Côte d’Ivoire: L’ONU constate une nette progression de la sécurité

530 0

 L’Organisation des Nations Unies vient de rendre public un document dans lequel il reconnait des avancées dans la situation sécuritaire en Côte d’Ivoire. Il souligne toutefois, quelques imperfections observées dans la mise en œuvre notamment du processus désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR).

Le rapport des experts du Conseil de sécurité sur la Côte d’Ivoire révèle que 3000 à 5000 ex combattants sont encore en possession de leurs armes et ne sont malheureusement pas intégrés dans le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion.

Le document fait également état de 18 000 autres qui sont jusque-là introuvables. Ce qui ne permettra pas au gouvernement de Côte d’Ivoire d’atteindre les objectifs du DDR à la date du 30 juin 2015 signalent les auteurs du document.

Autre faiblesse sécuritaire notée par le groupe des experts, il s’agit de la lenteur dans la mise en œuvre des réformes judiciaires et réglementaires, une absence de cohésion au sein de l’armée et un manque d’équipements adéquats notamment à la police et à la gendarmerie nationale.

Le gouvernement ivoirien pour sa part a indiqué que 45 685 ex-combattants ont été déjà réintégrés et 16 055 autres sont au terme du processus.

Le Conseil prévoit d’adopter le 28 Avril prochain une résolution qui permettra la levée de l’embargo sur les armes imposées à la Côte d’Ivoire.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *