L’association Yolgumdé du Burkina : « Le Mogho Naaba est comme un baobab, plein de sagesse »

1147 0

Le Mogho Naaba, le Chef des Mossé, a reçu en audience, les responsables de l’association Yolgumdé du Burkina Faso (AYBF), chargée de nettoyages, ce samedi 7 mars 2015. Le président de l’association dit venir remercier le Chef des mossé pour ses nombreux efforts de maintien de paix au Burkina et lui présenter son nouveau bureau.

Pour le Président de l’association Yolgumdé du Burkina Faso (AYBF), Tiendrébéogo R. Alassane, « l’on crée une association pour que le pays avance. Mais, cela n’est possible qu’avec l’accompagnement des plus hautes autorités. Voilà pourquoi on est venu aujourd’hui pour rendre visite au Mogho Naaba, le remercier et lui présenter notre bureau ».

Il pense que l’action de l’association rentre aussi dans le cadre des visions du Mogho Naaba notamment le sens du partage, du développement humain durable.

Il s’est dit content, « autant que le Mogho Naaba, vu l’accueil chaleureux qu’il nous a accordé. Nous sommes même dépassés ». Portée sur les fonts baptismaux depuis 2008 sous le nom « Association Yolgumdé de Ouagadougou », l’association a connu une redénomination en 2013.

Président de l’association Yolgumdé du Burkina Faso (AYBF), Tiendrébéogo R. Alassane chez le Mogho Naaba

« Aujourd’hui, nous comptons environ 360 membres à Zorgho et à peu près 286 membres à Ouagadougou. L’association est chargée de nettoyages des cités, des curages de caniveaux, de ramassages porte-à-porte, des débroussaillages de grandes cours notamment dans des écoles, des centres de santé, etc. Dans la ville de Ouagadougou, tout le monde nous connaît parce que ce qu’on fait, c’est un travail sur le terrain », a avoué le Président de l’association.

Après la visite du Chef des mossé, les techniciens de surface, composés notamment d’une centaine de femmes, ont procédé au nettoyage de la cour du Palais royal du Mogho Naaba. Ils pensent faire le même processus partout où besoin se présente, en particulier devant les cours des Chefs traditionnels de la ville de Ouagadougou.

Membre de l’association, Madame Kabré née Zoungrana Josiane, ancienne maire de la Commune rurale de Saaba a profité de l’occasion pour dire merci au Chef des mossé dans ses innombrables efforts pour le maintien de la paix, la cohésion et pour le développement du Burkina. « Le Mogho Naaba est comme un baobab, plein de sagesse et d’intelligence. Nous lui sommes très infiniment reconnaissants », a-t-elle reconnu.

Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *