Les militaires radiés de 2011 demandent pardon au peuple burkinabè

1278 194

Pour une fois, les militaires radiés de la mutinerie de 2011 sortent de leur silence. Entourés de leurs frères d’armes, ils ont tenu une conférence de presse ce vendredi 24 avril 2015 à Ouagadougou.

Depuis les évènements de 2011 (mutinerie) qui avaient conduit le président Blaise Compaoré à fuir son palais de Kossyam, plus de 600 militaires, hommes de rang et sous-officiers avaient été radiés pour des raisons diverses.

Témoignage d’un ancien sergent-chef

« Ça n’a pas été facile, et ce n’est toujours pas facile. Imaginez. A 11h45 mn on vous informe que vous avez perdu votre boulot. Mais franchement, ça été très dur, parce que, vous vous rendez compte que le miliaire est comme vous. Il a des crédits, il a une famille, nous sommes en location.

Imaginez quelqu’un qui se retrouve à Gaoua, il a son boutiquier à côté ou il s’alimente.

Et un matin, on lui dit vers midi qu’il n’est plus militaire. Du coup, c’est comme si le ciel était tombé sur sa tête. Moi personnellement, j’ai été arrêté juste 5 jours après ma radiation et déféré à la MACO.

C’était la débandade. Mais je suis arrivé à surmonter grâce aux anciens collègues, à la famille. Mais ça ne va vraiment pas, ça ne va pas actuellement. Nous sommes pour les uns et les autres dans des sociétés de gardiennages ».

Propos recueillis par Bienvenue APIOU

Cinq ans après ces séries de radiation de plus de 600 militaires, ces derniers sont sortis de leur silence car selon leur porte-parole, Hervé Tapsoba, ex-soldat de première classe,  « cette conférence de presse ne pouvait se tenir sous le régime de Blaise Compaoré ».

Pour une première sortie, Hervé Tapsoba et ses frères d’armes ont demandé officiellement pardon au peuple burkinabè pour toutes les forfaitures.

« Au peuple burkinabè, nous demandons pardon et présentons toutes nos excuses pour les désagréments et les torts qui lui ont été causés. Nous pensons que c’était des erreurs qui se sont accumulées.

Cela ne se reproduira plus jamais », déclare-t-il.

Pour la série des radiations que ces derniers ont subies, Hervé Tapsoba soutient qu’elles ont été unilatérales car toutes ces punitions ont été prises sans la tenue d’un conseil d’enquête ou de discipline.

« Aucun des militaires radiés n’a été notifié sur les faits qui ont provoqué la résiliation du contrat.

Le motif de faute particulièrement grave contre l’honneur, la morale, la probité, avec incitation au désordre justifie-t-il les faits répréhensibles contre les uns et les autres ? », ajoute-t-il.

Des questionnements qui ont fait légion tout au long de la conférence de presse car, selon les organisateurs, toutes les radiations n’ont concerné que les militaires de rang et les sous-officiers.

« Parmi les radiés, il n’y a pas d’officiers. On ne va pas citer de nom, même si nous sommes dans la vie civile, il y a le droit de réserve qu’on nous a inculqué. On ne cite pas de nom pour le moment ».

Sans donner grand détail, les militaires radiés ont martelé qu’ils ont eu des concertations avec les autorités de la transition.

Puisque selon Hervé Tapsoba, ils ont contacté la commission de réconciliation nationale et des reformes pour introduire leur requête.

Bienvenue APIOU

Burkina24




Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 194 commentaires

  1. Vous avez ?t? d?barqu?s subitement parce que vous vous ?tes en pris de la m?me fa?on aux civils avec des actes ignobles. Si c’est dur c’est parce que en r?alit? en tant que militaire ? l’?tape actuel sans friser la jalousie qu’est vous faite concr?tement pour la nation? a part toucher votre salaire et frimer avec les filles et cela sur l’argent du contribuable et au lieu de rester tranquille, comme vous ?tes d?s?uvr?, il faut trouver quelque chose ? faire. Et apr?s le laboratoire de r?flexion, voil? votre trouvaille: “Piller, voler, violer, casser, r?volter la population qu’on est sens? prot?ger…”. Alors que vous aurez mieux fait en partant sur les grandes routes pour lutter contre les coupeurs de routes si ce vous y participer bien s?r. je parie que c’est Dieu qui nous a sauv? en vous d?voilant de cette fa?on pour que vous soyez ?vinc?s pour que la r?volution des 30 et 31 octobre puisse avoir lieu parce mon opinion est que si vous ?tiez l? ces jour-l? vous auriez tir? sur nous. mais je pense aussi que c’est le r?gime qui vous a form? comme ?a. car comme le disait Thomas SANKARA, un militaire mal form? est un criminel en puissance. par cons?quent comme j’avais dit d?s les premiers moment vu que vous saviez manier les armes c’?tait pas judicieux de vous radiez mais de vous garder tout en coupant sur votre salaire pour indemniser le pays et les commer?ants que vous avez piller. mais attention tout le monde ne peut pas aussi ?tre lib?rer surtout ceux qui ont commis des actes comme les viols.

  2. Pierre a demande a J?sus : Seigneur, combien de fois pardonnerai-je ? mon fr?re, lorsqu?il p?chera contre moi ? Jusqu?? sept fois ? J?sus lui dit : Je ne te dis pas jusqu?? sept fois, mais jusqu?? soixante-dix fois sept fois.” lisez Matthieu 18.21-22 et vous verrez tous.

  3. Vous ?tes pardonner mes fr?res, tous ces soldats bien form?s radi?s dans la nature sa fait tr?s peur, je pense qu il faut r?int?grer ses jeunes,Nous sommes pr?t a vous pardonner mes fr?res.

  4. On sait que vous avez tent? de chasser blaise a epoque .mais vous navez pas trouv? de soutien dans votre hierarchie et histoire a mal tourn? en pillages.vous etes pardonn

  5. Nathalie Koussoub? j comprend votre indignation face aux acte ignoble caus? par c? pi?tre militaire ki ont viol? et violent? l? femme et meme d? bb orphelin ont et? traumatis? par l bruit d leur kalach.j vs comprend parck vs etes une femme et comme telle vs etes en mesure d comprendre la douleur r?elle k c? femmes viol? on subit cependant j vs prie d’accepter oci k parmis c? militaire il ya eu d? innoncent leur familles croupisse sous la mis?re k’a engendr? leur radiation vs etes femme et jsuis s?r k vs ser? en mesure d comprendre cela

  6. 600 d?linquants oui!
    Je pr?f?re voir un militaire d?linquant dans la nature que de rester dans l’arm?e . Vous avez vol?, viol?, pill?: alors restez ou vous ?tes. VOTRE PLACE NEST PLUS DANS LARMEE

  7. Je ne sais rien .mais juste qu’ est ce qui vous a pouss? au soul?vement du 30 et 31 octobre 2014.c’est pour cette raison aussi ces militaires du Burkina avaient r?agi ainsi. Je vous demande encore vous pouviez d?dommager ceux que vous aviez d?truit leur bien lors du soul?vement populaire. Personne n’est dieu .nous sommes tous p?cheurs

  8. Le pardon ne veut pas dire reint?gration ? mon sens. Ce sont des chefs de familles certes mais il faut aussi que d’autres chefs de familles sont aussi morts par leurs fautes. Un bon chef de famille pense ? sa famille avant d’agir et non agit avant de reflechir.