Brakina/Sodibo : Un accord a été trouvé

1031 18

Les travailleurs et la direction de la Brakina/Sodibo sont arrivés à une attente pour mettre fin à la crise qui secoue l’entreprise et menaçait de priver les Burkinabè de leur bière. Le PDG du groupe Castel, Pierre Castel, présent à Ouagadougou, a conclu un accord avec les grévistes qui bénéficient d’une augmentation de 15% et une prime pour la reprise du travail dès ce mercredi.

L’information a été donnée par le PDG de Castel à l’issue d’une audience avec le Président du Faso, ce 31 mars 2015.

«Nous sommes parvenus à un accord. J’ai bien fait comprendre à ces messieurs (personnel de la Brakina, ndlr) que ce qu’ils me demandaient était impossible. Je ne pouvais accepter. Par contre, j’ai accepté quelque chose qui est raisonnable.

Nous avons trouvé un accord signé de toutes les parties. Et je pense que le problème est réglé car il devenait très très grave. Les implications de cet accord : on leur offre une augmentation de 15%. Je leur donne une petite enveloppe de reprise du travail», a confié Pierre Castel à la presse, rapporte l’AIB.

Les grévistes risquaient le licenciement et la fermeture de l’usine s’ils avaient refusé cette entente, a indiqué le PDG.

«Dans le cas où il n’y aurait pas eu de solution, j’ai déjà prévenu le personnel que automatiquement, je licenciais tout le monde et fermais l’usine. (…) Ça leur a fait peur un peu. Je crois qu’on est arrivé à un compromis raisonnable», a-t-il en effet affirmé, toujours selon l’AIB.

Le PDG du groupe a Castel a indiqué que l’embouteillage commencera dès ce mercredi matin et les travailleurs sont priés de s’activer pour refaire les stocks dans les magasins.

Un agent de la BRAKINA/SODIBO, joint par Burkina24, a confirmé ces informations et indiqué que les syndicats avaient fait le bilan de la convention dans l’après-midi de ce mardi aux travailleurs. Il indique être satisfait surtout de la prise en compte de la « dimension  humaine » des employés au sein de l’entreprise.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

There are 18 comments

  1. Agent Brakina |

    Au sein des travailleurs, ceux qui avaient peur de licenciement ou de fermeture ne d?passait pas les 10% de l’ensemble des gr?vistes. Pour vous dire que quand burkinab? est d?termin? c’est pour de bon. Castel dit avoir fait peur aux travailleurs car il connait les burkinab?s, il sait que beaucoup de jaloux allait le soutenir. Mais ce qu’il faut retenir est que c’est des t?tes qui travaillent pour que vous buvez sans craindre un risque de sant?, bande d’idiots. On comprend pourquoi Blaise avec ses compagnons ont tout pi?. Vous connaissez comment les gents travaillent ? la sodibo/ brakina? Castel en fermant Brakina allait partir pleurer ? paris jusqu?? la fin de sa vie. Ce que le Groupe gagne au Burkina Dieu seul sait et pourtant c’est la grille salariale depuis 1977 qui existe. Le DG connait les burkinab?s pour avoir fait d?j? 8ans ici, en publiant les avantages, il savait que cela allait faire du bruit car c’est un pays rempli d?idiot et jaloux. Allez y demander en RCI, quant il sont aller en gr?ve en 99 il ont doubler leur salaire par ce que les ivoiriens ne sont pas m?chants entre eux. Au temps de Blaise quand CASTEL vient il rentre ? KOSYAM sans demande d?audience et donne des ordres. Cette fois ci ont l’a fait venir ? l’usine rencontrer les repr?sentants des travailleurs par notre force et notre solidarit? ? ne pas fl?chir. Dor?navant le travailleurs est respect? et sera ?couter c’est ?? l’essentiel.
    Les 15% c’est pour une sortie de crise et les n?gociations continuerons et si sa bloque ont va relancer notre mot d?ordre encore car il nous faut coute et coute notre convention d??tablissement dans un bref d?lais.En faisant cette lutte, on peut perdre nos emplois, mais s’ il y a gains de cause cela profitera ? nos fr?res ou nos enfants qui vont venir apr?s. Un vrai combattant risque toujours pour les g?n?rations ? venir. Si nous burkinab?s on d?cide de chasser Blaise ? midi pil, ce n’est pas pour laisser des ?trangers nous brimer sur nos droits dans ce pays. Sauf monter sur nos cadavres. Avec le r?gime pass?, le patronat pouvait proposer une augmentation et nos dirigeant bloquent pour faire campagne electorale avec, ?? aussi on ?tait accourant. C’est OBOUF qui est bon avec les burkinab?s en g?n?ral.

  2. le PDG est venu vous ne l’avez pas tenu t?te?le PDG est trop direct « si vous ne voulez pas je licencie tout le monde et je ferme l’usine »ravi qu’un accord soit trouve

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *