le gang demantelé par la BR de la gendarmerie de Fada, avec leurs effets de braquage

Banditisme : Vers une baisse du phénomène dans la région de l’Est

976 77

La gendarmerie nationale a encore mis la main sur des présumés coupeurs de route. Cette fois ci, c’est dans la région de l’Est que sévissaient ces 5 réseaux. La brigade de recherches (BR) de la gendarmerie de Fada N’Gourma et la brigade territoriale(BT) de gendarmerie de Pama les ont présentés à la presse le 18 février 2015, à Fada N’Gourma. La BR de la gendarmerie de Fada N’Gourma a présenté 10 individus interpellés, présumés membres de 4 réseaux de délinquants.

l’adjudant-chef Folané Jean Marc, comandant la BR de Fada N’Gourma assis au milieu, avec à sa gauche le lieutenant Drabo Boukary, commandant la compagnie de Fada N’Gourma
L’adjudant-chef Folané Jean Marc, commandant la BR de Fada N’Gourma assis au milieu, avec à sa gauche le lieutenant Drabo Boukary, commandant la compagnie de Fada N’Gourma

Ils opéraient sur les voies publiques des villages de Djoari et de Kompienbiga, et dans les domiciles des villages de Bougui, Namané et Namougou. Au cours de leurs opérations, les présumés braqueurs auraient abattu deux (02) de leurs victimes.

Lors de leur démantèlement, ils détenaient par devers eux 2 armes, et 4 motocyclettes objet de vol retrouvés. Ils possédaient également des amulettes, des torches, des fusils des armes blanches, des téléphones portables et des cartouches. Mais les liens sont difficiles à établir parmi ces quatre réseaux.

«Les liens sont difficiles à établir parce qu’ils ne passent pas à l’aveu, mais généralement, il y a des liens», selon les explications de l’adjudant-chef Folané Jean Marc, commandant la BR de Fada N’Gourma. Les braqueurs sont dans la tranche d’âge de 20 à 30 ans. A la même occasion, la BT de Pama a présenté quatre présumés «délinquants de grands chemins» qui eux, seraient passés aux aveux.

Les repris de justices

Les réseaux de braqueurs présentés ce 18 février 2015 seraient des repris de justice, selon l’adjudant-chef Folané Jean Marc. En explication de leur remise en liberté, Blaise Bazié, procureur du Faso à Fada N’Gourma accuse l’absence de preuves.

«Le procureur du Faso peut envoyer quelqu’un devant le tribunal, mais si le tribunal n’a pas suffisamment d’éléments pour le retenir, il y a la présomption d’innocence». Pour lui, ce n’est pas parce qu’on présente une personne devant un tribunal qu’il faut forcement qu’elle soit condamnée. Il a relevé la nécessité d’une très bonne collaboration entre les différents acteurs de la chaîne pénale, à commencer par la population.

Ils opéraient dans les zones de Kompienbiga, Nassougou, Bourgou, Nagré et Matiakoali.

Selon les explications de l’adjudant-chef major de gendarmerie Zeba Oumarou N° 1, commandant la BT de Pama, les présumés délinquants dépossédaient leurs cibles de fortes sommes d’argent et de leurs motocyclettes neuves qui étaient par la suite recelés.

L’espoir du refoulement de ce phénomène dans l’Est est permis.

«La peur est en train de changer de camp» selon le lieutenant Drabo Boukary, commandant la compagnie de Fada N’Gourma pour qui le grand banditisme a baissé dans cette région.

Il a ajouté poursuivre la lutte avec les moyens de bord.

La BT de Pama en a profité pour restituer la moto à une victime du gang, qui garde les séquelles de son agression au bras bandé.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 77 commentaires

  1. il faut le reconna?tre dans le cadre de la lutte contre le banditisme, tous les samo devraient ?tre d?cor?s
    vous faites honneur et vous appartenez toujours ? ce groupe de plus en plus restreint de burkinab? consciencieux et int?gres.
    mon admiration pour vos parents oubli?s sur la route du d?veloppement dans les profondeurs des nuits inclassables des r?gimes politiques. vivement que le goudron puisse arriver vite ? Tougan et Toma pour vos parents car vous avez du potentiel ? revendre mais ignor? par beaucoup de personnes.
    que Dieu vous b?nisse, tous ces burkinab? qui s’acquittent consciencieusement voire de fa?on p?rilleuse de leur travail.seul le seigneur reconna?tra vous le r?compenser ? sa juste valeur.

  2. mes respects Voila des milo ki sont au sevice d un peuple non d un pf;ils sont pret a defendre les interets du peuple et non defenfre leurs interets personnels com le rsp.

  3. nous la population nenous pourrons jamais vous dire merci assez pour tout le travail que vous abattez avec des tr?s tr?s limit?.nous appelons par ailleurs ce procureur a prendre exemple sur vousde quoi d’autre a t-il besoin pour inculper ces delinquants qui troublent la quietude des citoyens

  4. "Blaise Bazi?, procureur du Faso ? Fada N?Gourma accuse l?absence de preuves." Mais ce sieur est-il complice ou quoi? Qu'est ce qu'il veut comme preuve concernant un coupeur de route qu'on arr?te? OK, monsieur le procureur merci de nous avoir signifier que maintenant c'est ? chacun son coupeur de route ou son braqueur.

  5. Voici des vrais soldats patriotes qui m?ritent la reconnaissance de la nation. Merci monsieur Drabo, apr?s ouaga, te voil? sur le front Est, ? toi et ? tes coll?gues, je souhaite longue vie!

  6. chantal,effectivement il y’a une decenie seulement, le Faso ne connaisait pas une telle recridescence de banditisme . les attaques a main armee sont en generale axes a l’est du pays !