Conquête électorale: L’UPC ouvre ses portes à de nouvelles adhésions

560 0

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) a organisé une journée portes ouvertes au profit des populations de l’arrondissement 7 de Ouagadougou. Présent au cours de la cérémonie, le président du parti a tenu à évoquer la nécessité pour les militants et sympathisants de d’obtenir ce qu’il dénomme l’arme du changement : la carte d’électeur.

C’est à 16 h de l’après-midi du 14 mars 2015 que le président du parti l’Union pour le progrès et le changement Zéphirin Diabré est arrivé sur le terrain ‘’ sport 2000’’ du secteur. Il a été accueilli par une foule de partisans anciens comme nouveaux et sympathisants. Tour à tour se sont succédé à la tribune les représentants des personnes âgées, des jeunes et des femmes.

Tous ont tenu à rassurer le président du ‘’parti du lion’’ de l’adhésion des populations de l’arrondissement à l’idéologie et à la cause. Pour ces représentants des militants à la base, cette journée portes ouvertes est significative car il permettra à l’UPC d’ouvrir davantage les portes du parti en vue de susciter de nouvelles adhésions.

Le lion, effigie du parti du parti, a entre-temps effectué une entrée au milieu de la tribune provoquant une panique généralisée, créant ainsi un arrêt momentané des allocutions.

A l’image de ce ‘’lion’’ qui sema la stupeur et la fuite de certains à la suite de son arrivée, certains partisans n’ont pas hésité à faire le rapprochement avec l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Pour ces derniers, c’est justement leur parti aux côtés des autres leaders du reste de l’opposition et des organisations de la société civile permettant ainsi au peuple burkinabè d’écrire une nouvelle page de son histoire.

Dans cette même logique, le secrétaire général de la sous-section de l’arrondissement 7 Seydou COMPAORE dire voir en leur président l’homme idéal pour porter haut le flambeau du renouveau démocratique burkinabè. Et il cite: « Si les Burkinabè nous donnent leur confiance, dès le courant de l’an 2016, je m’engage à lancer un emprunt international d’un milliard de dollars. J’irai le faire à la bourse de Londres ».

S’exprimant en langue nationale moore lors de sa prise de parole, le président du parti est revenu sur les propos des représentants à la base.

Son allocution s’est axée sur l’adhésion au parti, l’acquisition de la carte d’électeur conditionnée par l’inscription sur les listes électorales et l’invite à sortir massivement le 11 octobre 2015 pour témoigner de leur attachement au parti.

Faisant allusion à l’ancien parti au pouvoir qu’il qualifie de mécanicien renvoyé de la maison pour raison d’incompétence, il a invité les militants et sympathisants à ne plus commettre l’erreur de faire revenir ce même parti au pouvoir.

Anciennement chef de file de l’opposition politique, Diabré dit croire au collectif des forces du changement. Pour lui, si un autre parti ancien membre de l’opposition a le pouvoir, il considère que l’UPC a le pouvoir parce que le parti n’a pas une vision individualiste du pouvoir.

Oui Koueta (stagiaire)

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *