Charles Taylor restera dans sa prison de Durham, au Royaume Uni

345 0

Transféré en octobre 2013, dans la prison de Durham, au Royaume uni, après sa condamnation à 50 ans d’emprisonnement pour crimes contre l’humanité, Charles Taylor, l’ex-président liberien réclamait depuis plusieurs mois de rejoindre la prison de Mpanga au Rwanda.

Pour justifier, cette demande, sa défense a mis en avant le fait que Charles Taylor ne pouvait pas recevoir de visites de sa femme et de ses trois dernières filles. Les services d’immigration britanniques refusent en effet de leur délivrer un visa, sous prétexte qu’elles risquent de rester en Angleterre après leur visite. Pourtant, la visite familiale fait partie des droits des détenus.

Le tribunal spécial a indiqué être désormais disposé à apporter une assistance à la famille Taylor, en l’occurrence son épouse dans le renouvellement de sa demande de visa. Ce qu’elle aurait refusé.

A 67 ans, Charles Taylor a été condamné par le tribunal spécial pour la Sierra Léone pour son rôle durant la guerre civile dans ce pays. Ce conflit a duré 11 ans pour prendre fin en 2002 et a fait plus de 50 000 morts et des milliers de mutilés.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : BBC NEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre