Burkina: La transition veut générer près de 30 000 emplois

555 0

Le gouvernement de transition burkinabè a décidé de mettre en place un Programme socioéconomique d’urgence de la Transition (PSUT) pour répondre “aux attentes fortes des populations“.

Le coût global de ce programme est fixé à 25 milliards de F CFA. D’où vient cet argent ? Dans le Conseil des ministres du 16 mars 2015, le gouvernement explique que ces fonds sont    “générés par la réduction du train de vie de l’Etat“.

Ils seront investis dans  “le soutien aux initiatives des jeunes et des femmes et le renforcement des infrastructures éducatives et sanitaires“. Le PSUT est étalé sur trois axes.

Le premier porte sur la création de 10 000 unités économiques au profit des jeunes et des femmes qui généreront près de 30 000 emplois. Le second vise la construction de 75 000 complexes scolaires, la réalisation d’infrastructures universitaires dont deux amphithéâtres de 2 500 places chacun à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou.

Le troisième axe concerne le secteur sanitaire et le gouvernement prévoit la construction de 80 centres de santé et de promotion sociale (CSPS).

En rappel, le Président Michel Kafando avait annoncé dans son message de nouvel an, “le maintien et la consolidation de l’effort budgétaire sur les secteurs sociaux ; notamment la santé, l’emploi des jeunes et des femmes ; l’éducation de base, les enseignements secondaire et supérieur“.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *