Pluviométrie via téléphonie mobile : Des novices apprennent

322 0

A la suite de l’atelier  qui a duré deux jours, place à la formation des participants sur l’utilisation du téléphone portable dans la mesure de la pluviométrie. Cette  formation de deux jours a pour but d’apprendre aux participants venus d’horizons divers à Ouagadougou d’approfondir les connaissances pour les uns et de s’initier pour les autres.

Le premier atelier de Rain Cell Africain (consortium de scientifiques de différents instituts de recherche et d’universités) a eu lieu les 30 et 31 mars 2015. Pour les organisateurs, il était important de pouvoir transmettre ce savoir aux jeunes chercheurs venus prendre part au présent atelier de présentation des résultats. Il s’agit notamment de l’utilisation du téléphone portable dans la mesure de la pluviométrie.

Des novices et des experts en formation : Au cours de cette école thématique, il sera question d’initier les participants qui pour la première fois dans le long processus de leur formation mais également permettre à ceux qui ont déjà des connaissances de base de les approfondir pour mieux exploiter les données qu’ils auront à traiter.

« On s’attend à ce qu’il deviennent des spécialistes de la question. C’est une nouvelle technologie et nous avons besoin de nouvelles personnes pour la porter», a dit le Pr François Zougmoré de l’université de Ouagadougou.

 Pour Christian Chwala,  diplômé en physique allemand (formateur)  qui a longtemps travaillé sur l’utilisation de cette technologie,  ce n’est pas un système direct de mesure de la pluviométrie. Tout au long de la formation il sera question d’apprendre aux participants le rapport existant entre l’atténuation du signal des réseaux de téléphonie mobile et le taux de pluie.

 «  Ainsi, il est important pour nous de connaitre ce rapport autant que possible et c’est ce que nous allons leur faire savoir (…) et étudier le comment de la dépendance du rapport de la température et de bien d’autres facteurs. Et donc, il est très important de comprendre ce rapport-là ».

Oui KOUETA (stagiaire)

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre