Causes du Crash vol Air Algérie : « Aucune piste sérieuse ne nous a été révélée », selon Me Alidou Ouédraogo

395 9

A l’occasion de la pose de la première pierre de la stèle qui sera construite à la mémoire des victimes du crash du vol AH5017 d’Air Algérie survenue le 24 juillet 2014, le président de l’association des familles des victimes du Burkina n’a pas manqué de traduire sa « colère» quant à l’avancée timide des enquêtes devant déterminer les causes de ce drame.

« C’est inacceptable que les spécialistes les plus aguerris n’arrivent pas à nous dire et à nous expliquer comment ce drame, ce crash, a pu arriver. En effet, à travers les rapports qui ont été livrés le 20 septembre à Bamako et en France en avril, aucune piste sérieuse ne nous a été révélée ». C’est ce qu’a laissé entendre Me Alidou Ouédraogo, président de l’association des familles des victimes au Burkina.

Il poursuivra, « nous n’allons pas accepter ce cirque. Nous attendons mais nous ne renoncerons pas à questionner, à chercher à comprendre et surtout à chérir ceux que nous avons perdus le 24 juillet 2014 ».

Se prononçant sur le niveau d’avancement des enquêtes, le Général Gilbert Dienderé, président de la cellule de crise, fait savoir qu’au regard des résultats partiels, le crash serait probablement dû à « un défaut au niveau du système d’anti vibrage parce qu’il n’a pas été mis en fonctionnement au moment opportun et c’est ce qui a expliqué que les moteurs se soient étouffés et cela a provoqué la perte d’altitude et la chute de l’avion. Ce sont les éléments que nous avons pour l’instant et nous attendons des enquêtes beaucoup plus approfondies pour connaître les causes réelles du crash », a dit Gilbert Diendéré.

Mais déjà, le secrétaire d’Etat français chargé des transports, Alain Vidaliès, annonce que les expertises sur les raisons de ce crash sont menées en collaboration avec des experts américains et que les résultats constitueront un recueil pour servir de guide afin d’éviter qu’un tel cas ne se reproduise.

Maratou SOUDRE

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 9 commentaires

  1. M. Emmanuel Lompo ne comprend pas ce que veut dire perdre sa fille unique. Aussi il ne faut pas oublier que Me Alidou parle au nom d’un groupe (repr?sentant des proches des victimes). Quoi de plus normal de se poser des questions sur les causes d’un accident? Alors spontan?it? peu de retenu. Merci

  2. je.lai ?cout? plusieurs fois dans plusieurs stations de radio et m?me ce marin…la douleur est toujours vive mais ? l’?coute c’est comme si les choses ?taient fait sciemment…peut ?tre parce qu’il est avocat qu’il utilise ce ton accusateur!!?Jaimerais juste qu’il se calme et l? v?rit? sur l’accident finira par ?tre r?v?l?…il a eu des crash o? on a jamais retrouv? personne ou m?me l’?pave.Il a aussi eu des crash o? on a jamais su l? v?rit? tellement c’?tait complexe.Mais ce cas si est en bonne voie.Je l’ai ?cout? et il EXIGE m?me l? v?rit?…m?me le repr?sentant des victimes fran?ais n’a pas r?agi de l? sorte…

  3. Emmanuel Lompo stp il faut parler de ce que tu sais. J’aurai aim? par exemple que tu conseils ? Me de laisser tout au bon Dieu car lui seul a les r?ponses ? ses questionnements. Dire qu’il demande trop, c’est comme si toi m?me tu connaissais les causes mais que Me refusait de les accepter.

  4. il.a perdu sa fille dans ce crash et je l’ai entendu mais il exige trop aussi…c’est.n’est l? volont? de personne ce qui s’est pass?…donc il faut qu’il laisse les enqu?teurs travailler

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *