Gilbert Diendéré : “Non, il n’y a pas eu de prise d’otage”

693 15

Le général Gilbert Diendéré a brisé le silence. Sur la radio nationale, l’Ancien Chef d’état-major particulier de la Présidence du Faso, et surtout,  bras droit de l’ancien président Blaise Compaoré,  s’est expliqué sur les récents remous au Régiment de sécurité présidentielle (RSP) qui ont mis la transition sur une pente glissante.

Le Général Diéndéré, appelé à la rescousse par le président Michel Kafando, pour l’aider à juguler la crise qui menaçait d’emporter le Premier ministre Isaac Zida et mettre la transition à genoux, précise d’abord sur la RTB Radio que le RSP n’a pas posé “d’action particulière”.

Il affirme qu’aucun militaire du RSP n’est intervenu au palais de Kossyam pour interrompre un Conseil des ministres. La première fois, le 30 décembre, c’est l’aide de camp du Premier ministre qui l’a informé de la volonté des militaires de le rencontrer, indique-t-il.

Mouvement ? Lorsque  je dis mouvement, en fait, il n’y a rien eu. Il y a peut être eu intention tout simplement, sinon, il n’y a pas eu de rassemblement particulier, il n’y a pas eu d’acte particulier, puisque le Premier ministre ayant été informé, n’est pas venu au niveau du Conseil des ministres“, explique-t-il, pour ce qui concerne “le mouvement” du 4 février.

Mais pourquoi réagir  lors de Conseils des ministres ? N’est-ce pas une prise en otage ? “Non, en fait, il n’y a pas eu de prise en otage !” réfute Gilbert Diéndéré qui déclare qu’il s’agit d’une coïncidence, d’un hasard, du moins, pour ce qui concerne le 30 décembre.

C’est vrai, ce jour-là, il y avait un Conseil des ministres, qui n’était pas prévu puisque le Conseil des ministres,  c’est les mercredis, et par hasard ce jour là, il y avait un Conseil des ministres“, se défend-t-il.

Et le 4 février ? “Oui le 4 février,  c’était effectivement un jour de Conseil des ministres, mais aucune personne n’est allée, dans la salle du Conseil des ministres. Bon, peut être qu’il y avait l’intention de le faire. Ça, je n’en disconviens pas, mais personne n’est allée dans la salle du Conseil des ministres pour demander à ce que le Premier ministre vienne“, rétorque Gilbert Diendéré.

Respect de la hiérarchie. Quant aux raisons de la grogne des militaires du RSP, l’ancien patron du régiment a expliqué ce que l’on sait déjà : nominations mal digérées par les soldats et la tentative de démantèlement par des affectations de certains officiers.

Le Général a surtout insisté sur le respect de la hiérarchie. “Ce n’est pas parce que tel ou tel est mauvais ou bon, c’est tout simplement parce que la nomination qui a été faite ne tient pas compte de la hiérarchie. C’est pour cela que les hommes ont demandé que cela soit corrigé”, dit-il.

Gilbert Diéndéré précise toutefois que “ce n’est pas une imposition” au Premier ministre, indiquant que  “au sein de l’armée, les hommes ne choisissent pas leurs chefs, tout comme les chefs ne choisissent pas leurs subordonnés“.

Diendéré après ? Il ajoute, en outre, pour soutenir la revendication des soldats, que le problème ne se serait pas posé si c’était dans le domaine civil. Le poste de Chef d’état major particulier avait été confié à un Commandant, lequel doit donner des ordres à des officiers plus gradés du RSP.

Lorsqu’il s’agit d’une fonction civile, cela ne pose pas de problème, vous pouvez avoir un lieutenant, si il est ministre, moi général je me mets au garde-à-vous devant ce ministre, explique Gilbert Diendéré. Ça ne pose pas de problème. Mais dans le commandement militaire, cela est impossible. Cela n’est pas faisable”.

Mais les “propositions” du RSP ayant été acceptées par le Premier ministre, Gilbert Diendéré assure que le feu de la crise est éteint.

Quant à son rôle futur dans la transition, le Général Diendéré dit attendre les ordres des autorités de la transition.  “Je n’ai pas un rôle particulier à demander, je suis à la disposition des institutions, à la disposition des autorités de la transition. J’entends jouer ce rôle là jusqu’à la fin de la transition“. Et cela ne changera pas après la période transitoire.

Après la transition, on verra, je me mettrai à la disposition des nouvelles autorités qui vont être élues démocratiquement“, promet-t-il.

Synthèse de Abdou ZOURE

Burkina24

Source  interview version transcrite : Radio Oméga



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 15 commentaires

  1. mes respects mon g?n?ral. quant ? ceux qui n’ont rien ? dire qu’ils se taisent. mon cher TAPSOBA, m?me si c’est par anonymat,on r?fl?chi avant de parler.

  2. Gilbert, on se connait, tu es le copie coller de Blaise, Complexit? et mensonges sont vos plats pr?f?r?s pour tromper le peuple meurtri par vos odieux crimes et complots a n?en finir : En quoi joue-tu ? Celui qui remue les plaies pour les cicatris?s et r?g?n?rer la continuit?. En principe tu n?avais plus la parole comme ton complice Blaise Compaor?. Comme tu as tout maniganc? pour semer le trouble et mettre a genoux la transition, tu t?y colle comme une mouche a Zida et Kafando pour tes sales besognes afin de te prot?ger de la MACO et le CPI qui t?attendent. Si tu as le courage, laisse la transition poursuivre son chemin avec les jeunes militaires sans aucune tache de sang dans les mains. Aie piti? de ces jeunes qui veulent une arm?e r?publicaine dont la lettre et l?esprit de cette arm?e r?publicaine qui est de servir le peuple et non tu? le peuple. J?ai vu na?tre le RSP en 1995 dont ta formation allait dans le lavage des cerveaux et reprogrammer les cerveaux du groupe a manier pour tuer et r?gner. Mr Diend?r? lib?re l?arm?e afin que le pays que nous aimons tous puisse se doter d?une vraie arm?e r?publicaine qui sert avec loyaut? son peuple.

  3. Merci bien ? la Radio nationale pour cet entretien et au General pour certains ?clairages.

    Quelques commentaires cependant. Est-ce que le respect et la consid?ration que tous et toutes devraient avoir pour les organes de la transition ne commandaient-ils pas qu?aucun Conseil de ministre ne fut perturb? ou diff?r? pour quelque raison que ce fut ?
    – ” Le g?n?ral n?a pas un r?le particulier ? demander, il est ? la disposition des institutions, ? la disposition des autorit?s de la transition, et le r?le qui lui sera confi?, il entend le jouer jusqu’? la fin de la transition”.
    – “Parmi les attentes de la troupe, il y avait le retour d’un certain nombre d’officiers qui avaient ?t? mut?s ou qui ?taient en voie d’?tre mut?s dans certains corps, il y avait ?galement, l’assurance que le corps ne sera pas d?mantel?”
    Je note avec satisfaction que les r?ponses du g?n?ral ne s??loignent pas de la conclusion du ?M?moire en d?fense? de la troupe pr?sent? par le Service de Communication du RSP et publi? par lefaso.net le 11 f?vrier 2015 : ?Le RSP sera donc ce que les politiques voudront qu’il soit. En toute lucidit?, en toute s?r?nit? ?
    Vivement que tous et toutes s’engagent dans la dynamique de cette conclusion. Les techniciens de haut calibre de la commission ad-hoc mise en place par le Chef de l’Etat sauront, par leurs r?flexions et les propositions qui en r?sulteront, permettre au politique de faire des choix et de prendre des d?cisions avis?es
    Je suis rest?e n?anmoins sur ma faim par rapport ? certaines questions que j?ais pos?es suite ? la publication de votre m?moire en d?fense, dans un article publi? le 12 f?vrier sous le titre ?Le RSP contraint ? rompre le mutisme l?gendaire reconnu ? la grande muette : les choses ne seront vraiment plus jamais comme avant ?. Peut-?tre qu?avec le temps, les r?ponses viendront.
    Bonne journ

  4. Les am?ricains te r?clament semble-t-il? va les rejoindre pour empocher tes dollars et laisse-nous tranquille ? la fin!Qu’est-ce que le peuple burkinab? t’a fait?

  5. tout ce que tu dis est archi faux.un exemple au MATDS les nomminations n’ont jamais tenue compte du grade.on pensait ce laxisme prendre fin avec l’inssurection mais h?las,ce la contunuit? avec des nomminations par complaisance.A quand le vari changement?

  6. Dc il est s?r qu’il ne repondra pas devant les tribunaux quoi? sinon comment comprendre qu’il veuille toujours servir les autorit?s de la transition et meme servir celles d’apr?s si on l’appelait malgr? ce que tout le monde sait de lui? il est vraiement sur de ne faire un tour ? la MACO quoi???? On est mal barr

  7. Mr Diend?r? vous ?tes responsables de tous ces mouvements du rsp car vous ?tes t?l?guid?s par Blaise Comp depuis Yamoussoukro pour troubler la transition pour montrer ? l?opinion internationale que Blaise est indispensable et doit revenir au pouvoir. Vous faites le m?diateur apr?s avoir activ? le feu. LE BRAVE PEUPLE A COMPRIS VOTRE JEU DE DUPE

    Le rsp doit ?tre dissout de part son pass? criminel avec la famille Compaor?. Le rsp a endeuill? beaucoup de familles. POUR DES QUESTIONS D?INT?R?TS, LE RSP PRENDRA TOUJOURS DES ARMES POUR REVENDIQUER.

    LE BRAVE PEUPLE NE VEUT PAS DU RSP A KOSSYAM. POUR LA S?CURIT? PR?SIDENTIELLE LE PEUPLE EXIGE LA GENDARMERIE OU LA POLICE TOUJOURS RESPECTUEUSE DES INSTITUTIONS R?PUBLICAINS.

    Pourquoi le rsp a-t-il toujours peur de quitter Kossyam ? Pour les int?r?ts partisans (gros salaires, grosses primes donn?es par BC appel?es ? merci papa ?, ? nez ? nez ?, ? ni vu ni connu ?? ) et pour le blocage des dossiers pendants dict?s depuis Yamoussoukro(Norbert ZONGO. Thomas SANKARA, NEBIE, DABO, Cl?ment OUEDRAOGO)

    NOMINATIONS ? AUX CHARS DE COMBAT ?(nominations du 4 f?vrier 2015) = NOMINATIONS DE LA HONTE

    Non aux militaires d?stabilisateurs de la Transition
    Non aux militaires manipul?s depuis Yamoussoukro
    Oui ? la dissolution effective du rsp et leurs r?affectations dans d?autres garnisons
    Oui aux militaires recadr?s contre le terrorisme
    Oui aux militaires recadr?s contre le grand banditisme
    Oui ? une arm?e indivisible et r?publicain.

    A NOS MARTYRS QU?ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT.

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA D?MOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINAB?

    QUE LE SEIGNEUR B?NISSE LE BURKINA QU?ON AIME.AMEN
    PAIX ET SUCC?S A TOUS LES BURKINAB?S. AMEN
    BONNE ET HEUREUSE ANN?E 2015 BRAVE PEUPLE BURKINAB?

    ACHILLE TAPSOBA
    Partisan inconditionnel de l?Alternance

  8. Mr Diend?r? vous ?tes responsables de tous ces mouvements du rsp car vous ?tes t?l?guid?s par Blaise Comp depuis Yamoussoukro pour troubler la transition pour montrer ? l?opinion internationale que Blaise est indispensable et doit revenir au pouvoir. Vous faites le m?diateur apr?s avoir activ? le feu. LE BRAVE PEUPLE A COMPRIS VOTRE JEU DE DUPE

    Le rsp doit ?tre dissout de part son pass? criminel avec la famille Compaor?. Le rsp a endeuill? beaucoup de familles. POUR DES QUESTIONS D?INT?R?TS, LE RSP PRENDRA TOUJOURS DES ARMES POUR REVENDIQUER.

    LE BRAVE PEUPLE NE VEUT PAS DU RSP A KOSSYAM. POUR LA S?CURIT? PR?SIDENTIELLE LE PEUPLE EXIGE LA GENDARMERIE OU LA POLICE TOUJOURS RESPECTUEUSE DES INSTITUTIONS R?PUBLICAINS.

    Pourquoi le rsp a-t-il toujours peur de quitter Kossyam ? Pour les int?r?ts partisans (gros salaires, grosses primes donn?es par BC appel?es ? merci papa ?, ? nez ? nez ?, ? ni vu ni connu ?? ) et pour le blocage des dossiers pendants dict?s depuis Yamoussoukro(Norbert ZONGO. Thomas SANKARA, NEBIE, DABO, Cl?ment OUEDRAOGO)

    NOMINATIONS ? AUX CHARS DE COMBAT ?(nominations du 4 f?vrier 2015) = NOMINATIONS DE LA HONTE

    Non aux militaires d?stabilisateurs de la Transition
    Non aux militaires manipul?s depuis Yamoussoukro
    Oui ? la dissolution effective du rsp et leurs r?affectations dans d?autres garnisons
    Oui aux militaires recadr?s contre le terrorisme
    Oui aux militaires recadr?s contre le grand banditisme
    Oui ? une arm?e indivisible et r?publicain.

    A NOS MARTYRS QU?ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT.

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA D?MOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINAB?

    QUE LE SEIGNEUR B?NISSE LE BURKINA QU?ON AIME.AMEN
    PAIX ET SUCC?S A TOUS LES BURKINAB?S. AMEN
    BONNE ET HEUREUSE ANN?E 2015 BRAVE PEUPLE BURKINAB?

    ACHILLE TAPSOBA
    Partisan inconditionnel de l?Alternance

  9. Mais qu’il aille jouer son r?le ? la MACO!!! Donc ils avaient l’intention de d?ranger le conseil des ministre. N’ont-ils pas tu? Oumarou Cl?ment sous pr?texte qu’il avait l’intention de… Pourquoi 25 ans plus tard une intention manifeste ne serait plus un crime?

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *