Elections : Le ministère du développement de l’économie numérique accompagnera la CENI

252 2

Le ministre du développement de l’économie numérique et des postes, Nébila Amadou Yaro, accompagné de son collègue de la Communication, Frédéric Nikiéma, était face aux Hommes de médias, ce vendredi 13 mars 2015 à Ouagadougou. Objectif : Rendre compte des actions menées ou en vue et échanger autour des acquis majeurs et défis à relever dans le cadre du rôle prépondérant des télécommunications, des technologies de l’information et de la communication (TIC) et des postes dans le développement socio-économique du Burkina.

Les TIC constituent un véritable levier de développement. Les départements en charge les TIC au Burkina semblent le reconnaître, en l’occurrence le ministère du développement de l’économie numérique et des postes (MDENP).

L’intérêt porté à ce secteur a été renouvelé, aux dires de son premier responsable, Dr Nébila Hamadou Yaro, par le maintien dudit ministère dans le paysage institutionnel pendant la transition, malgré les recompositions qui ont été observées dans la mise en place des départements ministériels ou autres institutions.

Ainsi, depuis l’installation du gouvernement de la transition, au sein du MDENP, des progrès substantiels ont été enregistrés sur le plan économique et social, quoique des défis restent encore à relever au regard de l’importance des priorités auxquelles le pays doit faire face.

Après des séries de rencontres avec les partenaires et associations de consommateurs, le MDENP a procédé entre autres à la validation des cahiers de charges pour l’acquisition d’équipements, la validation des études de faisabilité du centre multimédia de Ouagadougou (Call center), des démarches effectuées pour l’obtention d’un terrain de 80 hectares pour la réalisation du technopole, l’extension du Réseau RESINA et la poursuite de l’opérationnalisation de l’Agence Nationale de Promotion des TIC (ANPTIC).

Egalement, le ministère a poursuivi la mise en place du projet e-Conseil des Ministres à travers son renforcement, sa consolidation et sa sécurisation, l’initiation de 200 personnes à l’utilisation de la messagerie de l’administration, l’hébergement de 25 nouveaux sites et plateformes web, la publication de données de la santé et le renforcement de la connectivité Internet dans les universités publiques.

Le concours « Faso Innova TIC » et la connexion de 62 agences au système d’information de la SONAPOST en sont d’énormes autres acquis du MDENP.

En termes de perspectives, le ministère a entre autres réaffirmé sa volonté d’accompagner la Commission électorale nationale indépendante (CENI) mettant à sa disposition 15 informaticiens dans le but d’organiser des élections transparentes et crédibles, la finalisation des cyberstratégies sectorielles e-services et e-santé, le lancement du premier point d’échange Internet (BFIX), la mise en place d’une infrastructure G-Cloud au profit de l’Administration, des citoyens et des entreprises, le renouvellement du contrat-plan Etat/SONAPOST et le renforcement des cadres de concertations internes.

Par ailleurs, interpellé, le ministre de la Communication, Frédéric Nikiéma, a indiqué que des actions sont menées afin de respecter le delai de la Transition numérique terreste (TNT), fixé au 17 juin 2015 et que les médias en ligne pourraient connaître une reglémentation dans les mois à venir.

Noufou KINDO

Burkina24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Il y a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre