Criminel commerce

Rien qu’à y penser, on reçoit une décharge rétrospective dans la colonne vertébrale ! Comment peut-on pousser la cupidité aussi loin, au détriment de la santé et de la vie de ses propres compatriotes ? Comment est-il possible de faire ses comptes avec sérénité et satisfaction morale chaque soir en sachant que l’on vient de vendre la mort aux gens ?

Depuis combien de temps cette entreprise distribuait-elle ses boissons de la mort aux Burkinabè ? 1 280 tonnes ! Et dire que ce n’est peut-être que le bout de l’iceberg !

Tous ces enfants qui se délectaient avec délice, les yeux innocents, de ces canettes au contenu sucré, toutes ces personnes qui les savouraient, qui à un baptême, qui à un mariage ou à des retrouvailles quelconques, buvaient donc la sève qui allait raccourcir, sinon sectionner le fil de leur vie !

Ces femmes qui ne cuisinent jamais sans la fameuse pâte rouge, extraite de contenant appelé « boîte de tomates », servaient donc une nourriture empoisonnée aux personnes qu’elles aiment dans leur famille ou aux clients dans leur restaurant.

Comment peut-on être aussi méchant ? Combien de personnes ont-elles ou vont-elles pâtir de ces boissons toxiques dont la date de péremption a expiré depuis quatre ans ? A l’évidence, les Burkinabè méritent de suivre de bout en bout l’évolution de cette affaire, qui, sous d’autres cieux, allait être classée de « niveau national ». D’ailleurs, le gouvernement gagnerait à prendre des mesures pour que les canettes déjà écoulées soient retirées du commerce, à défaut de décréter un « black out » général sur ces types de boissons.

Les Burkinabè méritent que toutes les responsabilités soient situées. Ils méritent que toute la chaine de ce commerce criminel soit démantelé, à commencer par les services douaniers qui ont pu laisser passer de pareilles cargaisons mortelles.

A contrario, les agents de police qui ont mené cette opération avec probité, intégrité et professionnalisme méritent d’être salués à leur juste mérite. Car, à l’évidence, pareil commerce criminel ne peut être mené sans que les dessous de table n’aient fonctionné à plein régime.

Pour montrer que plus rien n’est réellement plus comme avant, ce dossier devra être mieux traité, au vu et au su de tous. Détourner de l’argent peut passer, mais empoisonner ses concitoyens, c’est le pas de trop dans la recherche du gain facile.

La Rédaction


 

Lire aussi :

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

50 commentaires

  1. IL faut tout d’abord retrouver les douaniers qui ont facilit? l’entr?e de ces produits sur le territoire national, ils sont aussi criminels que les commer?ants. C’est important de le faire parceque si les sanctions se limitent aux commer?ants, d’autre douaniers seraient encore tent?s de faire la m?me chose.

  2. La douane est complice. Les autorit?s comprennent pourquoi les 30 et 31 octobre certains richards et leurs biens ont ?t? les cibles de la masse? Ces gens sont de pires criminels.

  3. Il est que nous sommes dans un monde o? la recherche du gain sans frein prend la t?te.mais que la CNT prenne un bon pas pour le Faso demeure l’un des miroirs dela sous R?gion car la sant? reste capitale dans l’accomplissement de nos projets.Comme exemple,la CNT elle-m?me ne saurait accomplir sa mission de transition si elle attrape une maladie venant de ces boissons criminalis?es.merci

  4. Je ne m’y connais pas trop en droit mais pour moi,on doit inculper tous ceux qui travaillaient dans cette petite usine pour complicit? de tentative d’empoisonnement du peuple burkinab?. Ainsi, tout travailleur ne g?nerait pas de d?noncer les employeurs v?reux.

  5. M?me Boko Haram vaut mille fois mieux que le groupe OBOUF. Le d?mond exciste sous plusieurs formes. Voici l’une des formes que le groupe OBOUF vient de nous montr?. Quelle honte!!

  6. Il ya les cannettes comme salia la dit et aussi les tomates sardine marque tresor c’est la m?me soci?t? qui a le monopole de jumbo

  7. Ces assasints ne sont pas seuls. Comment ces produits perim?s ont pu travers? nos fronti?res??
    Commencons ? punir ces gens l

  8. l’Etat doit ?tre tr?s pointilleux en ce qui concerne la s?curit? alimentaire des populations, c’est une question de sant? publique. Il doit en faire de OBOUF un exemple fort :

    – 10 A 25 ANS DE PRISON FERME SANS POSSIBILIT? DE R?DUCTION DE PEINE.

    – AMENDE REPR?SENTANT LES 70% DU TOTAL DE LEUR CHIFFRE D’AFFAIRES CONCERNANT LA DISTRIBUTION DE PRODUIT DE CONSOMMATION ALIMENTAIRE.

    – SAISI DES BIENS AYANT CONTRIBU? ET SERVI ? L’ACTIVIT? DE FALSIFICATION:

    – SAISI D’UN DES DEUX ENTREP?TS AU COMPTE DE L’?TAT POUR ?TRE RECONVERTI EN MAGASIN DE STOCKAGE DES DENR?ES ALIMENTAIRES POUR AFFRONTER LES P?RIODES DE S?CHERESSE.

    – INTERDICTION DE DISTRIBUER OU DE VENDRE DES PRODUITS DE CONSOMMATION ALIMENTAIRE.

    En marge de ces sanctions, la LCB, le minist?re de la sant? et celui de la culture doivent plus s’impliquer dans le bien ?tre des populations. ? travers des :

    – CAMPAGNES DE SENSIBILISATION, SUR LES DANGERS DES PRODUITS ALIMENTAIRES P?RISSABLES.

    – DONNER DES DIECTIVES DE BONNE CONDUITE AFIN DE TOUJOURS AVOIR LE REFLEXE DE V?RIFIER LES DATES DE P?REMPTION.

    – RENFORCER LES CONTR?LES QUALIT?S AU NIVEAUX DES R?SEAUX DE DISTRIBUTION ET GROSSISTES OP?RANT DANS CE SECTEUR.

    En tout cas la sant? passe avant tout. D?cidons de ne plus consommer ces sucreries en canette. Faisons la promotion des produits locaux. L’Etat doit donner les moyens aux Burkinb? de produire et consommer ce qu’ils fabriquent. ? ce niveau le contr?le qualit? prix est plus facile ? effectuer!

  9. m?me les riz import? sont souvent concern?.l’ancien DG de la douane doit repondre ainsi que l’ex ministre du commerce.le regime compaore a fait tro de mal au peuple burkinabe.

  10. Ils sont tout aussi condamnables que les assassins de Norbert Zongo et David Ouedrago. La police doiut accentuer ses investigations c’est sur qu’il n’est pas le seul ni la seule denree concernees

  11. Il devrait boire que ?a pendant son s?jour en prison et une prison ou il n’y a pas de corrompu comme ceux qui ont gard? balla le p?trolier.

  12. Il ya des services sp?cifiques qui se chargent de la v?rification en terme de propri?t? des denr?es..avant que la douane ne remplissent son r?le..attendons de voir les r?sultats de l’enqu?te

  13. Et que faire de cette douane qui dit ne pa etre o couran d lentree?il ya un sale circuit,mais on sen remet a Dieu pour nous proteger.je condamne la douane.

  14. Nous verrons si vraiment nous disposons d’une « JUSTICE DIGNE » de ce nom. Que vraiment plus rien ne soit comme avant.

  15. croyez moi c’est parce que c’est pourri qu’on l’a senti si on ni prend garde sa ne sera pas la seul entreprise qui fait ce genre de crime donc il fo couper le mal a la racine.

  16. Salut ma ch?rie vraiment c’est trop ya fanta coca sprint jus de mangue orange ananas banane. On peut pas tout expliqu? dans ?a, c’est grave

  17. Donner nous les marques des autres produits concern?s. Peut ?tre que nous en avons dans nos cuisines.

  18. Pendez-moi tout ce beau monde qui a contribu? pendant combien d’ann?es ? empoisonner le paisible peuple burkinab?.Allez dans les centres urbains et voyez les statistiques sur les consultations gastro et autres consultations cardiaque sont en hausse verticale.
    Boissons perrim?es par ci huiles pollu?es par l?,bouillons contrefabriqu?s de l’autre c?t?.Pendaison pur et simples pour tous ces enfoir?s.Le commissaire qui a m?n? l’enqu?te doit ?tre promu GENERALE de police,s’il y’en a pas ce grade ,eh.. bien qu’on a cr?e.

  19. Cela vient une fois de plus donner comme d’habitude donner raison au feu Pr?sident TOM SANK qui disait « Consommons Burkinab?, consommons ce que nous produisons… »

    Chaque que nous refuserons de consommer national( Bissap, Zom com, Yamakou-gui…)on sera toujours expos? ? la consommation des produits canc?rig?nes.

    Heureusement que « Plus Rien Ne Sera Comme Avant… »

    Bravo ? l’int?grit? de notre Police Nationale !!!

  20. tous les responsables doivent etre condamn?s ? mort par la justice sinon c est le PEUPLE BURKINABE qui va les tuer , que le gouvernement agit tr?s tr?s vite pour la lumi?re dans cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page