Des produits périmés au restaurant universitaire central de Ouaga ?

561 38

Ce 16 mars 2015, des produits périmés, notamment du lait, du sel et de l’huile de mauvaise qualité ont été mis à jour au Restaurant universitaire central de Ouagadougou par des étudiants, entraînant leur courroux et la fermeture du restaurant.

[Article mis à jour]

Des étudiants, en colère se sont amassés devant le restaurant universitaire central de Zogona. Le directeur général du CENOU (Centre national des œuvres universitaires), Balibié Serge Auguste Bayla, était également de la partie, bon gré mal gré. La cause, la découverte de produits alimentaires périmés.

Interrogé, Bayala Serge, secrétaire du Cadre de débat « deux heures pour nous, deux heures pour l’Afrique » laisse entendre que les faits relèvent d’un flagrant délit : « Rien qu’hier, nous avons saisi des produits laitiers, des sacs de lait du nombre de 10. Ces sacs de lait qui étaient périmés depuis le 3 janvier 2015 ont été utilisés bien que nous les ayons interpellés sur le non usage de ces sacs. Et nous avons compris qu’il y avait une motivation réelle et bien préméditée d’assassinat collectif des étudiants »

La prestataire dément

La prestataire du restaurant, Mina Yaméogo, sur la RTB Télé, a affirmé qu’elle n’utilisait pas des produits périmés. Elle a indiqué que ses bidons d’huile ont une date de péremption fixée en  février 2016.

La Ligue des consommateurs du Burkina a également indiqué n’avoir pas trouvé de produits périmés sur place, selon les affirmations de son président, Serges Bambara, toujours sur la RTB Télé.

Des prélèvements ont été faits et les résultats sont attendus dans une dizaine de jours.

Remontés, les étudiants ne sont pas allés du dos de la cuillère. Dès la matinée du 16 mars, les RU ont été fermés à leur initiative. Bayala Serge précise : «  J’ai avec moi les clefs du restaurant universitaire. Nous l’avons fermé. Nous avons dissous le restaurant universitaire, la prestataire, le gérant et tout ce qui s’en suit. Nous avons demandé qu’il y ait un appel d’offre pour de nouveaux prestataires.

Nous avons exigé qu’il y ait des poursuites judicaires à l’encontre de ces prestataires et qu’il y ait un dédommagement de tous ceux qui se sont rendus victimes du fait de la consommation de ces produits périmés. Nous avons pensé qu’il fallait mettre fin à la naissance des disciples de OBOUF ».

Face aux faits parlants, le directeur du CENOU, Serge Auguste Bayala ne s’est pas fait prier pour confirmer l’absence de qualité du RU. D’ailleurs, pour lui, ces faits ne datent pas d’aujourd’hui : « A la décharge des étudiants, c’est une réalité que nous avons constaté dès notre arrivée au CENOU.

Nous avons à cet effet mis en place un comité de qualité chargé de veiller avec toutes les parties prenantes, c’est-à-dire les étudiants, le CENOU et également les différents prestataires, y compris un partenaire traditionnel qui est le laboratoire national de santé publique et le laboratoire de nutrition de l’université de Ouagadougou ».

Le problème n’est nouveau pour personne. C’est non seulement ce que le directeur général confirme mais il affirme également que des mesures avaient déjà été pensées pour remédier à ce défaut de qualité.

« Depuis des semaines avec l’autorisation des autorités de transition nous sommes en train de préparer des appels d’offre afin de procéder au renouvèlement des contrats et des prestations dans l’ensemble de nos différents restaurants ».

Après la manifestation animée, les étudiants se sont retirés, avec à leur tête les représentants de Cadre de débat « deux heures pour nous, deux heures pour l’Afrique » et de la FESCIBF, déclarant les cours suspendus et le RU fermé jusqu’à nouvel ordre.

Issouf NASSA

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 38 commentaires

  1. LES ETUDIANTS QUE J’AI VU HIER AU CAMPUS LORS DE LA MANIFESTATION ETAIENT MANIPUL?S . SI C’EST VRAI LE SAC QU’ILS ONT VU EST OU? D’AUTRES M’ONT RAPRORT? QU’IL EST SUR CES SACS “ONLY FOR DOG” ET VOUS PARL? ENCORE DE PERIMER. BLABLA . ILS CROIENT SANS AVOIR VU ; ILS ACUSENT SUR LA BASE DE SIMPLE SOUP?ON. SI C’EST CEUX L? L’ELITE DE DEMAIN ON EST MAL BARR?. LA PAUVRE DAME PREPARE POUR VOUS , L’ETAT PREND 1ANS ,2ANS POUR LA PAY?. SOYEZ INTELLIGENT .

  2. #Bambara, je suis en partie d’accord avec toi. C’est bien vrai que les op?rateurs ?conomiques ne sont pas enfants de coeur et pis nombreux sont ceux qui ne respectent pas la l?gislation du travail surtout les conditions de s?curit? et sant? au travail. Qu’? cela ne tienne, il y a des structures habilit?es ? contr?ler ces entreprises. La question qui se pose ici, c’est l’abus dans les d?nonciations sans preuves . J’aurais bien voulu voir les all?gations en images. Il faudrait tjrs apporter la preuve de toute all?gations avant d’exposer l’image d’une entreprise ? la vindicte populaire. Quand on a suivi l’affaire Obouf, on nous a montr? des images et des vid?os qui attestent le flagrant d?lit de contrefa?on .

  3. Apr?s les 48 h de gr?ve de l’ANEB, pour LA FESCIBF il fallait frapper fort pour pouvoir Gagner les ?lection d’UFR, donc cette histoire de produits p?rim?s au RU.
    en m?me temps une opportunit? pour l’Administration de changer les prestataires et d’envoyer leurs propres GA.

  4. Laissez moi vous dire tous les soient disant op?rateur ?conomique de ce pays qui laisse attendre qu’il emploi des centaines voire des million de gens ne raconte que du n’importe quoi.En r?alit? le noyau de l’entreprise se r?sume ? lui et ? lui seul.Maintenant il prend 10 de ces parents qui gravite autour de lui pour ces basses besoin tous le reste des employ?s sont des prestataires de service temporaire en r?alit? qui a la fin de sa prestation ? tous les probl?mes du monde pour rentre en possession de son salaire.Vous allez voir des gens qui travail avec ces genres d’entreprise OBOUF,TAN ALIZ,SACBA,ect… et chaque jour que DIEU fait il ne fait que modire leur patron.Pourquoi?c’est bien avec que ce dernier lui donne qu’il va nourrir ces enfants non ( ceux ? quoi d’autre font allusion quand t ‘il dise que des chefs de famille irons au ch?mage si on m?arr?te).Si cette th?se n??tait pas vrais comme nous somme en p?riode de manifestation on allais voir des millions de travailleur de TAN ALIZ et de OBOUF sortir manifest?……………

  5. Un comit? a ?t? mis en place pour veiller ? la qualit? des repas servis aux RUs. Alors, que ce comit? fasse son travail. Je ne comprends pas pourquoi des gens non membres de ce comit?, accusent sans preuve. Peut-?tre que ces derniers sont manipul?s ou ont des comptes personnels ? r?gler avec les prestataires actuels !

  6. Mr David BELEMNABA .Hier sur la RTB les ?tudiants ont affirm? saisir les produits incrimin?e des mains des employ?s de la RU et comme les journalistes savent bien faire leur travail ils ont interrog? la g?rante qui affirm?e que le probl?me c’est pos?e sur les bidons d’huile dont les dates de p?remption s’efface d?s qu’on passe la main dessus.Les autorit?s n’ont jamais dit que les ?tudiants ont raison (en se qui concerne les produits p?rime) sinon le labo et la ligue ne serait pas pass?.ce qu’il ont dit c’est que la qualit? de la prestation ?tait mauvais chose que m?me ont constate puis que c’est cela qui a amener les ?tudiants ? avoir un ?il sur la gestion de la RU.De ce fait sa suffit d?j? pour change la prestataire de la RU pour mauvaise prestation tandis que l?enqu?te suit sont cour pour l’histoire des produits p?rim

  7. c’est un vieux probleme. il suffisait de se rendre au service de sante de l’uo avec des problemes gastriques. la 1ere question: tu manges au RU? si oui on te dit Arrete de manger labas!

  8. des man?uvres pour retirer le march? pour certains et pour pr?parer les ?lections d’UFR pour d’autre.
    car on sait qu’au Burkina on croit facilement pourvu que ?a soit des accusations.

  9. des mensonges des ?tudiant instrumentalis?e par d autre soci?t? gastromic c connu c pays c n importe quoi et l etat qui c soumet a tous genre de revendication sans m?me trouver de preuve .

  10. Je me rappelle que quand J?etais au CAMPUS on a une fois refus? de boire du yaourt qu?on nous avait servi. Les ?tudiants inscrits en nutrition avaient d?cel? que le yaourt ?tait p?rim?. Que l’Etat ouvre l’oeil pour mieux contr?ler ce volet.

  11. Il faut faire attention aux all?gations euphoriques. Aujourd?hui, n’importe qui peut accuser quelqu’un a tort ou ? raison et le d?truire ? jamais. De gr?ce, il faut que les autorit?s soient regardant sur ces agissements souvent infond?s. Si on continue ainsi, on va d?truire des entreprises innocentes et cr?er Bcp de ch?meurs.

  12. je disais tantot,apres la d?couverte d’obouf, de continuer les investigations dans les restaurants et cantines scolaires,j continue en disant de jeter un coup d’oeil dans les boutiques sonagess,le r?sultat sera macabre

  13. Mes chers journalistes ne vous fiez pas aux simples paroles des uns et des autres. Il vous faut parler avec des preuves palpables par exemple nous montrer les photos des produits p?rim?s.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *