Arrestations au Burkina : « Il faut qu’on nettoie un peu »

669 0

A la suite d’investigations conjointes de la Gendarmerie et de la Police Nationale, plusieurs arrestations ont eu lieu. Les investigations continuent en vue d’interpeller d’autres personnes soupçonnées de délits similaires. Burkina24 a mené un  micro-trottoir pour recueillir les avis de quelques  Ouagalais sur le sujet.

Mathieu Ouédraogo 

« Il n’y a même  pas la peur »

Mon avis est que je suis d’accord avec ces arrestations. Ils ont commis des délits pas possibles. Il y a eu des détournements, il y a eu tout.

MathieuA l’endroit surtout des maires, ce sont les parcelles de misérables comme nous qu’ils prennent et les vendent aux riches. Nous, qui n’avons rien, qui dormons dans les zones non loties, nous serons les derniers à avoir une parcelle.

Il y a d’autres qui n’en auront pas. Il faut donc que le gouvernement continue de mener les actions allant dans ce sens. Il y en a beaucoup. Nous sommes d’accord avec eux, la population est d’accord avec eux. Il n’y a pas de raisons, il n’y a même  pas la peur. Qu’ils continuent seulement. Nous les soutenons dans ces actions.

Herman Zoundi 

“C’est pour mettre les pendules à l’heure”

Moi je pense que c’est une bonne idée. Ils ont bien fait. Cela va amener les autres à bien travailler pour que le pays puisse avancer. Il y avait des trucs qui se passaient depuis, qui n’étaient pas bon mais grâce à eux on a pu tout découvrir. Les autres doivent avoir maintenant l’idée de travailler pour faire avancer le pays.

 ZoundiC’est normal qu’on les arrête puisque ce qu’ils faisaient avant, c’était de la corruption. Et ce que la Transition veut faire, c’est mettre une croix sur toutes ces pratiques. On les félicite pour leur travail. Ils n’ont qu’à continuer à travailler sur tout. Cela permettra aux jeunes d’avoir de la place. Moi je ne dirai pas que les arrestations sont ciblées. C’est pour mettre les pendules à l’heure.

Nignan Ibrahim 

“Je ne pense pas que cela puisse fragiliser la Transition”

Je trouve que c’est assez normal, parce qu’il y a assez de choses qui se sont passées dans ce pays-là. Ces gens-là, n’ont pas contribué à l’avancement du Burkina Faso.Si nous prenons le cas de Salif Kaboré, il a d’abord été directeur général à la SONABEL, ensuite ministre. Il a promis depuis longtemps l’arrivée d’un groupe électrogène. Il nous ramène un groupe qui ne marche pas. Nous sommes actuellement dans ces états.

  Il y a les coupures dans les quartiers actuellement  à Ouagadougou. Nous subissons ce qu’il a fait. Il nous a tout le temps promis, mais rien n’a été fait. Pourquoi ? Là est le problème. Moi je trouve que c’est assez normal de les arrêter. Et les maires qui prenaient les parcelles à leurs propres comptes.

NignanCe n’est pas normal, cela ne se fait pas. Il y a des fonctionnaires qui souffrent pour avoir des parcelles. Ils peuvent avoir deux parcelles pour eux-mêmes. Mais 10 parcelles, moi je trouve c’est grave. Je ne pense que la Gendarmerie viendrait arrêter quelqu’un par simple plaisir. Elle a dû mener des enquêtes, il y a des preuves qui sont là.

 Et ces preuves-là prouvent qu’il y’a eu surfacturation sur des marchés publics de l’Etat. Il faut que les Burkinabè sachent ce qui se passait avant. Où est passé l’argent du contribuable. Nous sommes en 2015 et Ouagadougou a toujours des problèmes d’électricité. C’est comme si nous étions en 1990 ou en 2000. Le soleil nous tape tous les jours. Pourquoi ne pas l’utiliser ? Et nous sommes dépendants de certains pays. Les pays voisins ne seront toujours pas là pour nous.

 Il faut qu’on se débrouille nous-mêmes. Je ne pense pas que ces arrestations puissent causer des troubles. Tout le monde a besoin de savoir ce qu’ils ont fait avec cet argent quand ils étaient ministre. Pourquoi ils ont surfacturé. Les gens ont besoin de savoir. Et je ne pense pas que cela puisse fragiliser la Transition.

Kabré Paul 

“Il faut que tout soit clair”

Moi je pense qu’on n’arrête pas quelqu’un pour  rien. Il y a des preuves. Si on t’arrête, c’est parce qu’il y a eu quelque chose. On ne procède pas à des arrestations sans avoir mené au préalable des investigations. Ces personnes-ci doivent se débrouiller pour expliquer au peuple ce qui s’est réellement passé pour que tout soit éclairci.

Le pays ne doit plus être comme avant. Il faut que tout soit clair. Je pense que le gouvernement a pris une bonne décision pour nettoyer tout parce qu’il y a trop de désordre. Il faut qu’on nettoie un peu. Quant à moi, je félicite le gouvernement.

Oui Koueta (stagiaire)

Benié APPIA (stagiaire)



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *