Smarty sera présent à la 8e édition du Femua

670 0

La huitième édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA 8), prévue du 21 au 26 avril prochain est officiellement lancée le 27 mars dernier à Abidjan.

“Le thème de cette édition est consacré à l’intégration et au rapprochement des peuples, nous sommes dans une année électorale en Côte d’Ivoire et il est important de cultiver ‘le vivre ensemble’. Nous voulons le montrer à travers les artistes que nous invitons, nous montrer que la musique peut également contribuer au rapprochement des peuples”, a indiqué Asalfo.

Kadré Désiré Ouedraogo, Président de la Commission de la Cedeao a accepté d’être le parrain de cette édition pour célèbrer les 40 ans de cette institution sous-régionale afin de lui apporter son soutien. L’émission “Couleurs tropicales”, diffusée sur Rfi et qui a lancé le groupe, fêtera également ses 20 ans à Anoumabo. Pendant toute la durée du festival, l’animateur Claudy Siar va faire le show avec le public.

Comme innovation de l’édition 2015, le FEMUA va se tenir sur trois lieux, Anoumabo (Marcory), Plateau et Koumassi. Au plateau ce sera au Centre Culturel Français devenu Institut Français, que vont se tenir des spectacles.

13 artistes sont attendus à cette 8e saison : Neuf artistes venus de 7 pays d’Afrique dont Smarty du Burkina Faso. Il fera partie du gotha d’artistes dont Fally Ipupa (RDC), Bracket (Nigeria), Freshlyground (Afrique du Sud), Joel Sebunjo (Ouganda), Philip Monteiro (Cap Vert), Habib Koïté (Mali) et les artistes Bailly Spinto, Antoinette Konan, Ras Goody Brown et Zouglou Makers pour la Côte d’Ivoire.

Zaho et Meta and Cornerstones représenteront respectivement la France et les Etats-Unis. Les différents artistes joueront à deux reprises cette année.

Le FEMUA, c’est aussi un côté social et sportif. Au plan social, les organisateurs offrent chaque année une école primaire. Cette année, en partenariat avec le conseil café-cacao, c’est une école de six classes qui sera construite dans l’ouest du pays, zone la plus touchée pendant la crise post-électorale.

Sur le plan sportif, plus de 7000 participants sont attendus pour un cross populaire dont le départ sera donné à Anoumabo et l’arrivée prévue à Koumassi. Il y aura aussi le tournoi de la CEDEAO.

Le FEMUA s’ouvrira à Anoumabo et se clôturera par un concert à la place Inch’Allah dans la commune de Koumassi à Abidjan. 100.000 festivaliers sont attendus par jour à cette 8è édition.

Depuis sa création en 2008, le festival a déjà permis la construction de deux écoles (l’une primaire et l’autre maternelle) et des dons financiers et matériels à divers organismes tels que les hôpitaux ou encore les orphelinats de Côte d’Ivoire.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *