Noces de diamant de Total : « Les années à venir seront encore plus belles »

577 3

2014 a bouclé les soixante ans du groupe pétrolier Total au Burkina Faso. Plusieurs activités entrant dans la commémoration de cet anniversaire ont jalonné toute l’année.  Le dîner gala, le point d’orgue des célébrations, maintes fois reporté suite aux événements qu’a connus le pays, s’est finalement tenu, ce mardi 21 avril 2015, à la salle des banquets de  Ouaga 2000.

L’exposition photos, la participation au projet éducatif « Portes du numérique », des actions citoyennes dans les centres de santé, l’inauguration de nouvelles stations, sont entre autres activités qui ont marqué la célébration des 60 ans de Total au Burkina durant l’année 2014.

Cette commémoration, prévue initialement pour prendre fin en octobre 2014 par un dîner, a finalement connu son épilogue le 21 avril 2015. Ce dîner a été l’occasion pour Total de réunir en un même lieu personnel, collaborateurs, fournisseurs, clients et autorités.

Olivier Lassagne, directeur général de Total Burkina
Olivier Lassagne, directeur général de Total Burkina

« 60 ans, Total n’est pas une vielle dame, 60 ans, les concurrents nous diront, l’âge de la retraite. Ils vont devoir nous supporter encore pour les 60 années à venir »,  a dit Olivier Lassagne, Directeur général de Total Burkina dans son discours.

60 ans représentent les noces de diamant avec le Burkina,  car, selon Momar Nguer, directeur Afrique / Moyen-Orient de la branche Supply & Marketing de Total, «60 ans, c’est aussi avoir cheminé ensemble, avoir connu des hauts et des bas comme dans un couple».

Il poursuit en disant  que «quand vous passez 60 ans dans un pays, vous épousez tous les contours de ce pays. Nous sommes confiants que nous serons toujours présents au Burkina (…) et les années à venir seront encore plus belles que celles passées».

La soirée a été lieu de témoigner toute la reconnaissance aux plus anciens employés, des stations-services, gérants des stations et transporteurs de Total. Tous sont repartis avec un trophée, une attestation et un abonnement d’un an de carburant gratuit.

Total se positionne quatrième ou cinquième, selon toujours Momar Nguer dans le classement mondial des grands groupes pétroliers. Sa particularité, ajoute-t-il, « c’est d’avoir  un très fort ancrage africain; c’est l’une de ses forces que d’avoir cru avant les autres concurrents en ce continent».

Total a débuté ses activités en 1954 au Burkina à travers la Compagnie française de distribution  des pétroles en Afrique.

Au gré des fusions et acquisitions au fil des ans, devenu aujourd’hui Total Burkina, elle a développé un réseau qui compte 109 stations-services sur le territoire national, 2500 Burkinabè employés et verse 65 milliards de FCFA par an au titre des droits, taxes et impôts.

Total procède depuis peu au changement de l’identité visuelle des stations-services au profit d’une image plus moderne et dynamique. Dans le prolongement  de son métier de fournisseur d’énergie, Total Burkina a développé les projets Telimagaz et Lampes Awongo BY Total afin de permettre aux plus démunis d’accéder à l’énergie, le m-paiement et bien d’autres.

Les décennies prochaines, promet le DG, sera de maintenir le cap.

Reveline SOME

Burkina24



Article similaire

Il y a 3 commentaires

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *