Situation de la SOSUCO : L’appel de détresse des associations de consommateurs

702 39

La SN-SOCUCO, société burkinabè de production de sucre, est au bord de la faillite. Elle n’arrive plus à écouler sa production. L’inondation du marché par le sucre importé en serait la cause. Dans cet appel, les associations de consommateurs s’adressent aux autorités et proposent des solutions pour sortir la SOSUCO de sa détresse.

Nous avons suivi avec amertume et intérêt la situation catastrophique que vie la SN-SOSUCO (Société Sucrière de la Comoé) en effet la mévente du sucre qui peut entrainer la fermeture de l’usine est inacceptable et innavigable.

En partant des postulats que c’est une société nationale qui emploie plus de 5000 travailleurs et que plus rien ne sera comme avant !

Nous associations de consommateurs : Association des Consommateurs du Burkina(ACB), Ligue des Consommateurs du Burkina(LCB),et Vigi-Consommateurs, déplorerons cette situation et demandons avec fermeté au gouvernement de la transition d’agir au plus vite pour sauver un fleuron de notre économie « aux USA on parle de  patriot act et en France de préférence française »

Nous exigeons :

  • La suspension immédiate d’importation de sucre jusqu’à épuisement des stocks de la SN-SOSUCO
  • le respect de l’accord en vigueur entre les importateurs de sucre et la SOSUCO de telle sorte que notre société nationale puisse continuer à exister et faire vivre les travailleurs de la canne à sucre de la Comoé.

Pour rappel l’accord autorisait l’importation de sucre en complément de la production de la SOSUCO, ce qui permettait à la SOSUCO d’exister et aux importateurs d’éviter la pénurie par l’apport complémentaire.

Les organisations de Consommateurs constatent que cet accord n’est pas respecter et le Burkina est inondé de sucre de provenance et qualité douteuse fraude aidant au détriment de la SOSUCO qui emploi plusieurs milliers de Burkinabè et renfloue les caisses de l’état.

  • Que des mesures dissuasives soient prisent contre les contrevenants qui mettent en péril l’existence de nos unités, par égoïsme et cupidité.

Les associations de consommateurs restent vigilant à se sujet et donneront de la voix pour sauver nos entreprises dont les travailleurs sont des consommateurs.

Le consommons et produisons Burkinabè est à l’ordre du jour maintenant et tous les Burkinabè doivent se l’approprier pour notre développement.

Dans ce même ordre d’idée nous demandons aux autorités de prendre des initiatives pour la transformation et la consommation de notre coton au Burkina.

En effet nous sommes le 1er producteur de coton et nous n’avons pas d’unité de transformation de notre coton, ni de mesures incitatives à la consommation de notre coton (port de faso danfani), alors que cela peut être source de développement à tout les niveaux.

Pour une consommation citoyenne, consommons d’abord Burkinabè !

ACB 

LCB

VIGI-COSOMMATEURS

Ouagadougou, le 29 mars 2015


NDLR : Le titre est de la Rédaction B24



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 39 commentaires

  1. Mr Mohammed Kadafi si nous voulons augmenter la qualit? des prestations de services de nos entreprises nous n’avons pas le choix. Prenons exemple dans le domaine de l’?nergie de la telecommunication des brasseries et bien d’autres. Une concurence conduit directement a l’augmentation des qualit?s de services comme je l’ai dis et a une reduction considerable du cout du produit pour les consomateurs. Alors va toi m?me pens? et revien discuter!
    Merci H?chim Baguignan pour ton commentaire sans lequel j’aurais peut ?tre pas vue celui de l’autre!

  2. Tu as raison Hamidou Sankara,je dirais meme que le burkinabe n’a pas les moyens d’acheter le sucre venant de chez lui.Cassez le prix du sucre et vous verez qu’en 6 mois la sosuco sera debout meme si se sera pas la grande forme.

  3. La sosuco tombe parcequ’une bande de sans foi ni loi inonde le pays avec du sucre import?, voila la r?alit?.Augmentation la taxe sur certains produits ? l’import pour favoriser nos produits locaux.

  4. D?sol? de ne pas partager votre avis. En de pareille circonstances on ferme les fronti?res au sucre import? pendant un certain temps pour permettre ? la soci?t? de retrouver son ?quilibre. Le consommateur lui n’ach?te qu’en fonction de ses capacit?s.

  5. D?sol? de ne pas partager votre avis. En de pareille circonstances on ferme les fronti?res au sucre import? pendant un certain temps pour permettre ? la soci?t? de retrouver son ?quilibre. Le consommateur lui n’ach?te qu’en fonction de ses capacit?s.

  6. je ne suis ni un expert ? la mati?re,que la soci?t? locale du sucre casse le prix,et une interdition d’importation du sucre par des particuliers,avec brakina et ses gr?v nous consommons la bi?re des pays voisins,qui pert dans ?a?nos soci?t?s.

  7. je ne suis ni un expert ? la mati?re,que la soci?t? locale du sucre casse le prix,et une interdition d’importation du sucre par des particuliers,avec brakina et ses gr?v nous consommons la bi?re des pays voisins,qui pert dans ?a?nos soci?t?s.

  8. La chert? du sucre est du fait des facteurs de production et de l’imp?t. Nous sommes enclav?, l’?lectricit? et le fuel co?tent tr?s chers. Il manque des moyens de transport ad?quat, etc.

  9. Desol? nous les consommateurs sommes coupables de cette situation. Il suffit q chacun n’ach?te que le sucre de la sosuco et le gouvernement n’aura m?me pas besoin de prendre des mesures. Soyons patriotes

  10. Oui leur sucre et de tr?s mauvaise qualit? et l’emballage bidon qui nous est servi… Si le produit est de qualit? m?me cher nous allons le consommer mais ne compter pas sur nous pour un produit de mauvaise qualit

  11. il faut reconnaitre qu’au burkina on a toujours voulu escroqu? la population dans dans tous les domaines, exemple la brakina, l’essence, le ciment, l’?cole… on gonfle les prix pour fatigu? la population et remplir la poche de certaine personnes. si les travailleur ?taient bien pay? on peut comprendre. mais rien de tout ??. si non comment vraiment comprendre que du sucre venant d’ailleurs co?te moyen cher que ce qui est fait ici ?c’est le m?me pour les piles (winer)

  12. Mrs Moustapha Zour? le kilo de sucre dont vous faite cas ici est surement du sucre en poudre. Le kilo a 900f l? c’est du sucre en poudre rafin? de la SOSUCO c’est different du sucre qu’on vous vend ? 500f le kilo. Le paquet du sucre en carreau de la sosuco co?te normamlement 750f+ou- 50f. Si quelqu’un vous le vend au del? de se prix vous aviez le droit de vous plaindre Mrs.
    Vaut mieu consomm? ce qu’on produit ici car ce n’est pas evident que le sucre import? soit de bonne qualit

  13. Au fait il faut revenir a la r?alit? du Faso car ces gens qui vendait le sucre cher avait pr?vu ?a apr?s eux ces la merde.mais si cette soci?t? ferme ?a sera la d?solation pour tous ces jeunes qui y travaille.

  14. C’est que le peuple a toujours ?t? exploit? par les soci?t?s sur place.
    Comment un produit import? co?te 2 fois moins cher qu’un produit transform? sur place?
    Dans ma localit?,1kilo de sucre import? coute 500f et 1kilo de sucre local coute 900f.
    Donc avec un 100f de plus sur le prix du sucre local,tu 2 kilo de sur import?.
    Juez en vous meme.

  15. Voil? a quoi nous m?ne les situations de monopoles sinon comment explique ton cette situation de d?clin de nos socit? d’Etat! Il faut que quelque chose soit fait pour prot?ger nos soci?t? contre les agissements de certain op?rateur ?conomic mafieu! Les monopoles doivent ?tre interdit et ceux dans tous les domaines afain de donner la chance a tout le monde sp?cialement aux jeunes et aux femmes afain qu’ils puissent s’?panuire.

  16. Karambiri, c’est justement parce que on ne consomme pas le sucre Sosuco que ?a revient ch?re. C’est la propension ? consommer moins qui fait qu’on sera toujours esclave des autres. On pr?f?rent les CD pirat?s aux originaux. Changons un peu de mentalit? et encouragons la productions locale en acceptant de payer un peu plus. Cela y va de notre int?r?ts ? tous: industrialisation= Cr?ation d’emplois. Sinon les jeunes africains prendront toujours des pirogues pour aller chercher du travail en Europe.

  17. J n sai pa ou habite Mrs Pecson Pecsony Karambiri mais ts c k j sai c k ns on achete a waga le paquet du sucr SOSUCO a 750f. Epuis c k les gens n save pa c’est k sa teneur en sucr es plus k cel du sucr importer, otrma di l? o? on doi metr 5 caro d sucr sosuco, pr l sucr importer il fo o moins 6 ou 7 caro. Jai moi mem fai la remark, dc o finish le sucr SOSUCO redevien moins chere.

  18. Excellente analyse mon fr?re, tant que la SN-SOSUCO ne baissera pas ses prix, c’est avec joie que nous consommerons le sucre import? m?me fraud?. Nous citoyens lambda, nous voulons des produits de bonne qualit? et accessibles a tous. Et je pr?viens que le monopole d’un produit au Faso on en veut plus.

  19. Vous aviez toujours aim? ce qui est import?s mais est ce que vous ?tes s?r de la qualit?? C’est dans ?a la on va accus?s un autre ” OBOUF ” apr?s!!!! Alors que c’est ce que vous demandez.

  20. s’il veulent kil ferme la. Sosuco
    comment se fait il que le sucre national co?te deux foi plus ch?re que le sucre import?
    moi perso je pr?f?re pay? le sucre saint louis a700f le paquet que le sucre de sosuco a 1200f le paquet
    Un peu de bon sens et prener les gens au s?rieux tchiiiiiipppppppp

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *