Procès des pro-Gbagbo : Simone Gbagbo condamnée à 20 ans de prison

599 2

« La Cour, après avoir délibéré, condamne à l’unanimité” Simone Gbagbo à “vingt ans” de prison pour “attentat contre l’autorité de l’Etat, participation à un mouvement insurrectionnel et trouble à l’ordre public ». Verdict prononcé par le juge Tahirou Dembelé.

C’est peu après une heure du matin ce mardi 10 mars après plus de 9 heures de délibération que la justice ivoirienne a prononcé la sentence infligeant 20 ans de prison à l’ex-Première dame Simone Ehivet Gbagbo pour son implication dans la crise post-électorale de 2010-2011.

Les généraux Vagbagbo Faussignaux et Dogbo Blé ont pour leur compte pris 20 ans de prison ferme. Le président du parti de Laurent Gbagbo, Pascal Affi N’Guessan, a écopé de 18 mois de prison avec sursis. Sa peine est toutefois couverte par deux années de détention dans le nord du pays.

Aké N’gbo, Désiré Dallo, Kata Kété, Danielle Boni Claverie, Christine Adjobi et Alcide Djédjé tous membre du dernier gouvernement de l’ex-président ivoirien, sont condamnés à 24 mois de prison avec sursis également.

Le fils aîné de la famille Gbagbo, Michel Gbagbo, aura à purger 5 années en prison.

Ce verdict marque la fin d’un procès fleuve qui a débuté le 26 décembre 2014 dernier et qui aura duré près de deux mois et demi. La crise post-électorale de 2010-2011 a fait plus de 3.000 morts suite au refus de l’ex-président Laurent Gbagbo de reconnaître la victoire du président Alassane Ouattara à la présidentielle de novembre 2010.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire.



Article similaire

Il y a 2 commentaires

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *