Burkina : Un meeting le 25 avril pour soutenir la Charte de la transition

Le vote de la loi sur le code électoral et les différentes arrestations font toujours couler beaucoup d’encre et de salive. Une journée après la conférence de presse du ministre de l’administration territoriale de la décentralisation et de la sécurité, Auguste Denise Barry, les membres signataires de la charte de la transition embouchent la même trompette avec une conférence de presse, tenue ce vendredi 17 avril 2015 à Ouagadougou. Un meeting est organisé le 25 avril 2015 pour soutenir la transition.

[Article mis à jour]

« Pour barrer la route à tous les négationnistes, tripatouilleurs impénitents des constitution, informons le peuple de l’organisation d’un meeting d’information et de soutien à la mise en œuvre ferme de la charte de transition le samedi 25 avril à Ouagadougou (Place de la Nation)  et à Bobo-Dioulasso (Place Tiéfo Amoro) ».

C’est par ces mots que Me Bénéwendé Sankara animateur de la conférence, a planté le décor pour montrer que les membres signataires de la charte soutiennent corps et âme le vote du code électoral et les arrestations des anciens barons du régime Compaoré.

« Le code électoral est (…) légitime et légal et nous nous engageons fermement et définitivement à l’appliquer et à le défendre comme nous avons défendu la non modification de l’article 37 de notre Constitution », a déclaré Me Bénéwendé Sankara au nom des membres signataires.

Cette approbation au code électoral , toujours selon le porte-parole, répond aux aspirations profondes du peuple et c’est pourquoi, « il salue à sa juste valeur l’adoption de cette loi qui est une réponse aux aspirations du peuple contre les crimes politiques ». Il souligne que cette loi n’exclut aucun parti et ne vise aucun individu dans le processus électoral mais touche plutôt des comportements.

Les arrestations

Les membres signataires de la charte ont au cours de la conférence de presse évoqué le cas des différentes arrestations effectuées ces dernières semaines par les services de police et de gendarmerie. Me Bénéwendé dans son propos a félicité et encouragé les autorités de la transition pour avoir engagé « le combat contre l’’impunité ».

Si ces arrestations ont été saluées à leur juste titre par les membres signataires de la charte de la transition, ces derniers n’ont pas omis d’affirmer que « ces actions devraient commencer dès le début de la transition ».

Bienvenue APIOU

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

42 commentaires

  1. Pas guerre au burkina faso.je sais de quoi je parle en c?te d’ivoire.il ya. Beaucoup des jeunes burkinab?. Qui Son cdp il soutiennent toujour le cdp

  2. on apel ?a la comfiration .sortont beaucoup pr montr? ke nous navont pas encor desarm? m?me 30mn ,et apell? RSP de nous soutenir pr l,ach?vement de cette batail historique et imconparable svp svp svp .ke dieu benisse mn pays. amine

  3. Belle analyse, ne faisons pas comme les patriotes de la C?te d’Ivoire, luttons intelligemment. Par ailleurs, les ambassadeurs europ?ens ont parl? un langage diplomatique, ils savent pertinemment qu’il n’y a point d?exclusion au Burkina, mais la d?fense du principe de responsabilit? en politique.

  4. avec le peuple, nous sommes des battants batisseurs. On est devant. La communaute internationale n’a qu’a se faire foutre. Nous,nous savons ou nous allons.

  5. Du courage mes freres intergre que naba wobgo ,gimbi ouattara ,naba kaongo et diaba lompo vous accompagne dans votre lute

  6. Sortons massivement soutenir notre transition. L’escale qui n’est pas capable d se battre ne merite pas que l’on s’appitoie sur son sort. Seule la lutte lib?re. Malheur a ceux qui veulent entraver la bonne marche de notre transition

  7. Ces gens qui pretendent aujourd’hui ? la magistrature supr?me,ne le feraient pa si « leur petit dieu »…<> etait tjr l? ou si l’article 37 etait pac?.ils n’ont m?me pas honte…

  8. ?a commence comme pr?vu. De la m?me mani?re que la modification de l’article 37. Attention au sc?nario de meeting et de contre meeting.

  9. on ne peut plus claire.Il faut qu,on avance car ceci est d?j? un acquis.Si le CNT veut continuer ? avoir le soutien du peuple,qu,il veuille ? ce que cette loi nouvellement vot?e soit appliqu?e,Personne ne peut vouloir imposer au peuple burkinab? sa conception de la d?mocratie.Vous ?tes ailleurs,hors du pays,et vous pr?tendez savoir ce qui est bien pour un peuple qui s,est d?barrass? de ses parasites qui n,ont apport? que de la souffrance et de la d?solation.Moi je suis pr?s ? sortir pour manifester mon soutien au CNTqui pour le moment agit et travail dans le sens de la volont? du peuple.Celui qui est r?ellement burkinab? et aime r?ellement le Burkina doit travailler pour le bien ?tre du peuple et non de travailler pour voir le peuple souffrir.

  10. Il faut que les usa sache qu c es l peuple burkinabe qui a chasser blaise et c est ce peuple qui a dit oui au code electoral dc soutenons ns a faire mieux

  11. S’il vous plait pas de banderoles injurieux
    Pas de pancartes injurieux
    Le seul slogan c’est de demander aux Etats-unis,l’Union Europeennes d’ accompagner la Transition.Vous voyez l’Union Africaine ne se prononce sur le debat parce qu’il on eux meme ratifier cette charte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page