Bobo dit « i dansé » à Michel Kafando

619 6

Plusieurs habitants de Bobo-Dioulasso ont accueilli à l’entrée de la ville le Président Michel Kafando et sa délégation pour sa tournée dans l’Ouest du Burkina Faso, ce mardi 17 février 2015.

Aux environs de 14 h, c’est d’abord le Premier ministre de la transition, le lieutenant colonel Yacouba Isaac Zida, qui a fait son apparition.

Le Président de la transition Michel Kafando est arrivé à Bobo aux environs de 15h et a été accueilli par une foule chaleureuse, composée des autorités de la ville, des élèves, des étudiants, entre autres.

Le cortège a été suivi par les populations jusqu’à l’ancien pied-à-terre du président.

C’est là, que le public n’a pas marchandé sa présence pour l’ovationner. « Kafando, Kafando » ; « I dansé » ; « Prési, Prési » sont, entre autres, des cris qu’on pouvait entendre.

Quant aux jeunes, nombreux sont satisfaits de la visite du Président Kafando à Bobo-Dioulasso.

C’est le cas de Ousseni Ouédraogo, délégué général du lycée Collège de l’avenir. Pour lui, c’est une première fois qu’il va voir le président en face de lui.

« Je ne l’ai jamais vu physiquement et c’est une occasion pour moi de voir le président de la transition en face ».

En rappel, la première fois que le Président de la transition, Michel Kafando met officiellement pied dans la capitale économique. Cette visite s’inscrit dans une tournée qu’il effectuera dans la partie ouest du Burkina.

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 6 commentaires

  1. Internaute Hamado Ouedraogo, puisque Blaise avait fait du mal partout, il ne pouvait pas faire autrement. Michel Kaf n’a tu? personne, donc il peut all?ger son cortage au maximum. Il ne risque rien, le peuple est avec lui

  2. j'ai vu le cotege du president ce matin mais je vous assure que je suis satisfais du dispositif c est le simple minima!!!! c est pa l encien cortege de blaise on dirai kil part faire la guerre!!!je suis fier d etre burkinabe

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *