Cameroun: Le Maire de Lagdo enlevé, des rebelles centrafricains soupçonnés

 Seize personnes dont le maire de Lagdo (Nord), Mama Abakai, ont été enlevées par des inconnus lourdement armés dans la nuit de jeudi à vendredi dans la zone de Garoua-Boulai (Est) alors qu’elles étaient à bord d’un autobus, a appris APA de sources concordantes.

Une embuscade a été tendue ‘’ par des hommes au français approximatif, qui ont ensuite laissé partir le chauffeur et son convoyeur avant de fondre dans le noir avec leurs otages ‘’ aux victimes du rapt qui revenaient d’un deuil.

Jusqu’à la mi-journée du vendredi, aucune nouvelle des captifs, encore moins des revendications, n’avaient été enregistrées. Joint au téléphone une autorité préfectorale de l’Est du Cameroun, livrant ses impressions à APA,  indique n’être pas étonnée « qu’il s’agisse d’un acte perpétré par l’une des nombreuses rébellions centrafricaines qui écument la frontière est du Cameroun».

Selon l’APA, la dernière affaire d’otages entre ce pays et la Centrafrique remonte au 26 octobre dernier, date à laquelle 16 personnes, dont un missionnaire polonais, enlevés deux mois plus tôt de part et d’autre de la frontière, furent libérés et acheminés à Yaoundé.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page