Diabré aux jeunes UPC : « Il ne faut jamais sous-estimer ses adversaires»

801 104

L’Union nationale des jeunes de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) prépare les élections couplées d’octobre prochain. Ce 1er mars 2015, Zéphirin Diabré a déroulé lors de la clôture de son assemblée générale, les projets nourris par le parti pour la jeunesse.

La première assemblée générale de la jeunesse de l’UPC s’est tenue à la date anniversaire de la création du parti (1er mars 2010). Elle a vu la mise en place du bureau national de l’Union, dirigé par Léonce Zagré, dont le premier objectif est de trouver « les contributions des jeunes pour une victoire éclatante de l’UPC aux élections couplées de 2015 ».

Pour cela, l’Assemblée générale a pris des résolutions. Celle de mobiliser les jeunes pour les inscriptions sur les listes électorales, de payer la caution du candidat du parti et de « protéger les votes des citoyens contre toute intention malveillante de la part de ceux qui, connus de tous hier, ou déguisés en nouveaux sauveurs aujourd’hui, ont le tripatouillage chevillé à leur corps», a noté Léonce Zagré dans son discours.

Les jeunes ont également recommandé à la direction du parti de mieux intégrer la jeunesse dans les différentes instances. Zéphirin Diabré, président du parti, dans un discours qui a pris les traits d’un exposé d’une trentaine de minutes sur les projets du parti, a déclaré les avoir entendus.

Urgence. Pour lui, la question de la jeunesse est primordiale. « J’entends certains dire que c’est une priorité. Ils n’ont rien compris à l’économie. Ce n’est pas une priorité, c’est une urgence », déclare Diabré, rappelant que seulement 20 000 postes d’emploi sont créés chaque année pour 150 000 nouveaux demandeurs d’emplois.

Zéphirin Diabré estime qu’à quelques mois de la campagne électorale, il faut désormais poser le débat. Il l’ouvre en indiquant que son parti œuvrera autour des trois grands axes de possibilités d’emploi au Burkina. Le président de l’UPC dit vouloir faire de la fonction publique et des collectivités locales, des pourvoyeurs d’emploi en combattant notamment la fraude et l’évasion fiscales.

La promesse. Concernant le second axe, le secteur privé, l’UPC prévoit de susciter l’investissement international. Pour le troisième axe, l’entrepreneuriat, l’ancien ministre de l’économie a une grande ambition pour résoudre la cruciale et sempiternelle question du financement des entreprises de jeunes.

Les jeunes du parti à l'occasion de la clôture de l'AG ce 1er mars 2015 © Burkina24
Les jeunes du parti à l’occasion de la clôture de l’AG ce 1er mars 2015 © Burkina24

« Si les Burkinabè nous donnent leur confiance, dès le courant de l’an 2016, je m’engage à lancer un emprunt international d’un milliard de dollars. J’irai le faire à la bourse de Londres », a promis Zéphirin Diabré.

Prudence. Mais avant, il faut arriver au palais de Kossyam. Le président de l’UPC dit ne pas avoir de doute. Cependant, il a invité les jeunes militants à la prudence et à l’humilité.

« Il n’y a pas que nous seuls sur la route de Kossyam, commence-t-il. Il ne faut jamais faire la politique en sous-estimant les concurrents et les adversaires. On ne chasse pas un petit lièvre en riant dèh ! ». Zéphirin Diabré a appelé la jeunesse du parti à avoir « des principes et de la morale » et à s’arc-bouter uniquement sur le travail et la persévérance afin d’atteindre les objectifs du parti.

Abdou ZOURE

Burkina24




Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Sogli et BRAFASO sauvés!

Posté par - 12 janvier 2012 5
BRAFASO, entendez par là, la brasserie de l’homme d’affaire Mohamed Sogli, vient d’être in extrémis sauvé d’une liquidation judiciaire. En…

Il y a 104 commentaires

  1. 1 milliards de dollars, ? peu pr?s plus de la moiti? du budget actuel du Burkina.connaissez-vous les cons?quences d’une telle dette? non, je suppose.demandez ? la gr?ce, ? la France et cie, ce qu’on appelle austerit?.Des jeunes naifs. On va payer les int?r?ts de cette dette, nos enfants ainsi que nos petits enfants.

  2. 1milliard de dollars c’est rien pr d?velopper notre pays dc il vaut mieux laisser tt simplement! Ou c’est plusieurs fois plus que ?a ou ?a ne sert pas ? grd chose sauf ? ns embarquer ds des dettes qu’on ne pourra rembourser facilement prcq ?a ns aura pas aid? tt simplement!

  3. 1milliard de dollars c’est rien pr d?velopper notre pays dc il vaut mieux laisser tt simplement! Ou c’est plusieurs fois plus que ?a ou ?a ne sert pas ? grd chose sauf ? ns embarquer ds des dettes qu’on ne pourra rembourser facilement prcq ?a ns aura pas aid? tt simplement!

  4. salut mon frere ! Excusez moi de tout ce que je dirai,car l”erreur c’est etre humain.chez nous au burkina faso nous n’avons aucun richesse qui peux nous men?s a un pays emergeance,mon frere notre pays est tres pauvre malgre quelques ressources minieres que nous produisons,ils nous reste beaucoup de ressoures minieres et energetiques un developpement sans l’aide de la communaut? internationale.meme les pays riches de l’afrique s”endette pour emerg? leurs nation.chez nous au burkina faso nous sommes tres pauvres ,car les ressoures que nous exploitations est tres faible mes freres.

  5. salut mon frere ! Excusez moi de tout ce que je dirai,car l”erreur c’est etre humain.chez nous au burkina faso nous n’avons aucun richesse qui peux nous men?s a un pays emergeance,mon frere notre pays est tres pauvre malgre quelques ressources minieres que nous produisons,ils nous reste beaucoup de ressoures minieres et energetiques un developpement sans l’aide de la communaut? internationale.meme les pays riches de l’afrique s”endette pour emerg? leurs nation.chez nous au burkina faso nous sommes tres pauvres ,car les ressoures que nous exploitations est tres faible mes freres.

  6. un pret de un milliard de dollar n estvpas un programme de notre pays sagissaant d un n importe qi accedera au pouvoir peut le faire.merde finalement pourqo?moi persobc est n importe qou coe programme

  7. quelque soit le parti politique qui prendra le pouvoir, il n’y a pas un je dis bien un qui va pouvoir s’en sortir seul sans l?accompagnement ext?rieur.j’attends bien de savoir qui va me contredire.

  8. sait on ce qu’on veut r?ellement? le budget de l’?tat est au plus mal, les soci?t?s sont en faillites, les projets notamment ceux des jeunes sont rang?s dans les tiroirs parce que pas de financement pour les faire ?merger et cela ? cause des personnes qui ont tenu les reines du Burkina pendant 26 ou 27 ans et qui nous ont piller de la plus belle mani?re. maintenant pour ?tre concret comment il faut relancer notre ?conomie a ce stade des choses? avant d?amorcer une bonne politique ?conomique, il faut bien r?gler les instances, et la priorit?s reste le probl?me du ch?mage des jeunes. ou voulez vous qu’il trouve l’argent? peut ?tre chez les pilleurs qu’on connait bien. zeph, on a confiance en vous et vous ?tes un homme pragmatique et un ?conomiste aguerri donc vous savez bien ce que vous faites.

  9. Encore et encore des promesses mensongeres. Qui va payer ces dettes? Evitez les trop de credits c est obstacle au developpement. Cette promesse te met ds la tromperie nouvelle formule. Tes predecesseurs ont promis emplois barrages routes ecoles dispensaires maternites etc. . . mais une fois hisse au faiteuil on a autres gros mots techniques pr embrouiller le citoyen lamda.vs avez une petite force ? montrez ns ca.