Transport : Les chauffeurs routiers marchent pour leurs conditions de vie

464 13

Transport : les chauffeurs routiers battent le pavé pour exiger l’application de la convention collective sectorielle

Qu’est ce qui se passe ? C’est la question que l’on peut se poser lorsqu’on fait un tour du coté de la place de la Révolution ce mardi 31 mars 2015. En effet, ce lieu a été investi de manifestants (des chauffeurs routiers) avec pour objectif de faire savoir leur mécontentement.

Après que leurs confrères de Bobo-Dioulasso aient montré leur raz de bol ce lundi, les chauffeurs routiers de la ville de Ouagadougou se sont mobilisés pour marcher afin d’exiger la mise en application de leur convention collective sectorielle.

Ainsi, « Tracasseries routières, sécurisons nous au lieu de nous racketter », « l’application de la convention collective sectorielle des transports pour un travail décent, en avant », « réduction du coût des temps au permis « E », CFTRA dégage », ce sont entre autres les slogans que l’on peut lire sur les banderoles brandies par les manifestants pour montrer qu’ils ne sont pas satisfaits de leur environnement de travail.

La preuve, Mamadou Bamogo, secrétaire général aux relations extérieures de l’Union des chauffeurs routiers affirme que depuis la signature de la convention collective sectorielle le 6 décembre 2011, aucune action n’a été menée pour son application. Et il soutient que cette marche a pour but «d’attirer l’attention des décideurs».

Il faut noter que cette marche des chauffeurs routiers part de la place de la nation jusqu’à la direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM) où un mémorandum doit être remis au ministre des transports, avant le retour à la Place de la Révolution.

Bienvenue APIOU

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 13 commentaires

  1. Ce qui est d?plorable en ces temps ci, on semble m?conna?tre les droits des autres . Pourquoi barrer les voies publiques pour des revendications sectorielles? Si leur cause est juste ce qu’on ne leur denient pas mais en quoi le citoyen lambda doit p?tir d’un conflit entre employeurs/employ?s. Vivement que chacun se ressaisisse

  2. C est devenu le brin dans ce pays plus aucune autorit?… Pourquoi ne pas attendre la transition men?e son action pour des ?lections libres et transparentes… Et faire ces r?clamations au nouveau gouvernement qui arrivera???

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *