Bassolé candidat : « Thomas Sankara était aussi un militaire », selon Adama Kiéma

743 112

Adama Kiéma, coordonnateur du Comité des structures et associations pour la candidature de Djibrill Bassolé à la présidentielle de 2015, est contre l’exclusion des militaires de la politique. Et plus précisément contre les critiques sur la récente mise en disponibilité du Général Bassolé, qui s’apprête à prétendre au fauteuil présidentiel burkinabè.

Au détour d’une activité de son parti l’Union pour la renaissance/parti sankariste, Me Bénéwendé Sankara, selon ses propos relayés par des confrères, a indiqué que la mise en disponibilité de l’armée, demandée et obtenue par le Général de gendarmerie Djibrill Bassolé afin de se consacrer   à la politique, est « nulle et non avenue ».

Démissionner. Il s’est basé sur des dispositions qui régissent l’armée et qui veulent que les soldats démissionnent avant de mettre les pieds en politique. Malgré l’assurance de Bassolé qu’il « est en congé de l’armée », Me Bénéwendé Sankara a estimé qu’il fallait couper le cordon ombilical de façon définitive.

C’est ce même adjectif qu’a utilisé le Pr Etienne Traoré, enseignant d’université mais aussi leader du PDS/Mètba de feu Arba Diallo, dans une tribune publiée sur Burkina24.

Adama Kiéma, coordonnateur du comité qui appelle Djibrill Bassolé à se présenter en octobre 2015, joint ce 18 mars 2015 par Burkina24, a rejeté en bloc ces arguments. Pour lui, Bassolé s’est conformé à la loi.

« Les militaires sont avant tout des Burkinabè, s’ils se conforment à la loi et aux textes rien ne les empêche d’être candidats. Djibril Bassolé est un homme qu’il faut saluer. Voilà un homme qui s’est conformé aux textes et aux lois pour prendre sa disponibilité pour être candidat », a-t-il défendu.

Bassolé, pas seul militaire. Ensuite, il avance que Djibrill Bassolé, dont beaucoup ignoraient qu’il était militaire selon lui, n’est pas le seul soldat à s’être engagé en politique.

« Quand j’écoute Maître Sankara, souligne-t-il, qui charge les militaires candidats sur les médias, pourtant il défend les idéaux, les valeurs de Thomas Sankara qui était un militaire ». Adama Kiéma ajoute aussi que « Boukary Le lion bat campagne depuis longtemps, on n’a jamais dit qu’il était un militaire ».

Kiéma, par ailleurs responsable des jeunes du parti la Nouvelle alliance du Faso (NAFA), voit d’autres raisons qui justifient cette levée de boucliers. « Je comprends tous ces agissements, commence-t-il. Quand on a lancé l’appel solennel à la candidature de Djibril Bassolé à la Maison du peuple, qu’est-ce que les gens ont dit ? Que c’est un non évènement. Mais aujourd’hui on se rend compte que c’est un évènement et qu’il est le candidat le plus sérieux sur la scène politique nationale. Alors, ils tentent de lui barrer la route ».

L’arbitrage du peuple. Pour Adama Kiéma, il faut laisser la Constitution trancher et en dernier ressort, le peuple burkinabè. « Allons aux élections. Si le peuple ne veut pas de Bassolé, ils ne vont pas voter pour lui », demande-t-il.

En attendant, il en appelle au recours du Premier ministre et du Président de la transition à veiller au respect la Charte de la transition qui prône l’inclusion. « Nous avons besoin aujourd’hui d’une transition qui se veut inclusive, d’unification de notre nation, de réconciliation et qui se veut l’acceptation de tous », plaide-t-il.

Abdou ZOURE

Burkina24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 112 commentaires

  1. benewend? est l’eclaireur politique de ce pays. il a toujours ?t? le premier ? tirer la sonnette d’alarme

  2. il ne faut pas comparer quelqu’un qui a vol? l’or du peuple sous la revolution ? sankara.
    ce que benewend? dit est qu’il faut au moins 2ans de disponibilit? pour les militaires avant d’?tre candidat. il dit aussi que si on veut ?tre president de ce pays, on doit ?tre capable de renoncer ? certains avantages en demissionant compl?tement. qu’il arr?te d’attraper 2queues

  3. pourquoi, on aime transiger avec les principes ?l?mentaires de la d?mocratie? Mr BASSOLE doit savoir ce qu'il veut. soit il tient ? l'arm?e et il tait d?finitivement ses ambitions de g?rer la chose politique, soit au contraire il opte pour la politique et l? il va lui falloir faire ses adieux ? l'arm?e. dans aucune d?mocratie s?rieuse on voit ses connexions entre l'arm?e et la politique. c'est vrai que sous Compaor? on voyait des militaires cr?er des associations, d'autres continuaient ? b?n?ficier de promotion alors qu'ils ?taient en disponibilit?. bref des pratiques dignes d'une monarchie o? le monarque s'arroge tous les droits.de gr?ce notre pays de tourner cette page douloureuse de sont histoire pour s'inscrire dans le concert des Etats modernes et d?mocratiques, ?vitons de tirer le vers le bas. Mr Kima, convainquez davantage votre mentor pr qu'il fasse franchement le choix de la vie civile pour se mettre ? votre disposition afin que vous travaillez ? le faire ?lire. ? cette allure, ?a sera au tour du colonel Yac de demander disponibilit?, apr?s ?a sera Diend?r?, ainsi de suite de sorte que chaque faction de l'arm?e aura son candidat et bonjour le chaos. c'est peut-?tre le dessein funeste que certains nourrissent pour ce pays. le militaire qui veut le pouvoir qu'il enl?ve son treillis et descende dans l'ar?ne politique

  4. SANKARA ?tait un militaire et apr?s! Au grand jamais djibril Bassol? ne peut ?tre compar? ? Thomas SANKARA. D?fends ton candidat et tais le nom de Thomas SANKARA car tu monte sur un terrain tr?s glissant

  5. Ce mr n’est pas du tout gentil , comparer bassol? djibril ? THOMAS SANKARA , c’est se moqu? du peuple burkinabe . Mr Adama , qui est THOMAS SANKARA ? Il ne faut pas devenir aussi m?chant et b?te pour chercher une place en politique .

  6. Honor? Magloire Ouedraogo |

    Slt on di koi j etait pa a cote du telephoneIl faudrait qu on arrete maintenant pour ne pas tomber dans le syndrome ivoirien quant laurent Bagbo a voulu exclurs Hallasane la suite tout le monde le connait 25 ans de crise et plus de 3000 morts.ce que je ne comprend pas ce sont des burkinabe qui aspire un jour diriger le bf qui demande d exclure d autres burkinabe comme si le pouvoir laisse par blaise leur revien de droit.La charte a ete signe par tout ls partis politique et cette charte pronne l inclusion la constitution burkinabe est au dessus de la charte africaine et elle dicte les conditions qu un militaires doit remplir pour se porter candidat.on peut tout reprocher a blaise mais durant sa presidence tout le monde pouvait competir a l election presidentiel.le peuple burkinabe est assez mur pour choisir son president commmel a dit le president kafando allez au urnes pour montrer votre suprematie.pour cela je salue la claivoyance de MR Thayrou Barry du PARENT
    rou Barry du Parent.

  7. Thomas sankara ?tais un militaire qui a assum? un coup d’?tat donc un r?gime d’exception. En plus il ?tait un non aligne. Pourquoi M.Bassilot n’a pas f de coup d’?tat et pourquoi n’a t’il pas carr?ment d?missionn? de l’arm?e???

  8. Si Bassolet veut r?ellement ?tre pr?sident; pourquoi ne sait-il pas oppos? ? Blaise comme l’ont fait les Rock et autres?
    Comparer Sankara et Bassolet c’est insult? l’intelligence des Burkinab?. Honte ? toi Adama Kiema