Burkina : Des OSC demandent à la communauté internationale de “respecter le peuple burkinabè”

926 57

Des organisations de la société civile ont organisé une conférence de presse ce 15 avril 2015 pour réitérer leur soutien  à la transition, rappeler le bien-fondé du Code électoral et demander la communauté internationale de soutenir le peuple burkinabè.

Marcel Tankoano du Mouvement M21, Safiatou Lopez de l’APDC, Idrissa Nogo du Mouvement plus rien ne sera comme avant, entre autres, ont réitéré leur soutien à la transition et au Code électoral voté ce 7 avril 2015 et qui rend inéligibles aux prochaines élections, toutes les personnes ayant soutenu le changement anticonstitutionnel au Burkina.

Pour ces organisations, l’esprit de ce Code électoral répond aux “aspirations” des Burkinabè, traduites lors de l’insurrection populaire. « La nouvelle loi électorale met les partis politiques sur un même pied d’égalité », indique le porte-parole des OSC, Idrissa Nogo.

Elles ne semblent toutefois pas avoir apprécié les récents propos des ambassadeurs et des représentants de la Communauté internationale sur ce texte.

“L’inclusion ne veut pas dire impunité”, a déclaré Idrissa Nogo  dans la déclaration commune des OSC.  La France, le Sénégal et les Etats-Unis ont eu leur part du … message. A Macky Sall, président sénégalais, les organisations de la société civile demandent d’abord de libérer Karim Wade, le fils de l’ancien président sénégalais, Abdoulaye Wade, candidat à la présidentielle, mais condamné par la justice sénégalaise.

«Qu’il commence par libérer d’abord Karim Wade avant de nous adresser la parole », déclare Idrissa Nogo. Quant à la France, il lui a été demandé de se remémorer la révolution tunisienne qu’elle a “mal appréciée”.

En ce qui concerne les Etats-Unis d’Amérique, les OSC leur demandent de soutenir le peuple burkinabè. « C’est une grande nation que nous respectons et nous demandons aux Etats-Unis de supporter le peuple burkinabè”,  a suggéré Idrissa Nogo, au lieu de soutenir Djibrill Bassolé dont les OSC demandent la déchéance du grade de général.

Les animateurs de la conférence de presse disent ne pas avoir de “force” pour défier la communauté internationale, mais “nous demandons qu’on respecte le peuple burkinabè”.

Pour le reste, les OSC déclarent être décidées à défendre la transition. Elles ont appelé l’ensemble des Burkinabè à en faire de même et à être prêts à répondre à “un mot d’ordre imminent”.




Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 57 commentaires

  1. Souvent les africains oublient qu’ils font int?gralement partie de cette communaut? internationale. Ou bien, il y aurait-il une autre communaut? dite internationale, ? savoir les USA, la France et Isra?l? Allons seulement! Pendant les moments difficiles (cela a dur? 27 ans), on ne l’a pas vu, cette communaut?. O? ?tait-elle?

  2. Burkina Faso
    c’est la solidarit?
    L’inclusion
    La paix
    La vision
    Le courage
    Le travail

    Pas de place ? l’exclusion
    Plus de respect pour les vendus OSC qui utilisent le peuple pour se remplir les poches.

  3. Quand blaise voulais modifier la constitution les USA ont dit attention et tout le monde a applaudi aujourd’hui les meme disent attention vous avez un autre langage finalement qu’est ce que vous voulez exactement?

  4. atention au soci?t? civil politis? zongo lopez e erv? ouatara .un conseil a la transition aucun decision ne doit ?tre apliqu? sans que le cfop doit ?tre obligatoirement associ

  5. Osc c’est qui et qui m?me? Dans son temps vous avez vu ce de l’ex majorit? vot? des lois excluant quelqu’un de se pr?senter ou de vot?. J’ai toujours dit qu’on est environ 16 millions de burkinab? donc faites beaucoup attention ? vos dis et actes que vous posez car tout peut vous rattraper un jour.

  6. D?cidement ces petits trublions (M21, car, yaman yaman..) ne savent plus ou donner de la t?te avec leurs aneries. On dirait voir avec ces gosses qui ne r?flechissent plus, des bl? goud? manipul?s, instrumentalis?s. Une trentaine d’enfants qui nous pourrissent la vie depuis un certain temps. C’est vous le peuple burkinab?? C’est vous les martyrs? Nous commen?ons a en avoir marre, exactement comme avec Blaise compaore et ses lieutenants. Aucune diff?rence avec ces gens sans grande culture qui sont en train de vouloir confisquer la parole ? tout le monde. Incroyable.

  7. Vous ?tes des plaisantins apprenez sur les erreurs des autres . Le peuple est assez m?r et saura au moment opportun qui voter. Gouvernement de transition et non de r?glement de compte. Renseignez vous chez le voisin sudiste ? quoi m?ne la politique d’exclusion

  8. Les burkinabes mefier vous de ces gens ils veulent d?truire notre beau pays et le mettre en retard , nous sommes deja en retard depuis l’insurrection et vous voulez faire pire

  9. Une ?lection d?mocratique c’est aller au vote aux armes ?gales et seul le peuple d?cidera, n’ayez pas peur ?a sera supervis? par ONU, UE,UA,CEDEAO et j’en passe et vous savez d’o? viendra le pr?sident et je suis d’accord avec vous que c’est le CDP le seul parti structur