Dernier acte : Me Gilbert Ouédraogo demande pardon aux musulmans

1055 60

Avec sa visite au siège de la Fédération des Associations Islamiques du Burkina(FAIB) ce 20 mars 2015, Me Gilbert Noel Ouédraogo vient de fermer le cercle de sa tournée de demande de pardon entamée depuis le 9 février.

Les autorités musulmanes étaient au siège de la FAIB pour recevoir la délégation de l’ADF/RDA. Y étaient notamment présents, Adama Nikiema, président de la FAIB et Adama Sakandé, membre du présidium et président de la communauté musulmane.

Ce dernier, prenant la parole au nom de la FAIB déclare : « Nous avons été honorés. Nous le remercions pour cette belle initiative qui a pour objet de faciliter la réconciliation entre nous. Nous sommes tous des enfants de ce pays. Quel que soit l’événement qui se déroule, nous en tant que croyants, nous pensons que c’est la volonté de Dieu qui se réalise ».

La demande de l’ADF/RDA semble avoir reçu un écho favorable auprès des responsables musulmans : « Si nous demandons à Dieu de nous pardonner, il est de notre devoir de pardonner à d’autres qui le demandent »

La FAIB a constitué la dernière étape de la tournée de l’ADF/RDA. Le bilan à faire se résume en une tournée dans les 13 régions et un voyage en Cote d’Ivoire, le tout débuté le 9 février auprès du Mogho Naaba.

Une telle démarche a son explication.  « Nous avons voulu nous adresser au peuple burkinabè, dit Gilbert Ouédraogo. Et nous avons pensé que lorsque nous avons touché la religion musulmane, lorsque nous avons touché les catholiques, lorsque nous avons touché les protestants, la religion traditionnelle et les coutumiers, nous pensons avoir touché tous les Burkinabè ».

Revenant sur le voyage en Cote d’Ivoire, il fait savoir qu’il y a été question de rencontrer la diaspora, des notables et des militants, toujours pour implorer « la réconciliation des cœurs ».

Sur les questions politiques, Me Ouédraogo préfère répondre par sa démarche actuelle qui s’inscrit dans la logique de réconciliation nationale. Mais pour ce qui concerne l’ADF/RDA, il concède que « le parti continue de fonctionner ».

Issouf NASSA

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

There are 60 comments

  1. Les sorciers oublis toujours mes les parents de la victime n?oublis jamais.prions tous ensemble pour le repos eternel de nos martyrs que certains “individus” ont d?j? oubli?s.paix ? leurs ?mes.

  2. Il na pas encore comprise seque sa veu dire la justice de Dieu. sa ces rien que le debut ils restes encore beaucoup de chose a voire. quant on vol les pauvres pour se faire riche tu finira par comprendre que seux l? que tu a voler val mieux que toi car ils ont la protection divine. notre Dieu ne dort pas.

  3. Tant pie ? ceux qui croix encore ? ce Gilbert. Hier il n’avait pas de le?on ? recevoir de personne , aujourd’hui on a le droit de ne plus croire ? lui.

  4. Que de d?ferlement de haine, sur fond de mensonges ?hont?s ? l’?gard de Me Gilbert No?l Ou?draogo!

    “Par sa faute, il y a eu des morts”, rel?ve – t-on tout au long des ?changes, de fa?on r?currente.

    Ah oui? Eh bien, dites – moi, n’avait – il le droit ? lui constitutionnellement reconnu, comme ? ses adversaires que vous ?tes, d’exprimer son avis contraire au v?tre?

    Je vous rappelle ici que l’article 7 de notre Constitution garantit la libert? de conscience, tandis que l’article 8 consacre pour sa part la libert? d’opinion.

    Il avait donc le droit, au m?me titre que vous, d’exprimer et de d?fendre son avis contraire au v?tre!

    Par ailleurs, aux termes de l’article 165 de notre Loi fondamentale, la tentative avort?e de la modification voulue de son article 37 ?tait autoris?e.

    Sur le plan strictement de la l?galit? constitutionnelle, rien ne peut ?tre retenu contre le pr?sident de l’ADF-RDA.

    ?a, c’est constant et irr?futable!

  5. Une d?marche on ne peut plus l?che. Le pardon est une chose, mais la confiance c’est un autre d?bat qu’il ne gagnera malheureusement pas de si t?t. S’il avait ?cout? son coeur de vrai Burkinab?, certains de nos fr?res ne seraient pas morts ? ce jour lors des 30 et 31 octobre 2014.

  6. Fidel Noutehou |

    Aimons nous les uns les autres quelque soit notre race, notre origine. Partager mais surtout comprendre. Pardonnez, car la tolerance n'est pas une faiblesse.Et la paix, c'est un comportement. meme si tu refuse le dialogue et opter pour la violence, apres la violence il faut toujours dialoguer. la patience est plus fort que la vengeance et la reconsiliation l'est plus que la division. retiens ca, ce sera la sante pour tes muscles.

  7. Je crois que c’est pas fini. Il y a surement d’autres couches sociales qui l’attendent. Animistes, boudhistes, ath?es, etc!

  8. Il a la politique ds son sang. Il est habitu? ? gerer les affaires juteuses du pays ? tel point qu’il veut vite vite faire endormire les populations et commencer vite vite pourque ?a ne l’echappe pas. Il demande pas le vrai pardon, parcequ’il veut commencer la campagne pour la presidentielle 2015. Il est maudit

  9. Il n’a qu’? demander pardon aux animaux et ? la savane enti?re si il veut! Comme il n’a de le?ons de politiques ? recevoir de personne… peut ?tre qu’eux ils vont lui dire ce que les hommes n’ont pas pu le convaincre d’?viter.

  10. Il n’a qu’? demander pardon aux animaux et ? la savane enti?re si il veut! Comme il n’a de le?ons de politiques ? recevoir de personne… peut ?tre qu’eux ils vont lui dire ce que les hommes n’ont pas pu le convaincre d’?viter.

  11. Idrissa Yougbar |

    Gilbert est malade et il doit se faire soigner et ne plus revenir sur la sc?ne politique. Ses m?thodes sont d?pass?es. trop de calculs qui c?dent aux d?sordres organis?s.

  12. Faut pas que la comuneaut? musilmans gate le nom de l’islam,l’islam c’est la paix et la tolerance et no la mandicit? qu’ils font on a vu Gilbert aller chez les catholic mais il y avait aucune table garni l’islam ne pas la religion de ventre

  13. Je ne verrai plus jamais,jamais,jamais mon cher et camarade Gaston Karambiri tu? par sa faute.Donc pardon unitil.Il faut qu’il reveille ceux qui sont morts par sa faute d’abord!