A Tunis, les Burkinabè perpétuent le FESPACO

127 0

Les étudiants et stagiaires burkinabè en Tunisie ont une fois de plus tenu leur pari en organisant le Mini-FESPACO tenu du 24 au 27 mars dernier à Tunis.

Placé sous le patronage de Pauline HIEN WINKOUM, ancienne ambassadeur du Burkina Faso en Tunisie, représenté par Alizeta OUEDRAOGO, ce FESPACO en miniature, a été organisée par AESBT (Association des Etudiants et Stagiaires Burkinabè en Tunisie) en partenariat avec la Maison des Droits des Migrants et l’Association Culturelle Afrique Méditerranéen sous le thème « Intégration et Panafricanisme ».

Par ce thème, les étudiants burkinabè ont voulu inviter leurs camarades de toutes les nationalités à s’inspirer des luttes panafricaines afin de pouvoir vivre une véritable intégration africaine.

A l’image des festivaliers à Ouaga, Tunis a été marqué 4 jours durant, par l’idéal panafricaniste à travers des projections de films, un concours court-métrage et une galerie marchande permettant aux « mini-festivaliers » de s’y retrouver pour des échanges. Au total sept,  films ont été projetés dont deux en présence de leur réalisateur.

Le premier, « Ouagadougou, la capitale du cinéma » du Tunisien Mohamed Challouf a été à l’honneur lors de la cérémonie d’ouverture. Ce film-documentaire retrace l’évolution du FESPACO et y apporte un regard critique notamment sur les objectifs visés par le FESPACO.

Le second,   « Boza » réalisé par Walid Fallah traite des questions liées à l’immigration. Suite à la projection de ce film, une table-ronde a été animée par la Maison des Droits des Migrants et des participants du Forum Social Mondial qui a eu lieu dans la même période à Tunis.

La principale innovation de cette 3e édition a été le lancement du concours de court-métrage. Il s’agit pour les participants de réaliser un film amateur de 5 minutes à l’aide des Smartphones et des logiciels libres de montage portant sur l’intégration en Tunisie. Pour cette première édition, le palmarès se présente comme suit.

L’Etalon d’or de Yennega décerné au trio Ange Freddy N’GUESSAN, Ismaël FAMA et Yann OBOU tous les trois de la Côte d’Ivoire. L’Etalon d’argent n’a pas été décerné. Quant à l’Etalon de bronze, il revient également à un trio, en l’occurrence Emanuel BAKYONO, David OUEDRAOGO et Phillippe ZOMBRE du Burkina Faso.

L’Association des étudiants et Stagiaires Burkinabè en Tunisie a une fois de plus réussit sa 3eme édition du mini-FESPACO, exportant ainsi l’un des évènements culturels les plus prisés et les plus représentatifs pour le Burkina Faso.

Hubert BAMBARA, le président de l’AESBT, exprimera sa gratitude à toutes ces personnes de près ou de loin ont contribué à la réussite de son FESPACO, malgré quelques écueils techniques et administratifs.

Rendez-vous est donc donné pour la prochaine édition.

Pour Burkina 24

HDLC correspondant,

Avec

COMPAORE Charles Isaac

Président du comité d’organisation,

Emmanuel BAKYONO

 Secrétaire général AESBT

Hubert DeLorenzo COMPAORE

Correspondant de Burkina 24 en France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre