l’ancien président Blaise Compaoré, a demandé « d’intercéder pour la réconciliation ». Relativement aux événements du 30 et 31 octobre, Me Ouédraogo reconnaît humblement:« nul n’est à l’abri de l’erreur. Nous avons trébuché ».

Après donc l’insurrection, il est normal pour la réconciliation que les premières personnes à faire appel soient les autorités coutumières car dans notre pays « la coutume a sa place et elle a même existé avant la république ».

 L’attente est donc que ces autorités « transmettent ce message à leurs sujets, et à travers eux à tous les Burkinabè ». Auprès de sa majesté, Me Ouédraogo dit avoir reçu «conseil et consolation ».

Contact a aussi été pris avec le Dima de Fada, de Tenkodogo et de Yatenga. Ensuite, il reviendra aux communautés religieuses de recevoir le président de l’ADF/RDA.

Le porte-parole de sa majesté, Sawadogo Boureima a salué cet acte au nom du Dima. Il le félicite pour le fait de le considérer comme « son enfant », venant « demander des conseils ». A son hôte, le roi rassure que « les portes de son palais lui sont toujours ouvertes ».

Issouf Nassa

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 5 commentaires

  1. A votre place je me retirerai de la vie ppolitique pour aller bouffer mon argent de la tra?trise tranquillement car l’?re politique qui s’ ouvre n’est pas propice aux traitres et aux fourbes. Gilbert une fois de plus vous n’avez trahi, vous avez non seulement voulu vendre notre pays au diable pour qu’ il le dechire mais par la gr?ce de Dieu et les b?n?dictions de ces chefs coutumiers que vous ?tes partis voir plusieurs familles ont ?t? endeuill?es mais votre projet funeste n’a pas eu lieu. Que Dieu continue de benir le Burkina et qu’ il d?livre tous ceux qui n’aiment notre pays.

  2. honteux.! ? votre ?ge,c'est maintenant vous vous rendez compte qu'avant de prendre une decision aussi cruciale,il falait ecouter les sages.personnelement ce monsieur ne m'a jamais convaicu et jai de s?rieux doutes sur sa moralite.

  3. Gilbert, tu vois: pendant que les autres sont en pr?campagne toi tu te prom?nes de porte en porte pour qu’on te pardonne. C’est le prix de la fourberie politique. il faut rester digne quand bien meme on est politicien

  4. ” Nul n’est ? l’abri de l’erreur, nous avons tr?buch?” Gilbert pour toi je ne consid?re pas ?a comme une erreur , car tu disais que tu n’avais pas de le?on ? prendre de qui que ce soit.Donc ,c’est ta Gourmandise qui ta conduit l? o? tu es pr?sentement . Vous n’avez m?me pas tr?buch?, mais vous ?tes tomb?s ? terre.Si tu ?tais rester dans ta position de ne pas soutenir le referendum , tu allais ?tre un h?ros aujourd’hui mais tu n’as pas pu r?sister devant la grosse enveloppe tendu par Blaise + une promesse de poste de premier ministre qui ta rendu arrogant. Te voici entrain faire la piti?.Tu dis encore ” La coutume a sa place et elle a m?me exist? avant la r?publique”.Cette m?me coutume ?tait l? quand tu prenais l’argent avec Blaise pour comploter contre le peuple et contre le gr? de ton ?lectorat.Laisse nos personnalit?s morales et coutumi?res tranquilles, il faudrait focalis? tes demandes de pardon aux familles des victimes de l?insurrection et ? ton ?lectorat.Tu as rat? la seule occasion pour rentrer dans l’histoire par la grande porte; puis que tu y es mais par une fen?tre.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *