24e FESPACO : Hicham Ayouch, Etalon d’Or 2015

512 2

Les rideaux de la 24e édition du FESPACO se sont refermés, cesamedi 7 mars au palais des sports de Ouaga 2000. Le Marocain Hicham Ayouch remporte l’Etalon d’or de Yennega pour son film « Fièvres ». Les cinéastes burkinabè s’en sortent avec sept prix en compétition officielle et six prix spéciaux.

La surprise générale de la soirée de clôture du FESPACO a été l’Etalon d’or de Yennega décerné et remis par le président de la transition Michel Kafando au film « Fièvres » du Marocain Hicham Ayouch. Une surprise parce que les pronostics des uns et des autres ne le mentionnaient pas. Les noms qui revenaient le plus souvent étaient « Timbuktu », « L’œil du cyclone », « Run », et bien d’autres.

L'Etalon d'argent est revenu à Belkacem Hadjadj
L’Etalon d’argent est revenu à Belkacem Hadjadj

L’Etalon d’argent a été remporté par Belkacem Hadjadj, d’Algérie, pour son film, “Fadhma N’soumer”. L’Etalon de bronze reste au Burkina dans “L’Oeil du Cyclone” de Sékou Traoré.

« Timbuktu», pressenti depuis le début comme favori, s’en sort avec les prix du meilleur décor et de la meilleure musique. Abderrahmane Sissako n’est visiblement pas déçu du résultat. «Il faut respecter le choix de jury. Il y avait beaucoup de cinéastes, c’est peut-être le meilleur film».

Les Burkinabè se sont fait la part belle et remportent sept prix en compétition officielle. Le film « L’œil du cyclone » de Sékou Traoré se fait remarquer avec à lui seul quatre prix. Ensuite, vient l’Algérie avec quatre prix.

Sékou Traoré remporte l'Etalon de bronze
Sékou Traoré remporte l’Etalon de bronze

La 24e édition du FESPACO se serait finalement bien passée, à entendre le discours du délégué général, Ardiouma Soma. « Ce fut une semaine intense en émotion et en échange. Le marché international du cinéma africain (MICA) a connu un fort intérêt auprès de professionnel et du public (…) », dit-il.

Du colloque sur le thème, il est ressorti deux éléments majeurs : la mise en place effective du centre de promotion de l’industrie du cinéma et de programme de télévisions en Afrique et l’urgence de la numérisation des salles de cinéma et la sauvegarde du patrimoine cinématographique et audiovisuel ».

Néanmoins, quelques critiques ont été faites, notamment par le jury des films documentaires et des films des écoles africaines qui a relevé l’inégalité dans la sélection des films dans cette catégorie et nombre élevé des films à visionner par un même jury en cinq jours.

La valeur totale des prix décernés au FESPACO 2015 s’élève à 152 millions de F CFA. Rendez-vous est pris du 25 février au 4 mars pour la 25e édition.

Reveline SOME

 

Le Palmarès complet

Prix Long métrage

– Etalon d’or : “Fièvres”, Hicham Ayouch, Maroc

– Etalon d’argent : “Fadhma N’soumer”, Belkacem Hadjadj, Algérie

– Etalon de bronze : “L’Oeil du Cyclone”, Sékou Traoré, Burkina Faso

Prix du court métrage

– Poulain d’or de Yennenga

« De l’eau et du sang », Abdelilah Eljaouhary, Maroc

– Poulain d’argent

« Madame Esther », Luck Razanajoana, Maroc

– Poulain de bronze

« Zakaria », Leila Bouzid, Tunisie

Prix Documentaire

– Premier

« Miniers shot down », Rehad Desai, Afrique du Sud

Deuxième

« Devoir de mémoire », Mahmadou Cissé, Mali

– Troisième

« Tango Negro », Dom Pegro, Angola

Série TV

– Prix de la meilleure série

« Chroniques africaines », Marie Christine Amon, Côte d’Ivoire

– Prix spécial du jury

« Eh les hommes, eh les femmes », Apolline Traoré, Burkina Faso

Prix Oumarou Ganda

« L’œil du Cyclone », Sékou Traoré, Burkina Faso

Prix Paul Robeson

« Morbayassa, le serment de Koumba », Cheick Fantamady Camara, Guinée Conakry

Prix techniques et artistiques

– Prix du meilleur montage

« Fadhma N’Soumer », Belkacem Hadjadj, Algérie

– Prix du meilleur décor

« Timbuktu », Abderrahmane Sissako, Mauritanie

– Prix de la meilleure musique

« Timbuktu », Abderrahmane Sissako, Mauritanie

– Prix du meilleur son

« Fadhma N’Soumer », Belkacem Hadjadj, Algérie

– Prix de la meilleure image

« C’est eux les chiens », Hicham Lasri, Maroc

– Prix du meilleur scénario

« Fadhma N’Soumer », Belkacem Hadjadj, Algérie

– Prix de la meilleure interprétation féminine

Maimouna N’Diaye, dans « L’œil du Cyclone », Burkina Faso

– Prix de la meilleure interprétation masculine

Fargass Asandé, dans « L’œil du Cyclone », Burkina Faso

– Prix de la meilleure affiche

« Cellule 512 », Missa Hébié, Burkina Faso

Prix des écoles africaines de cinéma

– Prix du meilleur film fiction

« Sagar », Pape Abdoulaye Seick de ESAV/Maroc

– Prix du meilleur film documentaire

« Je danse, donc je suis », Aissata Ouarma de l’ISIS/Burkina Faso

– Prix spécial du jury

« The travaller », Peter Sedufia de NAFTI/Ghana

Prix spéciaux

– Prix spécial de l’intégration de la CEDEAO

« L’œil du cyclone », Sékou Traoré, Burkina Faso

– Prix de la CEDEAO de la meilleure réalisatrice ouest-africaine

« Des étoiles », Dyana Gueye, Sénégal

– Prix de l’Union européenne

« ABL AL RABI/avant les printemps », Ahmed Atef, Egypte

– Prix spécial du Conseil de l’entente

« Run », Philippe Lacôte, Côte d’Ivoire

– UEMOA : Prix de l’intégration

-Long métrage (5 millions de F CFA)

« L’œil du Cyclone », Sekou Traoré, Burkina Faso

– Court métrage (4 millions de F CFA)

« Les Avalés du Grand Bleu », Kossivi Tchincoun, Togo

– Documentaire (3 millions de F CFa)

« La Sirène du Faso Fani », Michel K . Zongo, Burkina Faso

– UNICEF : Prix Unicef pour les droits de l’enfant, 7 millions de F CFA

« Damaru », Agbor Obed Agbor, Cameroun

– Fondation ECOBANK : Prix Sembène Ousmane, 5 millions de F CFA

« L’œil du Cyclone », Sékou Traoré, Burkina Faso

– Ville de Ouagadougou : 2 millions de F CFA

« Le Prix de l’amour », Hailay Hermon,   Ethiopie

– Royal Air Maroc : prix en nature (séjour à Ouarzazate), valeur d’environ 6 millions de F CFA

« Zakaria », Leyla Bouzid, Tunisie

– La Guilde africaine des réalisateurs et des producteurs : Prix Thomas Sankara, 3 millions de F CFA

« Zakaria », Leyla Bouzid, Tunisie

– L’interafricaine de la prévention des risques professionnels (IPRF) : Prix de la santé et de la sécurité au travail, 3 millions de F CFA

« Mane de la Savane »,  Félicia Kouakou, Côte d’Ivoire

– Association catholique mondiale de la presse : Prix Signis, 2 millions de F CFA

« Cellule 512 », Missa Hébié, Burkina Faso

– Loterie nationale burkinabè (LONAB) : Prix de la chance, 2 millions de F CFA

« La Sirène du Faso Fani », Michel K. Zongo, Burkina Faso

Il y a 2 commentaires

  1. Le cinema occupe une importante place en Afrique surtout ? travers la fete du cinema.avec le numerique on aura encore plus de films donc les cineastes devrons mettre l accent sur le contenu.courage ? tous et rendez vous en 2o17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre