Dossier Thomas Sankara : “La famille n’a reçu aucun contact officiel”

735 11

Ceci est un communiqué de presse de la veuve du président Thomas Sankara, Mariam Sankara. Elle informe que la famille du défunt président n’a encore reçu aucun contact officiel de la part des autorités quant à la réouverture du dossier de l’assassinat de Thomas Sankara. Mais elle déclare rester disponible et apporte ses encouragements aux autorités de la transition afin de “tourner la page de l’impunité”.

C’est avec surprise que la famille du Président Thomas SANKARA a appris des médias, qu’elle aurait été approchée par les autorités de la transition et surtout qu’un accord serait intervenu sur des modalités, concernant la réouverture du dossier juridique et les travaux légistes d’identification de la tombe présumée de Thomas SANKARA.

La famille tient à porter à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale, que jusqu’à ce jour, elle n’a reçu aucun contact officiel, et que bien entendu aucun accord n’a pu intervenir.

Elle réaffirme tout de même sa disponibilité à discuter des modalités concernant le dossier juridique et les travaux légistes qu’elle a sollicités.

Elle profite de l’occasion pour réitérer ses encouragements aux autorités de tourner la page de l’impunité et de lancer conformément à la décision onusienne les investigations ainsi que les procédures d’identification légistes qui ne peuvent s’entendre que dans le cadre d’une procédure d’instruction à même d’aboutir à la manifestation de la vérité.

A ce sujet, les conseils de la famille tiendront dans les jours avenirs, une conférence de presse pour permettre au peuple burkinabé d’être informé de l’évolution du traitement du dossier.

Montpellier, le 03 mars 2015

Pour la famille

Mariam SANKARA


NDLR : Le titre est de la Rédaction B24



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 11 commentaires

  1. V?rit? No 1, heureux de te lire, la lutte continue, que ?a dans la presse ?crite comme aux sites des r?seaux sociaux en ligne nous avons toujours ?cris ceux qui est mieux pour le peuple et non ce qui est mieux pour un individu et sa famille comme certains le fait pour la famille Compaor?. Quand a Eliane elle revienne en attaque avec d?autres noms peut-?tre avec le nom de femme battante ou autres. Je profite dire aux internautes qui se focalisent sur les crimes du CDR avec son repr?sentant Thomas Sankara qui a d?j? payer par sa mort les fautes dont il a commis, mais 99% des crimes commis pendant le r?gime Sankara sont faits en complicit? avec Blaise Compaor? le complexe avec ses ?l?ments de p?. En conclusion ce sont toutes ces personnes toujours vivantes qui doivent payer tous les crimes politique et ?conomique de notre pays, car le martyre et messie Sankara a d?j? payer ses crimes par sa son assassinat s?il y a eu des crimes. Mais ceux qui l?on tu? avec ses compagnons doivent imp?rativement r?pondre de leurs crimes devant la vraie justice du Burkina. V?rit? n01 continue de nous apporter ta v?rit? destin?e au peuple. Vive les internautes de haut niveau, K?ro, Zapata, Achille de Tapsoba, v?rit? No 1, le sage, le citoyen, Ka et tant d?autres qui restent sur leur ligne et qui forme un parti politique de v?rit? incontournable pour une ?lection transparente et une alternance politique ?conomique de notre pays avec la jeunesse. Continuez a dire r?ellement ce que vous pensiez pour que notre jeunesse aie un h?ritage politique franche pour un Burkina qui avance.

  2. Esp?rons aussi que justice soit aussi rendue au Colonel Som? Yorian Gabriel, au commandant Gu?br? Fid?le, au Commandant Sawadogo Amadou, au Colonel Didier Tiendrebeogo et ses 4 compagnons d’infortune dont le commandant pilote d’Air Burkina Tiendrebeogo Anatole fusill?s sans autre forme de proc?s sous le CNR pour soit disant tentative d’atteinte ? la r?volution et toutes ces victimes ignor?es. 1 vie humaine= 1 vie humaine. 1 larme=1 larme. Devant Dieu, une vie est une vie et sacr?e ! N’oublions pas !

  3. Quand ?a arrive aux autres, c’est facile aux observateurs de leur dire de laisser tomber parce que c’est pas eux les victimes; c’est pas eux qui ont perdu un proche; c’est pas eux qui ont souffert. Courage madame Sankara, qu’il pleuve ou qu’il neige, justice se fera pour tous ceux que Compaor? et ses fr?res barbares ont l?chement assassin

  4. C’est pas simple. ..hummm…Dieu prot?ge ce pays sa ne va pas….ne r?pondez pas ? Strat?ge Nodak laisser les basses choses mourir de leur petite mort et laisser Dieu lui repondre

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *