Transition : L’ex-opposition et l’ex-majorité chez Michel Kafando

294 17

Le président de la transition Michel Kafando, a reçu ce vendredi 3 avril 2015, les leaders et les représentants des partis politiques de l’ex-opposition et de l’ex-majorité. Composés de l’Unir/PS, de Le Faso Autrement, l’UPC, le PDS/Metba, du MPP, de l’AF/RDA, de l’UNDD et du CDP, cette audience a pour objet de faire un point sur le processus de la transition débuté il y a de cela 5 mois environ.

Séparément, c’est sous cette forme que les partis politiques légalement reconnus au Burkina ont été reçus par le président de la transition Michel Kafando. Pour ce face-à-face entre le président et les leaders et représentants des partis politiques, c’est ceux de l’ex-opposition regroupés dans le Cadre de concertations des partis politiques qui ont été reçus premièrement.

Composés entre autres de Me Bénéwendé Sankara, de Clément Sawadogo, de Etienne Traoré, de Ablassé Ouédraogo, la première audience a duré environ une heure.

Pour les représentants de l'ancienne opposition, la question de la révision du Code électoral revient en dernier ressort au Conseil national de la transition © Burkina24
Pour les représentants de l’ancienne opposition, la question de la révision du Code électoral revient en dernier ressort au Conseil national de la transition © Burkina24

Selon Etienne Traoré, porte-parole du groupe, le président de la transition a bien voulu rencontrer cinq partis politiques de l’ancienne opposition et 3 partis politiques de l’ancienne majorité pour échanger à mi-parcours sur ce qui s’est fait, qui est en train de se faire et de recueillir des propositions sur la transition.

A la question de savoir quelles ont été les propositions que l’ex-opposition a eues à faire au président de la transition, Etienne Traoré président du PDS/Metba n’a dit mot. «On vient de sortir de l’audience, on lui fera des propositions précises », a-t-il ajouté.

La question du projet de loi sur le code électoral a été aussi discutée, pour le porte-parole, « cette question appartient au CNT ». «Nous en avons parlé mais c’est au CNT qui en dernière analyse prendra les décisions qu’il faut », a indiqué le porte-parole.

Même son de cloche pour les partis de l’ex-majorité

Après environ une heure d’échanges avec le président de la transition, Léonce Koné, président du directoire du CDP, accompagné de cinq personnes notamment Me Gilbert Ouédraogo, de Mamadou Dabo, de Eddie Kombiégo se sont présentés aux journalistes.

Pour eux, il a été question de l’Etat de la transition et des difficultés qu’elle traverse.

«Nous avons indiqué au président notre volonté de faire en sorte que le climat dans le pays soit un climat qui prépare à des élections démocratiques, inclusives, ouvertes à tous les partis politiques », a laissé entendre le président du directoire de l’ancien parti au pouvoir.

Bienvenue APIOU

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 17 commentaires

  1. Kouka zare , fais pardon laisse les martyrs reposer. pardon pardon pardon mille fois. Ne les utilise pas pour un chantage politique . Pardon kouka.
    Paix ? l ?me des martyrs.

  2. L’essentiel que le jeu d?mocratique soit le maitre-mot des prochaines ?lections, c’est a dire quelles soient inclusive permettant a tous partis politiques de s’exprimer. Notre pays gagnera ainsi en maturit? d?mocratique

  3. Affirmatif, Observatrice. Nous remporterons ces ?lections pour rappeler aux uns et aux autres que seul le peuple peut donner et reprendre le pouvoir ? travers les urnes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre