Bobo : La transition veut relancer la capitale économique

Le Président du Faso, Michel Kafando a tenu une rencontre avec les forces vives des Hauts-bassins, pour échanger sur les préoccupations majeures de la ville.

Michel Kafando et l’ensemble de son gouvernement ont eu un face-à-face avec les forces vives des Hauts-Bassins, ce jeudi 19 février 2015 à la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso.

L’objectif de ce face-à-face était d’échanger avec ces derniers sur les préoccupations essentielles de la ville de Bobo-Dioulasso.

Autocritique de la ville de Bobo-Dioulasso. Le président a rendu un hommage à la ville, autrefois appelée le « poumon économique de la Haute-Volta ».

Pour lui, Bobo-Dioulasso est une cité imposante avec des personnalités renommées tel que Djibril Vinama, Sogossira Sanou, Docteur Ali Barrau et autres.

Les forces vives de Bobo lors des échanges avec le Chef de l'Etat
Les forces vives de Bobo lors des échanges avec le Chef de l’Etat

Mais le Chef de l’Etat a aussi tenu un langage franc sur l’état de santé actuel de Bobo.

« Il faut savoir faire son autocritique, la ville de Sya a actuellement décliné, et pourquoi cela ? », s’est demandé le président Kafando.

Selon lui, la ville est victime des fausses promesses et des surenchères des politiques. «Nous sommes entrain de faire tout pour que l’élection puisse se tenir en octobre 2015, dans la transparence. C’est à vous la population de demander aux politiciens ce qu’ils peuvent faire pour Bobo-Dioulasso », a-t-il suggéré.

Plus de 26 milliards de F CFA pour tracer l’avenir de la ville. Le président Kafando a exprimé la volonté du gouvernement de transition de faire en sorte que Bobo redevienne le « poumon économique » du Burkina. En cela, il a assuré que lui et son équipe travailleront à creuser les sillons de ce développement, quitte à ce que le gouvernement à venir puisse les poursuivre.

C’est ainsi qu’une enveloppe de 26 milliards de F CFA sera investie dans les travaux d’aménagement et de bitumage de l’Avenue Nelson Mandela et de l’Avenue Gouverneur Binger, l’accélération des travaux du barrage de Samandeni, la construction du Village artisanal de Bobo, l’approvisionnement de fonds pour soutenir l’emploi des jeunes, des femmes et le secteur informel.

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

26 commentaires

  1. mes amis il n’a pas dit qu’il va le faire pendant la transition. mais qu’ils vont tracer les sillons et pour cela je l’en f?licite. lisez bien avant de commenter.

  2. Je l'ai toujours dis le d?veloppement du BF se limite ? Ouaga et ses environnants. il faut qu'on cesse de favoriser une r?gion par rapport ? une autre. il faut qu'il y ait plus de grands centre avec toutes les infrastructures n?cessaires pour permettre aux gens de rester chez eux et avoir les memes chances que celui qui est ? Ouaga. Si cela ne change pas ne vous ?tonner pas qu'un jour le pays se divise. ? bon entendeur salut!

  3. CTN attention ? vos propos et a ce que vous envisager. Vous n’avez qu’une ann?e et encore moins. C’est bien mais…..

  4. Il fait comme si il est ?lue par le peuple, met a l’id?e que tu es president de transition,arr?tez de chercher des applaudissements

  5. le vrai bleme a bobo c7 le chomage et personne ne parle de ?a le president vien au lieu de parle pour relancer leconie il fo former les jeunes et soutenir les entreprises depuis 90 ont ns promet .jeunes forme tw pour te nourire et laisse la polike

  6. Fr?re Adama Sahou Cire-ba,je valide vos propos. Prenez l’exemple sur la rue Nelson Mandela sur lequel soungalo ouattara ex pr?sident de l’assembl?e emprunte pour aller chez lui mais c’est pas la peine! ce monsieur ma tr?s tr?s d??u.

  7. C’est quand vs aller tracer les sillons mr le pr?sident. Surtout d?tes nous comment vs allez vs y prendre. Moi je vous crois plus.

  8. Qu’on nous laisse en paix.
    Quand nous les bobolais prendrons conscience de notre retard par rapport aux autres nous reagirons. Sinon comment comprendre qu’on laisse un Mr comme Kousoumb? qui commencait ? tout redresser et amemer un Salia Sanou (recto verso)
    Si personne n’est venir chasser Blaise Compaor? pour le Burkina Faso, que nous les bobolais aient ? l’esprit que personne ne viendra redresser Sya pour nous.
    Faire un tour ? Koudougou; les r?alisations sont des pure fils de Koudougou gr?ce ? Tertuis Zongo.
    Qui de Salia; Thomas Sanou; Alfred Sanou; Baba Traor?, Sougalo Ouattara ont pu faire ? Bobo. Pourquoi le gouverneur des Hauts Bassins n’a jamais ?t? de Bobo.

  9. bobo est une ville limitrophe du paradis, le climat,la vegetation,le sol ,l’hydrographie,la pluvimetrie,le sous sol sont riches

  10. lors de ces ?chenges le MATDS ? decu plus d’un en affiramant publiquement que les SG des communes seront chang? apr?s le mouvement des chefs de circonscrptions administratives.Mr le ministres ou avez vous mis vtre pouvoir discr?tionnaire? pourquoi vouloir plaire ? un groupe de personnes qui pensent etre de la soci?t? civile alors qu’ils sont tenaill?s par la haine et les r?glements de compte.Un minist?re comme le MATDS doit encourag? les adminstrateurs qui font un travail quotidient remarquable au lieu de les jetter en pature.l’union des adminstrateurs civils du Burkina est interpel?,il faut que cessent l’humiliation de ce corps.Mr le Ministre ne vous faites pas pi?ger et arr?tez d’humilier les administrateurs ils valent mieux que ca. Si quelqu’un ? des griefs a l’encontre d’un SG qu’il vous saisissent et si s’est av?r? qu’il soit remplacer c’est comme ca ca doit se passer. Si non ? ce rythme personne n’aura le courage et la force d’administrer sa circonscription.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page