Burkina : Des OSC demandent une clarification du statut de Blaise Compaoré

649 90

Des membres de la Coordination d’organisations de la société civile, représentant environ 40 OSC, étaient face aux Hommes de médias, ce jeudi 12 mars 2015 au Centre national de presse Norbert Zongo à Ouagadougou. Ils disent vouloir rendre compte de leurs activités entamées depuis un certain temps notamment leur visite récente au Président de la Transition, Michel Kafando.

Le mardi 10 mars 2015, le Président du Faso, Michel Kafando a reçu en audience, une Coordination représentant environ 40 OSC au Palais présidentiel de Kossyam.

Six principales préoccupations ont été soumises par le comité exécutif de cette coordination au Président de la Transition.

Au sortir de l’audience qui a duré à peu près 1 heure 30 minutes, Me Hervé Kam et ses confrères disent avoir reçu une « oreille attentive » de la part du Chef de l’Etat.

Les préoccupations des OSC membres de la Coordination ont porté sur six points.

Sur la démilitarisation de la politique. Les OSC demandent la fin de la politisation de l’armée par le retrait définitif des militaires de la scène politique, la dissolution pure et simple du RSP et la clarification du statut du général Gilbert Diendéré.

De l’impunité des crimes politiques. La société civile a rappelé que l’ex-majorité et ses alliés, en s’engageant dans la révision de la clause limitative du nombre de mandat présidentiel, ont commis le crime le plus grave dont un attentat à la Constitution et doivent répondre devant la justice avant de pouvoir prendre part à nouveau à des compétitions électorales.

Elle exige, entre autres, que Paramanga Ernest Yonli soit relevé de ses fonctions de Président du Conseil économique et social (CES) conformément à la Charte de la transition pour avoir soutenu ouvertement la modification de l’article 37.

Les OSC demandent également l’annulation des nominations des personnes ayant participé au dernier Conseil des ministres du régime Compaoré tenu le 21 octobre 2014.

Des dossiers de crimes de sang et de crimes économiques. La société civile demande un traitement diligent de tous les dossiers pendants (qu’elle appelle Opération Casiers Vides) et de tous les autres dossiers non encore transmis à la justice (Opération Mains Propres).

De l’hommage aux martyrs de l’insurrection populaire. Les OSC disent constater que la commémoration de ces martyrs n’est pas toujours effective alors qu’elle avait été annoncée comme une priorité. Elles demandent de ce fait, l’organisation de cette cérémonie hommage le plus rapidement possible et pensent que la justice pour les martyrs est indispensable et constitue un préalable à la réconciliation nationale.

La société civile n’a pas manqué de réclamer aussi la prise en charge des ayants droits des victimes qui doit être mise en œuvre comme une condition essentielle de l’apaisement des cœurs.

De la clarification du statut de Blaise Compaoré. Hervé Kam, Rassablga Seydou Ouédraogo et leurs collègues disent constater un activisme politique du Président déchu à travers des rencontres avec les dirigeants du CDP notamment Léonce Koné mais également une caravane de jeunes du CDP pour lui rendre visite en Côte d’Ivoire, etc.

La société civile exige par conséquent, une clarification du statut de Blaise Compaoré dont l’activisme politique à partir d’un Etat étranger constitue, pour elle, une violation des relations amicales entre Etats.

De l’insécurité des militants et des menaces faites aux leaders de la société civile. La quarantaine d’OSC exige de l’Etat, des mesures hardies pour la sécurité de tous, en particulier des militants et leaders de la société civile et des partis politiques, objet de menaces graves ainsi que la poursuite et la sanction de ces menaces.

Rappelons que cette Coordination est composée d’environ 40 OSC dont le Balai citoyen, Collectif anti Référendum (CAR), Front de résistance citoyenne (FRC), Institut Free Afrik, Tocsin, mouvement en Rouge, AFRIKAMBA, mouvement Brassard noir, Réseau Barké, Terre à vie, Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), APDC, Mouvement ça suffit, mouvement Je m’engage pour ma patrie.

Toutes ces OSC, aux dires de Me Hervé Kam du Balai citoyen, comptent « poursuivre leurs activités dans toutes les régions du Burkina afin de jouer pleinement leurs rôles de veille et de propositions pour réserver un avenir meilleur au « Pays des Hommes Intègres ».

Noufou KINDO

Burkina24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 90 commentaires

  1. A bahhhh!!!! Minougou tu peut fair 1 exemple ns on a pa encor entendu parle ke Dieu donne la paix o faso o lieux de faire des debats inutil pensez plus a l avenir travaillon pr le Burkina

  2. A ECOUTER LES POINTS DES UNS ET DES AUTRES DES BURKINABES /IL N?Y AURA PAS DE DEMOCRATIE AU BURKINA //C?EST MINABLE MINABLES //LE NIVEAU DE LA CULTURE /POLITIQUE ET AUTRES REST TRES ((PETIT))VOIR NUL ///JE SUIS INQUIET QUE LE NIVEAU DES DEBATS EST JUSTE POUR NE RIEN DIRE SAUF S?INSULTER///C?EST UNE HONTE??????

  3. Sonni Aliber Maiga |

    SI CET HOMME EST ENCORE LA/ C?EST QUE LA TRANSITION RESTE UNE CONTINUITE DE L?ANCIEN REGIMENT ET NOUS NE POUVONS PAS ACCEPTER CELA //MR DIENDERE DOIT ETRE MI A LA RETRAITE D?OFFICE //CES MAINS SONT TACHEES DE SANG AU MEME TITRE QUE SON MENTOR BLAISE ///

  4. M. Sankara n’oublie pas que ton papa, Thomas Sankara ? tuer aussi si tu veux je peux te site un des nom! Donc de gr?ce contr?le ton langage. Vous voulez vous voulez pas oh c’est Blaise Compaor? que majorit? des Burkinab? m’aime!

  5. Arretez de divertir les gens avec le statut de Blaise si vous l’avez laiss? partir et meme accompagn? par notre arm?e alors pourquoi cette question et je pense qu’il n’a pas ?t? l’unique dans l’histoire de notre pays.S’il ?tait au arret on n’en parlerais plus bande de complice.

  6. Tout ce qui se passe au Faso,est la m?me chose au temps de gbagbo ou les jeunes patriotes dictaient leur loi,,,le cnt ne rentrera jamais dans l’histoire ,ce pouvoir est trop grand pour eux,et NS verrons comment se terminera leur transition,trop d’ordre re?u du mpp,vraiment pitoyable,,Blaise Blaise Blaise m?me avec son d?part vs pleurnichez encore,mais en fin questceque vous voulez ,pour une transition de un an seulemnt,??????vous ?t?s pitoyable tchrrrrrrrrrrrrrrtttt

  7. Tout ce qui se passe au Faso,est la m?me chose au temps de gbagbo ou les jeunes patriotes dictaient leur loi,,,le cnt ne rentrera jamais dans l’histoire ,ce pouvoir est trop grand pour eux,et NS verrons comment se terminera leur transition,trop d’ordre re?u du mpp,vraiment pitoyable,,Blaise Blaise Blaise m?me avec son d?part vs pleurnichez encore,mais en fin questceque vous voulez ,pour une transition de un an seulemnt,??????vous ?t?s pitoyable tchrrrrrrrrrrrrrrtttt

  8. Mon cher, Bienvenu dans la r?publique: Plus rien ne sera comme avant. La crise du 30 et 31 octo. a causer beaucoups de destruction et a envoyer beaucoups de gens en chomage. Les travailleurs qui ont perdu leurs boulot a cause de cette crise gal?re actuellement mais personne en parle.Blaise etais un danger pour le burkina, certe mais un danger mis hors d’?tat de nuire mais y a un autre danger. Ce 2 ou 3 millions de personnes (contestateurs) qui veulent co?te que cout a imposer leurs opinions a la majorit? silencieuse. Les embauchers des partis politique qui passent leurs temps a verser la haine et la confision dans les esprits des honn?tes citoyens sur les reseau soceaux. La majorit? a fait fuire blaise mais pas pour des politiciens encore moin pour leurs suiveurs. Si la cote d’ivoire repond qu’il est labas en tant que president, vous allez faire quoi ?

  9. Mon cher, Bienvenu dans la r?publique: Plus rien ne sera comme avant. La crise du 30 et 31 octo. a causer beaucoups de destruction et a envoyer beaucoups de gens en chomage. Les travailleurs qui ont perdu leurs boulot a cause de cette crise gal?re actuellement mais personne en parle.Blaise etais un danger pour le burkina, certe mais un danger mis hors d’?tat de nuire mais y a un autre danger. Ce 2 ou 3 millions de personnes (contestateurs) qui veulent co?te que cout a imposer leurs opinions a la majorit? silencieuse. Les embauchers des partis politique qui passent leurs temps a verser la haine et la confision dans les esprits des honn?tes citoyens sur les reseau soceaux. La majorit? a fait fuire blaise mais pas pour des politiciens encore moin pour leurs suiveurs. Si la cote d’ivoire repond qu’il est labas en tant que president, vous allez faire quoi ?

  10. BLaise c’est un criminel puissance, il ne merite pas le statut d’ancien prensident le mauvais des president dans l’histoire du B.F il a gere le Burkina en recculont pendant 27ans il la vendu avec ses complice qui l’on aid? a assassin? Sankara.

  11. Je ne comprends pas si c’?tait n?cessaire pour d’autres d’aller ? l’?cole. Quelqu’un qui a d?missionn? de son pouvoir lui m?me et se retrouva chez ses beaux, qu’est ce que vous voulez encore. Chercher ? manger, trouver travail pour les ch?meurs, ce que les travail sont g?t? par votre faute, les bless?s et les morts et o? va le Burkina Faso ? nous tous n’est pas une pr?occupations pour vous hein, c’est le statut de Mr Compaore Blaise qui est vous votre probl?me. Je pense que ce qui ne comprennent pas commence ? comprendre.