Journée d’hommage aux martyrs : Le MBDHP veut des coupables d’abord

665 0

Le conseil des ministres de ce mardi 14 avril 2015 a adopté la date du 30 mai 2015 à Ouagadougou, comme journée d’hommage aux martyrs de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014. Suite à cette information, Burkina24 est rentré en contact avec l’association des familles des victimes et le Mouvement burkinabè des droits de l’Homme et des peuples (MBDHP).

Joint au téléphone, le président de l’association des familles de victimes, Pouahoulabou P. K. Victor dit être satisfait du choix de la date car selon lui, l’ensemble des familles des victimes en est heureux.

« En tout cas, on est content, d’abord de savoir qu’il y a une date qui a été choisie. Sinon nous, on venait de faire une lettre au président pour demander une accélération du dossier. Présentement, je crois que l’ensemble des parents des martyrs sont contents de savoir que c’est le 30 mai qui a été retenu », a-t-il confié.

Outre cette date qui a été fixée par le gouvernement, les familles des victimes souhaiteraient une accélération des dossiers au niveau de la justice. P.K. Victor a martelé qu’il faut tout accélérer au niveau de la justice pour pouvoir arrêter les coupables afin que les martyrs puissent reposer en paix.

Des coupables. Du côté du Mouvement Burkinabè des droits de l’Homme et des peuples (MBDHP), le Président, Chrysogone Zougmoré, lui, voit plutôt les choses autrement.

Il souhaite qu’avant la date du 31 mai prochain, justice soit rendue et que les coupables soient connus. « Ce que nous souhaitons seulement c’est que avant l’hommage aux martyrs, on puisse nous dire ceux-là qui ont ordonné de tirer et ceux-là qui ont tiré ; je crois que c’est un préalable », a-t-il conclu.

Bienvenue APIOU etOui Koueta (Stagiaire)

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

There are 1 comments

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *