Opinion : « Ma plainte contre les opérateurs de téléphonie mobile »

877 186

Ceci est, une fois n’est pas coutume, un “mail ouvert” d’un citoyen adressé au premier responsable de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP). Il y formule des griefs contre les compagnies de téléphonie mobile.

Monsieur le Directeur Général de l’ARCEP

« Je ne suis pas d’accord pour payer un service qui n’est pas délivré »

Si je vous adresse ce message c’est parce que vous êtes : « considérée comme étant le gendarme des organismes de télécommunication ».

Je suis Souleymane OUEDRAOGO et je viens par le présent mail me plaindre des prestations des sociétés de téléphonie mobile Airtel, Telmob et Telecel.

En effet, le 18 Mars 2015, j’ai contacté le service client de TELMOB pour réinitialiser mon code de transfert de crédit. Au premier essai, toutes leurs lignes étaient occupées. Au second appel, j’ai réussi à joindre un conseiller, qui m’a demandé un certain nombre d’informations parmi lesquelles mon solde actuel. Je lui signifie que mon solde est de 10100 F.

Le conseiller me dit que cette information est incorrecte, sachant que l’appel vers le service client est facturé et que conséquemment mon solde a évolué après l’appel. Il me demande de raccrocher et de rappeler après avoir consulté mon solde. Ce que je fis.

Après quoi j’ai constaté que mon solde était de 10075 F. Je rappelle le service client pour avoir un conseiller client et le serveur vocal m’informe que tous les conseillers sont occupés. Je raccroche et consulte mon solde, il est de 10.050 F puis 10.025 F après un second essai infructueux.

Monsieur le Directeur Général, je m’insurge contre cette pratique qui, à mon sens, constitue une violation des droits des consommateurs des services téléphoniques, quand on connait le revenu moyen du Burkinabè. D’accord pour un service client payant lorsqu’on réussit à joindre un conseiller, mais pas d’accord pour payer un service qui n’est pas délivré.

En plus de cela j’ai constaté une sorte d’arnaque sur les bonus octroyés aux clients par MOBICASH ou AIRTEL MONEY. Je n’arrive pas à comprendre qu’on nous donne un bonus de 200% sur une recharge de (10.000) et nous obliger à l’utiliser en moins de 24 heures. Combien de personnes au Burkina sur les 17 millions peuvent consommer 20.000 FCFA en crédit unité par jour ? Soit TELMOB et AIRTEL nous octroient les bonus pour une durée raisonnable, soit ils les gardent pour eux-mêmes.

Aussi, comment comprendre qu’un sms urgent pour savoir quelle pharmacie est de garde soit répondu une heure après ???

Je m’arrêterai ici pour ce mail et vous assure qu’il y en aura d’autres si les services ne s’améliorent pas.

Espérant que vous recevrez mon mail et mon cri de cœur, veuillez recevoir l’expression de mes sincères salutations.


NDLR : Le titre est de l’auteur

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Il y a 186 commentaires

  1. il en va de meme pour mtn en cote divoire qui nous prend pour des cons.forfait internet tres cher.heureusement que nous avons moov qui a casse les prix.mais il ya une chose que japprecie chez mtn ci,leur connexion 3g est tres rapide

  2. Vous exagerez. Combien de burkinab? sur 17 millions aussi peuvent recharger 10.000 F pour avoir bonus de 20.000F. Si c’est le bonus qui t’interesse, recharge un montant qui te permettra de tout utiliser. Par exemple, 1000F ou 2000F et le lendemain tu fais pareil ! Y a pire que ca dans la soci?t?….Eau, electricit?, carburant…