Les dangers de la poussière : Les connaître pour mieux s’en protéger

297 3

La pollution de l’air est un type de pollution qui modifie la qualité, la pureté de l’air. Celle – ci est souvent causée par des particules, substances présentes à concentration variée et produisant certains effets indésirables sur la santé. Selon l’OMS, la pollution atmosphérique est responsable en 2011 de plus de deux millions de morts prématurés par an dans les payes à revenu moyen et dans la moitié des cas sont des pneumonies qui ont emporté des enfants de moins de 5 ans. Le décor ainsi planté, Ouagadougou est connu pour son trop plein de poussière.

Pays sahélien, le climat sec y est pour beaucoup mais la ville contient, en plus de la poussière, plusieurs autres éléments dans la composition de l’air que nous respirons comme la fumée provenant des moyens de transport que nous utilisons.

La composition de l’air que nous respirons

L’air est un mélange de plusieurs gaz constituant l’atmosphère. Incolore, inodore et invisible, il est composé de 78,08% de diazote, 20,95% de dioxygène et 1% d’autres gaz comme le dioxyde de carbone ou de la vapeur d’eau.

Parler de la qualité de l’air c’est identifier la quantité de polluants chimiques dans l’air ou aussi se référer à d’autres paramètre physiques comme la température, l’humidité ou la pression. Pour la ville de Ouagadougou, les particules fines appelées communément la poussière émise reste la principale pollution de la ville avec une concentration journalière de 176ug/m3 contre une norme OMS de 70ug/m3.

A cela vient s’ajouter, provenant du trafic routier, les émissions de monoxyde de carbone (CO) 168 568kg/jour, d’Oxyde d’azote (Nox) 5 155kg/jour, d’hydrocarbure (HC) 78 883kg/jour. Donc l’air de ville de Ouagadougou est pollué non seulement par la présence de la poussière résultant de la zone climatique mais en plus en tant que ville urbaine par la présence des particules rejetées par les industries, les moyens de transport même les dépotoirs atypiques d’ordures et autres….

Les risques de maladies

Face à cette pollution atmosphérique, les maladies que nous rencontrons sont donc pulmonaires. Ici à Ouagadougou, le centre hospitalier universitaire de Yalgado au service pneumologie traite de ces pathologies. En effet, le climat sec qui nous accable a un effet sur l’assèchement des fausses nasales favorisant ainsi leur craquellement et donc l’aisance pour les particules fines de pénétrer et d’aller se loger dans les alvéoles pulmonaires.

Conséquences : asthme, sinusite, difficultés respiratoires, inflammation des bronches, essoufflement, toux, irritation de la gorge, du nez et aussi des maladies optiques peuvent s’en suivre avec l’irritation répétée des yeux.

Les mesures de protection

Hormis les mesures collectives qui doivent être prises par les politiques comme l’interdiction de circulation des gros engins à une heure de la journée, des mesures individuelles peuvent être prises par chacun pour préserver sa santé face à un environnement atmosphérique hostile.

De ce qui est recommandé, nous pouvons retenir le port d’un masque de protection en circulation, humidification plus que fréquente des fausses nasales, un suivi périodique pour les asthmatiques et ceux souffrant de sinusite sans oublier que chacun chez soi doit pouvoir garder son environnement sans poussière pour une meilleure santé.

Cathy AMBOU

Pour Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 3 commentaires

  1. Rien ? craindre! Burkina c’est chaleur et poussi?re! Et on s’y complait toujours! L’air n’est jamais pur; m?me dans la for?t!

  2. vraiment un probl?me au Burkina Faso.
    nous ne respirons que de la poussi?re.
    nous sommes couverts de poussi?res ? longueur de journ?e.

    il faut que notre ?tat r?fl?chisse sur ce probl?me, qui est surtout un probl?me de sant? public.

  3. le ph?nom?ne de la polution de l’atmosph?re, notamment d’origine humaine, est vraiment crucial au Burkina particuli?rement ? Ouaga. De veritables cocktails chimiques pendant les heures de pointes!!! Les tacos et moto qui fument, ajout?s aux particules fines poussi?reuses…ouuuh! c’est irrespirable. Comment r?soudre ?a?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre