Réorganisation de la Chambre de commerce et d’indusrie du Burkina : Hippolyte Dah s’inspire de l’expérience française

501 13

(Paris, 16 mars 2015) Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat Hippolyte Dah conduit une mission à Paris. Cette mission, composée de techniciens de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso principalement, a pour objectif de s’imprégner du fonctionnement d’une telle structure, en s’inspirant de l’expérience française.

Suite à la révolution des 30 et 31 octobre 2014 au Burkina Faso, une vague de refondation des institutions et mécanismes est en cours. Cette refondation qui veut réaliser la rupture, a touché plusieurs domaines, dont celui du commerce, avec notamment la dissolution le 24 décembre 2014, de l’assemblée consulaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie, précédemment conduite par l’opératrice économique Alizéta Ouadraogo dit « Alizet Gando ».

Pour les nouvelles autorités du Burkina, il s’agit de préparer la mise en place de mécanismes véritablement représentatifs du commerce, et expressions démocratiques des entrepreneurs et des entreprises, des commerçants et du secteur du commerce, des industriels et du secteur de l’industrie.

Accompagné de l’ambassadeur Eric Tiaré, Hippolyte Dah qui avait à ses côté Franck Tapsoba, Directeur général de la Chambre de commerce, a eu ce lundi 16 mars 2015, une séance de travail à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris-Ile de France. Attributions, missions, organisations, secteurs de compétence, tels sont, entre autres, les points d’intérêts de la délégation, pour lesquels un éclairage a été trouvé auprès des représentants des CCI qui ont fait le déplacement pour rencontrer la délégation burkinabè.

Les chambres de commerce et d’industrie (CCI) sont, en France comme dans beaucoup d’autres pays, des organismes chargés de représenter les intérêts des entreprises commerciales, industrielles et de services d’une zone géographique et de leur apporter certains services.

Ce sont des établissements publics, qui peuvent, en outre, gérer des équipements au profit des entreprises.

Leur organisation actuelle en France a été fixée par la loi du 9 avril 1898 plusieurs fois modifiée

Historiquement, la plus ancienne Chambre de Commerce et d’Industrie de France date de 1599 et a été créé à Marseille tandis que Rouen et Paris se doteront de bureaux de commerce en 1601.

La délégation du Ministre Dah mettra son séjour à profit pour rassurer les différents acteurs du commerce français, des très bonnes dispositions du gouvernement de la transition, à maintenir des relations économiques et commerciales privilégiées avec la France, avec qui le Burkina Faso entretien des relations historiques.

A. Bambara,

AmbabfParis, www.ambaburkina-fr.org, www.facebook.com/ambabfparis, [email protected]

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 13 commentaires

  1. colonialisme pure et dure. la malheur ds tout ?a est q c’est ns meme on refuse de se defaire telement on aime la facilit?. paris c’est quoi paris y a quoi. on s’en fout de paris. ici Ouaga et on est fier.

  2. Oh la la c’est fou ?a !!!
    On aurait dit : le Ministre s’inspire du mod?le Am?ricain, personne n’aurait parl? !! Va falloir songer ? ?voluer, ne pas rejeter par principe mais au contraire prendre le meilleur de tout ce qui existe ailleurs !!! :-)
    Allez camarades Burkinab?, c’est bien ?crit : il va “s’inspirer” pas faire un copier-coller hi hi hi on se d?tend :-)
    Patriotiquement Votre :-) Bonne Journ?e :-)

  3. Ne voyez pas le mal partout. C’est l’une des chambres de commerce les plus dynamiques d’Europe. Sans inspirer pour insuffler un souffle nouveau, afin de rassurer les nouveaux investisseurs d’une part et renforcer les moyens et les capacit?s des op?rateurs ?conomiques locaux, surtout ceux des secteurs informels et de l’artisanat, d’autre part, ne peut qu’?tre b?n?fique. Surtout que tout le monde appel ? un changement de m?thodes des p?riodes dame gando et compagnies.

  4. Le peuple vous ? fait confiance pour faire valoir vos comp?tences et non copier la France monsieur le ministre. Nous avons assist? ? une politique de l’occident surtout dans le domaine ?conomique qui nous a prouv?e ses carences avec leur terme de l’aust?rit? et vous voulez toujours vous inspirez d’ eux. Les africains ont la mati?re premi?re et les occidentaux se contentent de la transformation , voyez bien qu’il y a une diff?rence pour que nous les africains allons copier leur mod?les sur le plan ?conomique. Chers dirigeants, ne soyez pas des ennemis de vos propres pays, faites ce qui est bien pour tous et non ce qui profite ? vous et vous seul. La patrie ou la mort nous vaincrons!

  5. Vous voyez que le pouvoir de blaise ?tait la que pour leurs int?r?ts personnels et ne se souciait pas de son peuple ;et des vautours qui ont ?t? de la danse veulent encore revenir aux affaires pour quoi faire ? Le peuple vous ? ? l’oeil. La patrie ou la mort nous vaincrons!

  6. Mauvais exemple. On doit avoir un propre modele. Meme s’il faut sinspirer d’un existant. Mais celui de paris c est pas l’id?al. Il y a une enorme difference m?me en matiere de ressources mat?rielle et competences humaines

  7. Il est bien de s’inspirer des exp?riences des autres. J’esp?re et souhaite que nous nous inspirons aussi des exp?riences de pays autres que francophones.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *